www.archive-org-2013.com » ORG » V » VACARME

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

    Archived pages: 1328 . Archive date: 2013-09.

  • Title: Vacarme
    Descriptive info: .. accueil.. à propos.. index des numéros.. s'abonner.. acheter.. actuellement en librairies : Vacarme 64.. à la une.. chantier /.. Corse, lieu commun.. Quelle écologie politique dans une île réduite à des clichés ?.. Yes, we can t.. Il faut nommer ce problème de l’impuissance politique, sociale, existentielle.. Il faut s y enfoncer parce que c’est un moyen de le partager.. accueil de la folie : le CTR de Nonette.. Retour au centre thérapeutique de Nonette qui accueille et abrite merveilleusement des pensionnaires que la société d aujourd hui ne veut pas voir.. Heinz Wismann.. Discussion sur le fil avec un penseur des langues et de ce qu il existe entre.. le sommaire complet.. vous abonner à Vacarme.. acheter le numéro en ligne.. acheter en librairie.. articles en ligne.. Liza Terrazzoni /.. Oh Corse, île d amours !.. les topos à terre.. Cécile Cadu, Pauline Londeix /.. Quand les malades investissent les rues de Bâle.. Récit d’une mobilisation réussie.. Ariane Chottin, Aude Lalande /.. centre de résistance.. Nonette, la psychothérapie institutionnelle et les syndicalistes.. Laurence Duchêne, Dominique Dupart, Carine Fouteau, Paul Guillibert, Thibault Henneton, Xavier de La Porte, Carole Peclers, Adèle Ponticelli, Laure Vermeersch, Pierre Zaoui /.. précédents numéros.. Vacarme 63 - printemps 2013.. Eschyle à Schengen.. Autour d une traduction et mise en scène des.. Suppliantes.. d Eschyle réalisée par Irène Bonnaud.. Todd Shepard.. Un historien américain revisite l histoire de l indépendance algérienne.. Beatriz Preciado.. La philosophe Beatriz Preciado s interroge sur les nouvelles possibilités de l existence aujourd hui.. Vacarme 62 - hiver 2013.. mille milliards de critiques.. On critique en rêvant.. On rêve en critiquant.. Beaucoup.. Et même un peu trop.. Mais aussi pas assez.. Essai critique en forme d essais critiques.. Archie Shepp.. Trente après la révolte dans la prison d Attica, le saxophoniste a rejoué en septembre dernier l album composé en mémoire de la mutinerie.. C est l occasion qu a saisie Dominique Dupart pour revenir avec lui sur ce qu aujourd hui jouer du blues signifie.. Vacarme 61 - automne 2012.. La démocratie malade de son devenir universitaire.. De 2007 à 2012, l inventivité de mouvements étudiants et enseignants de grande ampleur ont secoué les universités aux quatre coins du monde.. Bilan et promesses.. ouverture /.. Le traité retraité.. Actualité oblige, il a paru sérieux de s amuser et de jouer un peu en invitant à lire le Traité européen qu on aurait souhaité soumettre au vote des députés.. Pierre Pachet.. Discussion pleins phares avec un écrivain qui a fait du sommeil la matière de son écriture.. enquête /.. autisme : l Antenne 110 à Bruxelles.. Comment aborder l’autisme, ce trouble associé à la figure d’enfants repliés sur  ...   était le 25 Avril 1974.. La Révolution des œillets a trente-neuf ans.. Vacarme.. se souvient d une révolution qui inspire, aujourd hui, la contestation virulente des Portugais saignés par la politique d austérité du gouvernement.. Vacarme relaie l ODSE : expulsions des étrangers malades.. 26 mars 2013.. Cela met des années, c est très lent, c est progressif – à peine visible à l’œil nu – l érosion d un droit comme le droit au séjour pour raison médicale dans un pays d accueil comme la France, mais c’est le Parti socialiste de François Hollande qui a brutalement appuyé sur l accélérateur.. Valls tente de rallumer la guerre de la laïcité : non merci.. 19 mars 2013.. Le ministre de l intérieur "regrette" une décision de la Cour de cassation invalidant le licenciement d une assistante maternelle voilée.. Nous lui dédicaçons un texte collectif publié au printemps 2012 : ".. nous ne ferons pas la guerre de la laïcité.. ".. Dérive autoritaire hongroise : rappel de quelques précédents épisodes.. 17 mars 2013.. La Hongrie vient de franchir un nouveau pas vers le pire.. Trois articles, publiés dans.. au.. printemps 2011.. et au.. printemps 2012.. , éclairent les étapes antérieures de ce processus, et les résistances (précaires) qu il rencontre.. Robert Castel est mort.. 13 mars 2013.. Le sociologue, auteur de.. La Métamorphose de la question sociale.. , est décédé.. Nous l avions rencontré un mois avant l élection de Nicolas Sarkozy en 2007 et avions pris le temps, au cours d un long.. entretien.. , de revenir sur son parcours, de la maladie mentale au salariat.. Vacarme n 57 intégralement en ligne.. 26 novembre 2012.. Le.. n 57.. de Vacarme (automne 2011) est intégralement disponible en ligne.. Vous pourrez notamment y (re)lire un.. entretien avec Florence Dupont.. ainsi qu un.. dossier sur les places publiques.. Vacarme en librairies et au Bar 61.. 15 octobre 2012.. Le prochain numéro de.. (numéro 61, automne 2012) sera en librairie à partir du lundi 22 Octobre 2012.. Vacarme au Salon de la Revue (13 14 octobre 2012).. 9 octobre 2012.. Retrouvez Vacarme au Salon de la Revue Samedi 13 de 10h à 20h et Dimanche 14 de 11h à 19h30, ce week-end à l Espace des Blanc-Manteaux.. Nous y présenterons le nouveau numéro 61, un an après le début de la nouvelle formule.. l actualité de Vacarme.. consulter toutes les actualités.. Rechercher :.. la lettre de Vacarme.. Recevez par email.. à propos de Vacarme.. Vacarme est une revue trimestrielle publiée sur papier et archivée en ligne, qui mène depuis 1997 une réflexion à la croisée de l engagement politique, de l expérimentation artistique et de la recherche scientifique.. contact.. creative commons..

    Original link path: /
    Open archive

  • Title: Vacarme / à propos
    Descriptive info: entre art et politique, savants et militants, journaux et revues.. le comité de rédaction.. l ours de Vacarme.. nous contacter.. les coordonnées de Vacarme.. manifeste (1998) : faire du Vacarme ensemble.. un de nos textes fondateurs.. manifeste (1997) : travailler à rouvrir l interstice.. Nous voulons travailler à rouvrir l interstice.. Rappeler que, si l on n étouffe pas encore, c est qu on a pris le pli de respirer moins bien.. Nous mettons ce journal, Vacarme, au milieu, comme une table encombrée et bavarde.. Qu elle soit utile, joyeuse, qu elle se surcharge encore, que l on crayonne quelques possibles sur sa nappe en papier, cela dépend aussi de vous maintenant.. à propos du site www.. vacarme.. org.. À propos du site et  ...   comprendre aujourd hui comment les victoires du FN sont le fruit de nos reculs, et voir comment occuper le terrain.. Merci à Anne Tristan de nous avoir donné ce texte, dont l édition papier (Gallimard) est épuisée.. l histoire véridique d Anne G.. , chômeuse à Marseille.. par Anne Tristan.. 26 avril 2002.. Marseille, 12 janvier 1987, 17 h 30.. Je pensais à cet instant depuis six mois, je l’avais préparé (.. ).. l ennemi, c est gentil.. Ma journée de chômeuse a été bien morne.. Les petites annonces du journal n’offraient aujourd’hui (.. un Arabe au Japon.. Le jour de notre rencontre, au septième étage de sa barre de HLM, sur les hauteurs nord de (.. consulter tous les articles disponibles.. actuellement en librairies..

    Original link path: /rubrique10.html
    Open archive

  • Title: Vacarme / index des numéros publiés
    Descriptive info: Vacarme 64 - été 2013.. Le point vert.. indique que le texte est disponible en version intégrale.. Laurence Duchêne, Dominique Dupart, Carine Fouteau, Paul Guillibert, Thibault Henneton, Xavier de La Porte, Carole Peclers, Adèle Ponticelli, Laure Vermeersch, Pierre Zaoui.. /.. Cahier.. Cécile Cadu, Pauline Londeix.. le juste prix.. 1792, les citoyennes de Lyon fixent les prix.. Anne Coppel.. policiers contre dealers.. Comment sortir de la guerre à la drogue.. Christine Demmer, Christine Salomon.. Droit coutumier indépendance kanak.. L’écriture d’un droit coutumier, au risque de fixer les archaïsmes ?.. Truong Tran.. le livre des commencements.. Poèmes.. Nous retournerons à Damas.. Récit d’une dame de Damas exilée à Beyrouth.. chantier / Corse, lieu commun.. Vannina Bernard-Leoni, Vincent Casanova.. avant-propos.. Liza Terrazzoni.. Emmanuelle Gallienne.. pays d été.. récit.. Léa Eouzan.. lentement.. Guy Ducrettet, Marie Peretti-Ndiaye.. les femmes d’à côté.. genre et ethnicité dans les caboulots.. Laure Limongi.. fougères paroles gelées.. Jean-Joseph Albertini.. assenti.. Xavier Crettiez,  ...   cris chuchotements.. Un cas, une écoute, un regard.. l’Entre du philosophe.. Pour faire valser les identités, sur le fil du funambule.. par numéro.. par auteur.. par thème.. Vacarme 64.. Vacarme 63.. Vacarme 62.. Vacarme 61.. Vacarme 60.. Vacarme 59.. Vacarme 58.. Vacarme 57.. Vacarme 56.. Vacarme 55.. Vacarme 54.. Vacarme 53.. Vacarme 52.. Vacarme 51.. Vacarme 50.. Vacarme 49.. Vacarme 48.. Vacarme 47.. Vacarme 46.. Vacarme 45.. Vacarme 44.. Vacarme 43.. Vacarme 42.. Vacarme 41.. Vacarme 40.. Vacarme 39.. Vacarme 38.. Vacarme 37.. Vacarme 36.. Vacarme 35.. Vacarme 34.. Vacarme 33.. Vacarme 32.. Vacarme 31.. Vacarme 30.. Vacarme 29.. Vacarme 28.. Vacarme 27.. Vacarme 26.. Vacarme 25.. Vacarme 24.. Vacarme 23.. Vacarme 22.. Vacarme 21.. Vacarme 20.. Vacarme 19.. Vacarme 18.. Vacarme 17.. Vacarme 16.. Vacarme 15.. Vacarme 14.. Vacarme 13.. Vacarme 12.. Vacarme 11.. Vacarme 10.. Vacarme 09.. Vacarme 08.. Vacarme 07.. Vacarme 06.. Vacarme 04/05.. Vacarme 03.. Vacarme 02.. Vacarme 01..

    Original link path: /rubrique115.html
    Open archive
  •  

  • Title: Vacarme / Vacarme 64
    Original link path: /rubrique408.html
    (No additional info available in detailed archive for this subpage)

  • Title: Vacarme / Corse, lieu commun
    Descriptive info: Vous consultez la rubrique.. chantier.. de.. Le sommaire complet de.. est disponible.. sur ce lien..

    Original link path: /rubrique410.html
    Open archive

  • Title: Vacarme / Yes, we can't
    Original link path: /rubrique411.html
    (No additional info available in detailed archive for this subpage)

  • Title: Vacarme / accueil de la folie : le CTR de Nonette
    Original link path: /rubrique412.html
    (No additional info available in detailed archive for this subpage)

  • Title: Vacarme / Heinz Wismann
    Original link path: /rubrique413.html
    (No additional info available in detailed archive for this subpage)

  • Title: Vacarme / librairies
    Descriptive info: Vacarme en libraires.. Vacarme est disponible dans près de 200 libraires en France et à l étranger.. Votre librairie n'est pas dans les résultats proposés ?.. Vous êtes lectrice/lecteur :.. vous pouvez commander un numéro soit auprès de votre libraire (précisez-lui que Vacarme est diffusée par les Belles Lettres).. Vous êtes libraire :.. vous souhaitez être répertorié dans notre liste  ...   par département.. Alpes-Maritimes.. Aveyron.. Bouches-du-Rhône.. Calvados.. Cher.. Côte d Or.. Côtes d Armor.. Doubs.. Finistère.. Gard.. Haute-Garonne.. Gironde.. Hérault.. Ille-et-Vilaine.. Indre-et-Loire.. Isère.. Loir et Cher.. Loire.. Loire-Atlantique.. Loiret.. Lot.. Manche.. Meurthe-et-Moselle.. Morbihan.. Moselle.. Nord.. Puy-de-Dôme.. Pyrénées-atlantiques.. Bas-Rhin.. Rhône.. Haute-Saône.. Sarthe.. Savoie.. Paris.. Seine-Maritime.. Yvelines.. Tarn.. Var.. Vaucluse.. Haute-Vienne.. Hauts-de-Seine.. Seine-Saint-Denis.. Val-de-Marne.. Librairies à l'étranger :.. recherche par pays.. Belgique.. Suisse..

    Original link path: /rubrique127.html
    Open archive

  • Title: Vacarme / Oh Corse, île d'amours !
    Descriptive info: Vacarme 64 / chantier.. par Liza Terrazzoni.. Le portrait de la Corse est souvent vite tiré.. Cliché un :.. Kallisté.. la plus belle tel était le nom de l’île dans l’Antiquité.. Cliché deux : tout n’est pourtant pas que beauté.. Preuves en sont le clanisme, la.. vendetta.. , l’inefficacité de l’État qui en feraient la particularité.. Cliché trois : dans le même temps, les traditions (honneur, famille, solidarité) ont du bon.. Il serait temps d’ouvrir un peu les yeux.. Deux solutions pour se sortir de ces images d’Épinal et de ce qui fait énigme : en revenir aux chiffres et mener l’enquête pour comprendre de plus près les ressorts de l’action sociale.. Et ce n’est pas très beau à voir.. Mon premier a été conseiller général de Corse-du-Sud, membre du Service d’Action Civique, organisation barbouzarde dévouée à de Gaulle puis à ses héritiers, roi des cercles de jeu parisiens dont l’État a confié la gestion à la Libération à certains Corses en remerciement de leurs actions dans la Résistance, chef de clan redouté et probablement (très) impliqué dans la.. French Connection.. Mon second a été, au cours des vingt dernières années, cadre du Mouvement Pour l’Autodétermination, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Corse-du-Sud et arrêté pour trafic de stupéfiants.. Mon troisième a bâti sa fortune en introduisant les paris hippiques en Afrique, a été maire d’un village ainsi que conseiller à l’Assemblée de Corse, et a financé, en échange de services, la campagne européenne d’un ancien membre du gouvernement.. Mon tout est une énigme anthropologique : Y-a-t-il une prédisposition atavique des habitants d’une région pour les affaires interlopes ? existe-t-il une déficience de la politique d’État ? ou encore un clanisme ethnique ? Cherchons plutôt du côté du rapport aux institutions, des consensus et des arrangements , des sociabilités entre individus appartenant à des milieux différents, d’où résulteraient des perméabilités entre des mondes a priori distincts et dont les sciences sociales ne savent pas grand-chose.. Contrairement aux idées reçues, on connaît peu de la région corse et surtout presque rien des phénomènes actuels ou des ressorts de l’action sociale.. Des recherches sur les traditions et coutumes, sur les spécificités politiques, une historiographie principalement occupée à démontrer que la Corse existait avant de devenir française ou une fois qu’elle l’était, l’intégration spécifique des Corses dans la colonisation, la politique nationale ou le Milieu, ont monopolisé les projets de connaissance.. Les discours sur la Corse, y compris ceux qui circulent dans les milieux intellectuels , sont trop souvent accrochés au paradigme explicatif du particularisme , qui consiste à mesurer les implications politiques et sociales d’une spécificité culturelle pour comprendre la situation contemporaine.. Ceux qui y font des recherches savent qu’il est difficile d’aborder certains phénomènes, comme s’il existait, localement, une résistance diffuse au miroir qu’un questionnement à dimension critique pouvait renvoyer.. Cette résistance a à voir, selon nous, avec une forme de consensus social : tolérance à l’égard de pratiques intolérables, empathie pour les siens et dictature des clichés sur les Corses et la société corse, à tel point enracinés qu’ils construisent l’image des Corses sur eux-mêmes.. Ainsi la Corse serait une île où l’on vit bien, et qui, contrairement à une société française dont elle se sent la périphérie, aurait su garder, comme pour mieux s’en démarquer, des valeurs traditionnelles (honneur, famille, solidarité).. Une région que les autres regarderaient comme une île de beauté , qui, vous diront-ils une fois sur deux, portent bien son nom.. Tout projet de connaissance contient la potentialité de bousculer ces idées toutes faites et ce consensus, dont on aura compris la bipolarité, et qui masquent certaines réalités sociales.. Des régions métropolitaines, la Corse est la première en interpellations pour usages d’héroïne, cocaïne ou.. ecstasy.. , celle où l’on compte le plus de familles monoparentales, l’une des trois où l’intensité de la pauvreté est la plus importante et elle a fait  ...   en Corse, on tue pour des affaires criminelles mais aussi pour des différends amoureux, des conflits de voisinage, ou pour une vexation (se voir refuser l’entrée d’une boîte de nuit, ou reprocher des dettes en public, par exemple).. C’est encore consentir à ce que le règlement de certaines affaires s’opère sans passer par la justice régalienne, par-delà les institutions donc qui n’ont pas, ici, fonction à régler des affaires qui le seront entre hommes.. De manière générale, ce que la Justice, l’École, la Police offrent ou garantissent ailleurs, est ici accessible par des relations interpersonnelles.. En témoignent certains faits : si, depuis 1999, le taux de scolarisation des 18-21 ans a augmenté, il reste l’un des plus faibles de France métropolitaine, comme le niveau de diplôme.. Et pour cause : un certain nombre de jeunes construisent leur avenir dans le tissu relationnel de leur parentèle.. Ainsi, la ville d’Ajaccio est-elle le premier employeur de Corse … résultat d’une politique clientéliste et des dons faits aux amis.. Certains y voient des pratiques de solidarité ; nous, des structures politiques d’opportunité.. Au sein des institutions locales, des individus s’aménagent des espaces de liberté, ceux-là même qui permettent de multiplier les emplois municipaux.. Une partie des électeurs qu’ils représentent s’arrange moralement de ces pratiques, par opportunisme, par besoin, par empathie, par absence de conscience politique ou simplement par conformisme.. Revenons à notre énigme anthropologique et aux parcours de ces hommes politiques, ou affairistes, selon les points de vue.. Jusqu’à la fin des années 1980, la société corse se caractérise par une imbrication entre Milieu et pouvoir politico-administratif local et national.. Cette imbrication se complexifie à partir des années 1990 puisque quelques nationalistes, officiels et clandestins, viennent s’ajouter.. Ce phénomène, qui permet au même individu de naviguer entre différents mondes, est le signe d’une perméabilité entre économie, politique, terrorisme et banditisme.. Cette perméabilité a pour conséquence, entre autres, d’entretenir localement un consensus social à l’égard de pratiques criminelles, qui par-là se maintiennent.. Elle introduit en effet une part d’affect dans le regard des gens vivant en Corse sur la réalité qui les entoure, ou, pour le dire autrement, dans leur dispositif de jugement.. Quel habitant de la Corse n’a pas un ami, un parent ou un être cher, qui incarne ces imbrications et chez lequel il tolère l’appartenance à des mondes multiples et parfois l’adhésion à des pratiques criminelles ? Ce consensus peut être très troublant comme l’illustrent certains portraits de bandits, parfois bien complaisants, parus dans Corse-Matin après leur assassinat….. Ces connexions sont le signe de limites poreuses entre des mondes.. a priori.. distincts mais elles ne se limitent ni à la Corse, ni aux Corses.. Au sein des ministères, des ambassades, des polices, il existe aussi des individus qui s’aménagent des espaces de liberté.. Certains de ces hommes viennent de Corse, d’autres non.. Ils manœuvrent , avec la complicité passive ou active de quelques-uns de ceux qui les entourent, parmi lesquels certains sont originaires de la même île qu’eux, d’autres non.. C’est probablement autour d’une rencontre, d’une amitié, d’un ami commun ou d’un cousin, que ces arrangements naissent.. Pour expliquer ces connexions, on parle parfois d’État voyou ou d’État déficient.. Mais l’État est une agrégation de puissances individuelles animées par la tension entre des intérêts personnels et collectifs.. Aussi, ces imbrications entre banditisme, politique et économie, qui caractérisent tant la Corse contemporaine, résultent, pour une part, d’une affaire de consensus, mais pour une autre, de sociabilités et d’affinités dont on aura compris que quelques-unes seulement reposent sur la capacité de quelques individus à jouer de leur appartenance à la même île.. Liza Terrazzoni est sociologue.. Elle a soutenu une thèse consacrée à la construction sociale, historique et politique des relations interethniques en Corse.. Le texte a été revu par l auteure par rapport à la version éditée en papier.. publié dans.. Vacarme 64 été 2013.. chantier.. / sommaire.. thèmes.. Corse.. sociologie..

    Original link path: /article2267.html
    Open archive

  • Title: Vacarme / Quand les malades investissent les rues de Bâle
    Descriptive info: Vacarme 64 /.. récit d’une mobilisation réussie.. par Cécile Cadu Pauline Londeix.. Le 1er avril 2013, le géant pharmaceutique Novartis est défait dans sa bataille judiciaire contre l’Inde.. Avec ce jugement, la production de médicaments génériques dans le pays est durablement préservée.. La presse suisse parle d’une grosse claque pour le laboratoire.. L’humiliation est d’autant plus grande que les activistes ont réussi à porter le combat pour l’accès aux traitements des malades du Sud dans les rues de la capitale mondiale de l’industrie pharmaceutique : Bâle.. Ils nous racontent la mobilisation et ses aléas.. Septembre 2011, Corée du Sud.. Conférence sur le sida dans la région Asie-Pacifique.. Les activistes qui luttent pour l’accès aux médicaments savent qu’ils se préparent à une bataille capitale sur les brevets des produits pharmaceutiques.. Cela se jouera en Inde, autour d’un procès majeur pour l’accès aux médicaments, entre le laboratoire Novartis et le gouvernement indien qui opposera des usages et des interprétations concurrentes de la propriété intellectuelle.. Quelles stratégies adopter pour faire prévaloir les droits des malades à travers ce procès ? La tâche s’annonce ardue : le discours alternatif sur les brevets et la propriété intellectuelle semble bien trop technique pour susciter la mobilisation collective.. Dans ces conditions, comment mettre en échec la multinationale ?.. Tout commence en 1993, lorsque Novartis dépose, sans succès, une demande de brevet sur l’Imatinib (mesylate), utilisé notamment contre la leucémie.. En 1995, l’Inde intègre l’OMC et s’engage à appliquer, dès 2005, ses accords sur la propriété intellectuelle qui règlementent les brevets (Adpic).. En 1998, Novartis revient à la charge et dépose une demande pour une formule légèrement améliorée de la même molécule, l’Imatinib mesylate forme beta cristalline, qui sera refusée par le bureau indien des brevets en 2006.. Quand l’Inde a été contrainte d’amender sa loi sur les brevets en 2005 pour se conformer aux règles de l’OMC, nous avons demandé aux autorités indiennes de prendre en considération les enjeux de santé publique.. Les législateurs indiens ont alors répondu par l’inclusion dans la loi indienne d’un article, la section 3(d) prenant en compte les flexibilités des ADPIC.. commente Ellen ’T Hoen, experte de ces questions et ancienne responsable de la campagne d’accès aux médicaments de Médecins sans frontières.. La section 3(d) est essentielle, car elle restreint le champ de ce qui peut être considéré comme une nouveauté.. Elle est un garde-fou contre les demandes excessives des laboratoires en matière de brevets et à la pratique courante de l’evergreening qui consiste à redemander un brevet pour une version légèrement modifiée d’une molécule.. Ainsi, en 2006, l’Inde refuse d’accorder un brevet au Glivec, et Novartis annonce qu’il conteste cette décision devant les tribunaux.. Ses objectifs : prouver que l’Inde enfreint la législation internationale en matière de propriété intellectuelle, obtenir une nouvelle durée d’exclusivité sur le médicament et affaiblir la section 3(d).. Novartis revendique notamment ce monopole au nom de ses investissements en recherche et développement (R D) pour mettre au point le Glivec.. Or, selon le rapport financier de Novartis, 2010 est une nouvelle année de croissance pour la troisième firme au monde en termes de profits.. La branche qui fournit des médicaments, dont le Glivec (4,3 milliards de dollars), tire la croissance des ventes vers le haut (+11 %).. Selon Novartis, les ventes mondiales de Glivec ont rapporté à la firme 2,980 milliards de dollars en 2010.. Si l’on additionne ce chiffre d’affaires à celui des années précédentes, on voit bien que Novartis a largement amorti ses prétendus investissements en R D.. En 2011 pourtant, loin de se rendre aux verdicts successifs des juridictions indiennes, Novartis annonce qu’il porte sa plainte contre le gouvernement indien devant la Cour Suprême, son ultime recours.. Si Novartis l’emportait, la production des génériques du Glivec devrait cesser.. Pour beaucoup de malades, cela signerait la fin de l’accessibilité de ce médicament.. Selon MSF, son coût lorsqu’il est vendu par Novartis ests de 4 000 dollars par personne et par mois en Inde contre 73 dollars pour ses concurrents génériques.. Une décision favorable à Novartis ouvrirait également la voie royale à des procès similaires intentés par l’industrie pharmaceutique.. Elle priverait ainsi les malades de nouvelles options thérapeutiques, alors même que l’industrie indienne approvisionne en génériques des millions de malades dans des pays en développement depuis plus d’une décennie.. L’enjeu est crucial alors que ces pays affrontent une transition épidémiologique : les maladies non-transmissibles pèsent de plus en plus sur les populations et les systèmes de santé.. Pour les activistes du monde entier, scandalisés par le cynisme de Novartis, il faut donc trouver impérativement le moyen de rendre public ce que trame Novartis à New Delhi.. En septembre 2011, différentes organisations coordonnent une campagne commune, intitulée :.. Novartis : making a killing in profits.. ( Novartis : une tuerie sur les marchés ) dans laquelle s’engagent entre autres l’ALCS-Maroc, APN+, DNP+, Act Up-Paris et ITPC.. [.. 1.. ].. L’affiche qui accompagne le slogan met en scène des vautours.. Le ton est donné : les malades ne laisseront plus le laboratoire se repaître de leur santé.. Et pour marquer la rupture avec le discours de Novartis, la même semaine, les activistes d’Act Up-Paris décident de montrer aux dirigeants du siège français la réalité de la politique du laboratoire : face aux vies cadenassées par les demandes  ...   fait symboliquement entrer les malades dans les rues de la ville.. Étape suivante : Bâle toujours, et l’assemblée générale des actionnaires de Novartis qui s’y déroule, le 23 février 2012.. Aux côtés d’autres organisations, nous déposons une demande de rassemblement.. Aléas des découpages administratifs de la ville, sur l’autorisation que nous avons reçue de la police du canton de Bâle, des limites très précises sont fixées : nous aurons interdiction de manifester sur les marches menant à l’entrée du bâtiment, car nous entrerions dans un autre canton.. À moins que nous ne demandions une seconde autorisation… Nous voilà donc cantonnés entre deux arbres espacés d’une dizaine de mètres.. En revanche, la législation suisse ne s’est pas prononcée sur une limite sonore.. C’est ce que nous utiliserons.. Notre projet est simple.. Nous demandons aux malades et activistes du monde entier de nous envoyer une courte vidéo : face à la caméra, dans leur langue, ils expliqueront pourquoi ils demandent à Novartis de retirer sa plainte.. Nous recevons une soixantaine de témoignages vidéo de Corée du Sud, Thaïlande, Philippines, Inde, Indonésie, Argentine, Maroc, Allemagne, Burkina Faso, Kenya, Russie, Ukraine, France.. Nous en recevons jusqu’au dernier moment, jusque tard dans la nuit qui précède le rassemblement.. Mais au matin, devant les premiers actionnaires encore endormis qui se dirigent vers l’assemblée générale,.. s’affichent.. les visages, les corps, les mots des malades du monde entier qui leur demandent de retirer cette plainte,.. drop the case !.. , droit dans les yeux.. Ces vidéos seront diffusées en boucle pendant plusieurs heures, substituant à l’impersonnelle rengaine de l’argumentation de Novartis la viscérale ritournelle de ceux qui veulent vivre.. Objectif atteint.. Nous voulions réaliser une interaction entre les malades des pays du Sud touchés par les décisions de Novartis et ses actionnaires au Nord, à Bâle, qui se déplaçaient pour toucher leur dividende.. Pendant l’assemblée générale, son directeur Daniel Vasella mentionne Act Up et conteste à nouveau les arguments des activistes.. Selon des témoignages de participants, le volume sonore permet d’entendre les demandes des activistes jusque dans les couloirs du bâtiment.. Dans les mois qui suivront, et dans l’attente des premières audiences du procès, repoussées maintes fois, la mobilisation continuera à travers le monde.. Novartis ne retirera pas sa plainte.. Mais sous la pression activiste, son image publique est largement abimée.. De son côté, la justice indienne auditionne des experts.. Malades et activistes attendent avec impatience et inquiétude de savoir quelle sera son interprétation de la section 3(d).. Le 1er avril 2013, la Cour suprême de Delhi rend son verdict : La Cour suprême a rejeté la demande de Novartis, soutenant : que dans le cas des médicaments, l’efficacité signifie l’efficacité thérapeutique ; que ce critère doit être interprété de manière stricte et rigoureuse ; qu’enfin les propriétés physico-chimiques [des spécialités comme le Glivec dont Novartis entend conserver l’exclusivité], si elles peuvent être bénéfiques pour certains patients, ne remplissent pas ce critère analyse Anand Grover, qui représentait l’association d’aide aux malades du cancer devant la Cour Suprême.. La vie de nombreuses personnes ne peut pas être prise en otage pour les profits de quelques uns.. La section 3(d) touche l’équilibre juste entre innovation et accès.. conclut-il.. Le verdict de la Cour Suprême montre que le gouvernement indien est sérieux et engagé quand il s’agit de protéger la vie de ses citoyens ainsi que celle des millions de personnes à travers le monde.. déclare pour sa part Loon Gangte du.. Delhi Network of Positive people.. Pour German Velasquez, ancien directeur à l’OMS pour la Santé publique, l’innovation et la propriété intellectuelle, et actuel conseiller au.. South center.. : Dans les cercles juridiques de New Delhi une rumeur a circulé selon laquelle l’avocat de Novartis durant le procès touchait 40 000 dollars par jour.. Quel gâchis pour arriver à un tel fiasco ! […] De manière cynique, comme la loi indienne ne lui plaît pas, le géant suisse essaie de la changer.. La veille du rendu du jugement, le directeur de la recherche chez Novartis a d’ailleurs déclaré que si la situation actuelle continue, et que les améliorations sur des molécules existantes continuent à ne pas être brevetables, ces nouveaux médicaments ne seront plus commercialisés en Inde.. Dix-huit ans après la signature des accords de l’OMC sur la propriété intellectuelle, la bataille pour l’accès aux médicaments a remporté une nouvelle victoire.. La voix des malades des pays du Sud a été entendue.. Mais elle est loin d’être gagnée.. La stratégie de Novartis a fortement contribué à fendre le vernis vertueux de la firme : on la sait maintenant prête à tout pour protéger ses profits, même prête à menacer de mettre de nombreux malades en danger en se retirant du marché indien.. Cécile Cadu et Pauline Londeix sont co-fondatrices d’Act Up-Basel et anciennes vice-présidentes d’Act Up-Paris.. Pauline Londeix est aujourd’hui engagée pour l’accès aux médicaments aux côtés d’ITPC en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.. ].. L’association de lutte contre le sida marocaine (ALCS), le réseau des personnes vivant avec le VIH dans la région Asie-Pacifique (APN+), Act Up-Paris, la Coalition internationale pour la préparation aux traitements (ITPC), le réseau des femmes argentines vivant avec le VIH et Treatment Action Group d’Afrique du Sud.. Voir le communiqué d’Act Up-Basel :.. http://www.. actupbasel.. org/actupbase.. accès aux traitements.. Inde.. propriété intellectuelle.. santé..

    Original link path: /article2260.html
    Open archive



  •  


    Archived pages: 1328