www.archive-org-2013.com » ORG » Q » QUARANTE-DEUX

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

    Archived pages: 1235 . Archive date: 2013-12.

  • Title: Day of violence - Philippe Curval
    Descriptive info: Navigation principale.. curval.. Quarante-Deux : Cosmos privés.. Philippe Curval : Carnet particulier.. fr/cp207.. :.. ››.. ›› Day of violence.. : Carnet particulier.. la Longue pizza.. ↔.. Un soupir.. mardi 24 septembre 2013.. Day of violence.. Avez-vous déjà lu un Thomas Day ? Moi non plus.. Enfin, je plaisante, car j'ai essayé à plusieurs reprises sans parvenir à me faire une opinion.. Et comme je me refuse de démolir des livres qui ne m'inspirent pas pour le simple plaisir de me mettre en valeur à l'aide de quelques coups bas bien sentis, j'ai préféré m'abstenir d'en parler.. Ce qui est indiscutablement une erreur vu l'extraordinaire prolixité de l'auteur.. En près de vingt ans, seize romans et cent cinq nouvelles, quelquefois publiés par lui en tant qu'éditeur, repris pour la plupart dans la forteresse privée de "Folio SF", cela mérite l'attention.. Or, voici que le Bélial’ m'envoie — ce qui n'est pas souvent le cas — son dernier recueil,.. Sept secondes pour devenir un aigle.. Je m'y plonge illico (en souvenir de la famille du même nom qui a ravi ma jeunesse).. Jeunesse aussi pour la première nouvelle, ".. Mariposa.. ", reprise d'un texte de 1998, qui a bénéficié d'une réécriture.. C'est un récit à plusieurs voix qui tourne autour d'un arbre à papillon dont on ne trouve de spécimen que sur une île du Pacifique où serait enterré Magellan.. Par une suite de témoignages d'un officier nippon et d'un G.. I.. employé par Howard Hugues, l'énigme se dévoile peu à peu.. Plus que l'histoire elle-même dont on pressent l'issue mortelle, le texte s'enrichit d'un travail sur les ruptures de ton où Thomas Day s'avère plein d'aisance.. ".. " est habité par la rage.. Cette rage intérieure qui brûle son auteur.. Car Thomas Day, “anarchiste amoral” comme se déclare l'un de ses personnages, s'est engagé en lutte frontale contre le monde tel qu'il se présente aujourd'hui.. Persécution des minorités (indienne, ici), capitalisme effréné, surpopulation, massacre écologique, tout lui est prétexte à produire des scénarios souvent violents qui ne tourneront pas fatalement à l'avantage de ses héros, prêts à aller jusqu'au bout de leur fureur, quitte à s'y briser les ailes.. Pour ma part, ".. Éthologie du tigre.. ", me semble la meilleure nouvelle du recueil, la plus aboutie, en exploitant d'une manière à la fois subtile et dérangeante le mystère qui entoure la découverte de trois crânes de bébés tigre.. Le récit donne à voir à travers une suite d'images — que l'on sent authentiquement vécues par l'auteur — un Cambodge en proie au tourisme envahissant qui ne laissera bientôt plus un poil de sec sur le crâne de la planète.. Dans un parc naturel menacé où se profile le fantôme d'une tigresse à trois pattes, révélatrice d'un combat perdu d'avance des fauves contre la civilisation.. Avec ".. Shikata ga nai.. ", nous pénétrons au cœur de la zone contaminée de Fukushima où des.. stalkers.. du futur vont piller des objets dans les habitations abandonnées  ...   le lecteur adolescent.. Il aurait dû tirer la chaîne sur cette tendance.. Elle ne vaut que si elle emporte le texte tout entier.. Mais je me doute qu'autrefois Thomas Day a dû y céder.. Aujourd'hui, en explorant sa voie, en se créant un ton personnel d'une belle maturité, voilà un nouveau talent sur lequel nous devons compter.. P.. S.. : j'aurais voulu parler du dernier William Gibson,.. Histoire zéro.. , ultime volume d'une trilogie où l'on retrouve les personnages du décevant.. Code source.. , qui constituait l'avant-dernier.. Après avoir lu tout entier ce roman d'un vide abyssal, je n'ai qu'une chose à en dire : le titre est bien trouvé (facile, n'est-ce pas, mais je n'ai pu y résister).. Quant à.. Berazachussetts.. , de Leandro Ávalos Blacha, qui se présente comme un portrait au vitriol de l'Argentine contemporaine, on se demande vraiment pourquoi la collection "Folio SF" l'a publié.. C'est un roman.. trash-gore.. , soi-disant chargé d'un humour dévastateur, qui se révèle sans aucune originalité.. Et même puissamment lourdingue.. Peau de zombie !.. Par.. le mardi 24 septembre 2013, 13:00 -.. Chroniques.. -.. Lien permanent.. Commentaires.. 1.. cousin francis.. — à 15:57, le mercredi 25 septembre 2013.. Sacré Philippe Curval ! On sent tout de même que ça le contrarie quelque peu de devoir admettre que ce qu'écrit le jeune Thomas Day (enfin jeune.. c'est relatif !) n'est pas si mal, somme toute.. Ben oui.. Il y aura (puisqu'il y a déjà) une science-fiction après Philippe Curval ! Je comprends que cela puisse agacer le grand homme.. 2.. Jeanne-A Debats.. — à 16:24, le mercredi 25 septembre 2013.. faut-il mal connaître Curval ou bien avoir de la mauvaise foi à revendre pour attribuer CE mobile-là à son ironie ma foi gentille.. En tout cas, ce qui est sûr c'est que la SF française existe très bien SANS Françis Valery.. 3.. Dominique Warfa.. — à 17:49, le mercredi 25 septembre 2013.. Je pense en effet, Jeanne, que le Cousin (c'est pas un genre de moustique, ça, d'abord ?) aurait pu dire quelque chose de moins bête quant à Curval.. Je signalerai cependant à Philippe que des nouvelles du tonnerre du Diable de Thomas Day, il en existe quand même depuis un bon moment : j'ai pu en chroniquer quand je travaillais encore dans la presse quotidienne - vers le début du siècle.. Ajouter un commentaire.. Nom ou pseudo :.. Adresse email :.. Site web (facultatif) :.. Commentaire :.. Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.. La discussion continue ailleurs.. URL de rétrolien : http://www.. org/cosmos/curval/index.. php/trackback/207.. Fil des commentaires de ce billet.. Rechercher.. Catégories.. Général.. Chroniques.. Par catégorie.. Accueil.. Archives.. Carnets.. S'abonner.. Fil des billets.. Fil des commentaires.. En librairie.. de Greg Egan.. Informations générales.. Philippe Curval, entrée de carnet : Day of violence.. 26 décembre 2013.. php/post/2013/09/24/Day-of-violence.. Propulsé par.. Dotclear.. Plan du site.. catalogue bibliographique partiel de la bibliothèque de.. en français de Quarante-Deux.. Greg Egan..

    Original link path: /cosmos/curval/index.php/post/2013/09/24/Day-of-violence
    Open archive

  • Title: la Longue pizza - Philippe Curval
    Descriptive info: fr/cp206.. ›› la Longue pizza.. Territoires sans carte.. Day of violence.. mercredi 7 août 2013.. Je viens d'apprendre une nouvelle passionnante au sujet des imprimantes à trois dimensions.. Il s'agit pour les chercheurs de la NASA de mettre au point, en vue d'un futur voyage vers Mars, une imprimante à pizza qui permettrait aux spatio-astro-cosmonautes de se nourrir d'une manière diversifiée au cours de leur très long voyage.. J'imagine la difficulté de synthétiser déjà les trois composants essentiels, la pâte, le coulis de tomate, la mozzarella dans les trois cartouches au format PTM de l'imprimante, sans compter, afin de varier les menus, les apps supplémentaires, sicilienne, napolitaine, romaine, reine, etc.. Dans un certain sens, et loin d'établir une comparaison malveillante,.. la Longue Terre.. , roman de Terry Pratchett et Stephen Baxter qui vient de paraître aux éditions l'Atalante, évoque un projet similaire.. Comment réunir en effet deux écrivains aussi opposés dans leur style et dans leurs idées pour produire un artefact littéraire assimilable par un lecteur lambda (qui doit accueillir par une température de 2,2 kelvins une superfluidité mentale et une conductivité intellectuelle très élevée) ?.. Détective critique et féru de mystère, je me suis lancé sans tarder dans la lecture de cet ovni éditorial.. L'idée de départ est plaisante.. Willis Linsay a créé un appareil improbable dont la technologie est facile à assimiler par le commun des mortels.. Il suffit de placer une pomme de  ...   à Lobsang Rampa auteur de volumes insipides à propos du corps astral qui connurent un immense succès, va proposer à José d'explorer la longue terre pour vérifier si elle se termine quelque part.. Lobsang est-il une IA ou un humain ? Nous n'en saurons rien.. Mais il possède tant d'apparences diverses et de sauvegardes que Pratchett et Baxter peuvent sans problème lui consacrer le nombre de volumes qu'il leur plaira.. Je n'entrerai pas dans le détail de ce roman paresseux semé de quelques perles, de soubresauts d'humour, d'aperçus originaux sur l'installation des pionniers, sur la façon dont leur départ vers ces terres nouvelles va déstabiliser l'équilibre des sociétés.. Son principal intérêt réside dans la confrontation entre ses deux auteurs qui, visiblement, s'entendent à merveille.. Le premier s'ingéniant à faire passer l'idée que les elfes et les trolls proviennent sans doute de la longue terre et nous envahissent peu à peu.. Le second disserte sur les principes de l'évolution à travers les terres parallèles.. L'un et l'autre s'unissent autour d'une idée forte : si elle n'a pas l'occasion d'entreprendre la conquête de nouveaux territoires pour assurer son avenir, l'Humanité ira à vau-l'eau.. En somme, de vrais auteurs de SF qui, même s'ils ne disposent que d'une imprimante à 2D, concourent à nous embarquer en se divertissant vers d'autres dimensions.. le mercredi 7 août 2013, 19:19 -.. php/trackback/206.. Philippe Curval, entrée de carnet : la Longue pizza.. php/post/2013/08/07/la-longue-pizza..

    Original link path: /cosmos/curval/index.php/post/2013/08/07/la-longue-pizza
    Open archive

  • Title: Territoires sans carte - Philippe Curval
    Descriptive info: fr/cp205.. ›› Territoires sans carte.. Je hais les haies.. la Longue pizza.. lundi 22 juillet 2013.. La plupart des gens avertis admettent ce principe : la carte n'est pas le territoire.. Cela évite bien des confusions dans le domaine de la pensée.. Il est indispensable de séparer clairement dans l'esprit des gens ce qui est symbole de ce qui est réel.. Ce n'est pas, par exemple, parce que notre identité fait l'objet d'une carte que cette carte la représente.. Ce n'est pas non plus parce que nous possédons une carte de crédit que nous avons du crédit.. Ni une carte de membres parce que tout le monde n'en a pas forcément quatre.. Il est possible de posséder un chien robot pourvu de cartes à puces qui ne se gratte pas.. Il n'est pas interdit d'écrire des cartes postales sans les poster.. On peut être au chômage tout en possédant une carte de travail.. Les deux choses sont bien séparées.. En fait, ces cartes évoquent le bonneteau, où le joueur, manipulé par un bonneteur, est incapable de deviner laquelle il devrait choisir.. À la limite, on peut même dire : ce n'est pas parce qu'une ville est sur la carte qu'elle existe.. J'en ai vu de rasées par les bombes, d'autres d'où la population avait fui pour marasme économique.. Sans habitants, une ville est privée de sa définition.. Si l'on examine en profondeur le concept de carte, le nombre d'aberrations dans ce domaine est quasiment illimité.. Tout le monde sait qu'une carte de visite sert justement à ne pas visiter la personne à qui on la remet.. Par exemple, lorsqu'un écrivain en glisse une dans son nouveau livre en manière de dédicace :.. hommage de l'auteur absent de Paris.. , rien n'indique qu'il se trouve ailleurs.. Contrairement à la carte blanche où rien n'est écrit, mais qui autorise le possesseur à l'utiliser pour n'importe quel usage.. Quant à la carte de parti, on y souscrit lorsqu'on souhaite y rester, ce qui semble contradictoire.. Une carte de transport ne signifie pas systématiquement qu'on est transporté.. Marcel Aymé.. , en inventant la notion de carte de temps pendant l'occupation allemande avait audacieusement anticipé.. Dans son esprit, le rationnement de la durée d'existence quotidienne par un régime totalitaire pouvait s'imposer par l'attribution de tickets donnant droit à un certain nombre d'heures de vie ; de cette manière, les bouches inutiles comme les enfants, les femmes (à l'époque où elles ne votaient pas), les retraités ne grignotaient plus abusivement le temps des actifs, sauf ceux qui l'achetaient au marché noir.. Qu'en est-il à ce sujet de la carte de séjour ? Pourquoi doit-on séjourner avec une carte alors qu'on se trouve déjà sur un territoire.. Dans un avenir prochain, le gouvernement français pourrait transformer la notion d'étranger, même la supprimer par une simple modification de la loi.. Jusqu'ici, il y avait cinq sortes d'étrangers, les résidents temporaires, les résidents ordinaires, les résidents privilégiés, les Algériens, jouissant d'un statut particulier puisqu'ils avaient été français mais ne l'étaient plus tout en l'étant encore un peu, les ressortissants de l'Union européenne qui entrent sans carte sur notre territoire, sans compter les étrangers qui ont obtenu leur nationalisation  ...   composé de sept nouvelles dans sa dernière édition.. Sauf que.. n'est ni un roman, ni un recueil de nouvelles, ni un essai, ni un guide de voyage.. C'est un objet littéraire d'une indicible liberté qui raconte parfois des anecdotes archipélagiques, s'interroge sur les aspects géographiques, sociologiques, politiques, animaux, magiques, artistiques des îles, ou nous livre d'intimes secrets sur certains de ses habitants à la personnalité mystérieuse.. Selon le préfacier, un certain Chaster Kammeston, il existe d'innombrables îles dans l'archipel du rêve.. Mais nul ne les a toutes recensées ni cartographiées en raison d'un vortex qui crée des zones de distorsions temporelles.. Chacune d'entre elles possède un nom, un surnom, ou plusieurs surnoms en patois, plusieurs monnaies, la plupart sont gouvernées par des Seigneuries, répondent à des lois particulières.. Seule incitation à les visiter, un pacte de neutralité a été signé qui y maintient la paix, alors que la guerre fait rage sur les continents voisins, Nordmaieure, Sudmaieure.. Cet objet littéraire, oh ! combien déconcertant, est construit sur le non-dit, l'allusion, l'évocation, l'insinuation, le sous-entendu.. Pratiquant la manipulation avec art, Christopher Priest nous introduit peu à peu dans son univers mental où tout devient imaginable sauf quand il est exclu d'y penser.. Depuis Aay, l'île des vents, jusqu'à Yannet, le Déchant, l'auteur (où les auteurs, dans le cas où il s'agirait d'un livre collectif écrit par plusieurs Christopher Priest) va nous faire partager son savoir ou plutôt son “ressenti”, en une suite de textes plus ou moins brefs, pareils à des esquisses, des dessins, des aquarelles, des puzzles graphiques grâce auxquels il s'exerce à nous restituer l'atmosphère, à nous révéler les spécialités culturelles de cinquante-sept fragments d'archipel.. Ce voyage auquel nous sommes initiés se révèle d'un subtil attrait.. On ne saurait transcrire dans le détail les multiples inventions, ressorts de situations, complots sous-jacents, personnages opaques qui peuplent ces récits d'un abord austère.. a priori.. et qui s'enrichissent à mesure qu'on les découvre.. Que ce soit lorsque l'auteur disserte sur les problèmes que provoque l'érotisme latent de certains habitants, ceux que suscite l'immortalité, ou l'exploitation à outrance de l'eau minérale, qu'il décrive des insectes insensés, ou des tours occupées par des entités lovecraftiennes.. Ou bien qu'il s'intéresse aux initiatives de Yo, artiste conceptuel et installationiste qui creuse des tunnels dans le socle des îles afin d'y faire couler des courants tumultueux, qu'il évoque les œuvres d'un romancier talentueux, les toiles d'un peintre lyrique, leurs relations obscures avec le meurtre du mime Commis.. Commis par qui ?.. Et les amours troubles de Caurer, la célèbre réformatrice de Sombre demeure.. Nous sommes perpétuellement au cœur du travail d'un écrivain qui transcrit ses rêves, ses rêveries, ses pulsions, ses désirs, ses obsessions en matériau spéculatif destiné à des lecteurs privilégiés, capables de passer outre aux formules reconnues.. Ainsi, il nous invite à le suivre dans l'intimité d'une aventure littéraire unique, élaborée à partir de ses fantasmes.. le lundi 22 juillet 2013, 15:03 -.. henri du cinq neuf.. — à 20:20, le mercredi 24 juillet 2013.. On s' en pourlèche les babines, mais il semble que ce livre ne soit disponible que fin août.. php/trackback/205.. Philippe Curval, entrée de carnet : Territoires sans carte.. php/post/2013/07/22/territoires-sans-carte..

    Original link path: /cosmos/curval/index.php/post/2013/07/22/territoires-sans-carte
    Open archive
  •  

  • Title: Je hais les haies - Philippe Curval
    Descriptive info: fr/cp204.. ›› Je hais les haies.. Meurtre à l'envers.. Territoires sans carte.. vendredi 3 mai 2013.. Bien sûr, jadis elles furent utiles, humbles, pittoresques quand elles séparaient les champs avant le remembrement.. Haies de charmes, de prunelliers, d'aubépiniers, d'églantiers où s'emmêlaient les ronces, le lierre, les fleurs sauvages, haies de saules tronqués le long des rivières.. Les oiseaux y nichaient, les perdrix y pondaient leurs œufs à l'abri des renards, martres, fouines afin de voir éclore les perdreaux de l'année.. Quand on oubliait de les tailler l'espace d'une saison, elles ombraient les chemins creux pour favoriser les ébats amoureux.. Ça, c'était les haies libres que j'aimais.. Lorsqu'on vivait en trimardeur, on pouvait se coucher sur le matelas d'herbe qui les bordait, protégé du vent, les yeux fixés vers les étoiles, pour y dormir ensuite durant la nuit.. Mais la haie d'aujourd'hui, style.. Maisons et jardins.. , inutile, la haie d'apparat qui rogne les fusains, les lauriers du Caucase, les ifs, les thuyas simplement pour le plaisir de faire fonctionner son taille-haie électrique, je l'exècre.. Pourquoi cette révolte soudaine ? Parce qu'un oiseau que je ne connais pas personnellement, sans doute le rouge-gorge venu à l'automne il y a quatre ans, où un merle, a chié la graine d'un troène qui s'est mis à germer tout seul dans un coin du jardin.. Grandet, je le laisse pousser comme un arbuste au lieu de le tailler et de le placer en rang avec d'autres infirmes.. Et s'il s'agit d'un.. ligustrum vulgare.. , il a des chances d'atteindre cinq mètres avant moi.. « Quel rapport avec la Science-Fiction ? » me direz-vous.. La réponse est simple : Paolo Bacigalupi.. Au moment ou.. la Fille automate.. reparaît chez J'ai lu, vrai petit chef-d'œuvre, insolent,  ...   lire dans la tombe.. Bon, je m'emporte inutilement contre le commerce qui triomphera toujours de la singularité des individus.. Revenons donc à ces.. où Bacigalupi exploite son univers : après l'effondrement de l'énergie, les prévisions des climatologues inspirés se sont réalisées, l'océan a englouti La Nouvelle-Orléans comme bien d'autres villes.. Plus de fuel, les pétroliers géants reposent dans les cimetières marins avec les porte-.. containers.. Le jeune Nailer en dépouille les carcasses pour récupérer des métaux.. Rien de plus conventionnel que ce milieu de.. loosers.. marginaux tant de fois décrit.. Et voilà que la fille d'un milliardaire dans son “.. hydrofoiler.. ” fait naufrage à deux pas.. « Quel beau paquet de fric ! » se disent tous les pillards du coin ! Pour la protéger, Nailer décide de s'enfuir avec la “belle jeune fille” qui ne lui accordera qu'un baiser.. Bagarres, poursuites, tous les clichés relatifs aux pirates défilent.. Ce qui donne lieu à des dialogues interminables où se noie l'action (ce qui est funeste car nous sommes en pleine mer).. Puis nos héros accomplissent des métiers de merde pour survivre dans les bas-fonds.. On s'ennuie ferme ! Il y a bien des mi-bêtes créées à partir de gènes de chien, de tigre, d'hyène et d'homme, mais elles ne jouent qu'un rôle secondaire.. Quand le jeune héros tue enfin son père, un saligaud banal, on n'y prend même pas plaisir.. Vraiment, Paolo, réagis ! Pour regagner l'estime des lecteurs de SF, cesse d'écrire des romans-haies où l'on aligne des phrases en prenant soin d'élaguer la moindre idée qui dépasse !.. le vendredi 3 mai 2013, 15:53 -.. Soleil vert.. — à 01:04, le mardi 21 mai 2013.. Magnifique.. php/trackback/204.. Philippe Curval, entrée de carnet : Je hais les haies.. php/post/2013/05/03/je-hais-les-haies..

    Original link path: /cosmos/curval/index.php/post/2013/05/03/je-hais-les-haies
    Open archive

  • Title: Meurtre à l'envers - Philippe Curval
    Descriptive info: fr/cp201.. ›› Meurtre à l'envers.. Dyschroniques de nuit.. Je hais les haies.. mardi 2 avril 2013.. « Si la Science-Fiction ne vient pas à moi, j'irai-t-à elle.. » m'écrié-je, tel un nouveau Lagardère, devant le sinistre spectacle des rayons de SF déserts dans les librairies, la sirupeuse lenteur des parutions dans les collections qui lui sont ou qui lui ont été légitimement dédiées.. Bien sûr, j'aurais pu parler des.. Enfants du ciel.. de Vernor Vinge, mais après.. un Feu sur l'abîme.. , dont l'indéniable mais pesante qualité m'est restée sur l'estomac, j'ai craint de risquer une indigestion de Dards.. Ou m'exprimer à propos du.. Voleur quantique.. , publié tout récemment.. De Hannu Rajaniemi, mystérieux écrivain finlandais qui, sur les traces de son maître Maurice Leblanc — auquel il rend un hommage appuyé —, crée un Arsène Lupin du futur, Jean le Flambeur, criminel posthumain, escroc et manipulateur, spécialiste du vol de cerveau numérisé, enfermé dans une incompréhensible prison.. Nul doute que ce roman s'affirme comme une performance ébouriffante, puisque Charles Stross en est convaincu.. À mon grand regret, j'ai dû abandonner.. le Voleur quantique.. à la quatre-vingt-seizième page.. Alors que j'ai triomphé des expériences science-fictives les plus fuligineuses, de Van Vogt à Peter Watts, en passant par.. EN.. tre.. FER.. d'Iain Banks, etc.. Est-ce l'effet d'une traduction plus ou moins réussie à cause de la complexité du texte ?.. [1].. Je crains plutôt qu'il s'agisse d'un manque d'empathie avec l'auteur, dont l'ouvrage s'éloigne fort de l'impertinente légèreté de Leblanc.. Ce qui neutralise le précipité chimique indispensable à l'infusion du texte dans ma théière cérébrale.. Voilà qui ne devrait pas fatalement vous décourager, car ce livre développe un foisonnement d'idées innovantes.. À la suite de ces frustrations, j'ai fait appel à Martinique Domel, bibliographe subtil qui détecte tout ce qui paraît d'intéressant, pour lui demander si, parmi ses lectures récentes, il n'avait pas découvert quelques romans publiés sous le label littérature générale, où se dissimuleraient des ouvrages de Science-Fiction.. Par exemple,.. Redrum.. de Jean-Pierre Ohl, pour la bonne raison qu'il est proposé par l'Arbre vengeur, dont le nom traduit bien ma réaction.. Sans compter que dans le catalogue de cette maison d'édition, on trouve la réimpression de chefs-d'œuvre de la SF française anté-historique, tels.. la Chute dans le néant.. de Marc Wersinger et.. l'Œil du Purgatoire.. de Jacques Spitz.. doit se lire lentement, car l'auteur, peu pressé de nous dévoiler les clés de son récit anagrammatique, nous les délivre avec une réticence savante dont il serait dommage de ne pas profiter.. Spécialiste de Stanley Kubrick, Stephen Gray se rend sur Scarba, île au large de l'Écosse, pour un colloque entre les derniers historiens et critiques passionnés de vieux cinéma en 2D.. Cette invitation est-elle innocente ?.. se demande Gray au souvenir de ses ancêtres, pêcheurs sauvages, illettrés qui y vivaient dans une masure immonde.. Ainsi les décrivait son père décédé, ancien assistant de l'organisateur du séminaire, Onésimos Némos, maître des lieux, avec lequel il contribua à mettre au point.. Backup™.. , plus communément appelée la Sauvegarde, recréation informatique aux effets sensoriels qui permet de rencontrer physiquement ses chers disparus, de dialoguer avec eux.. Succès mondial mais controversé au nom de principes idéologiques ou religieux, extase poétique selon les uns, rêve ou hypnose selon les autres.. Afin de nous troubler plus encore, Gray est accueilli dans l'île par  ...   ».. Fort intéressé par cette première expérience “hors les murs”, je me suis attaqué au roman d'Albert Espinosa.. Todo lo que podríamos haber sido tú y yo si no fuéramos tú y yo.. , traduit par Christilla Vasserot sous le titre de.. Tout ce que nous aurions pu être toi et moi si nous n'étions pas toi et moi.. Dès l'ouverture, je suis conquis.. Subtilement, Espinosa instaure un futur où certains Madrilènes prennent un quatrième repas dans la journée, le rem.. Pourquoi ? Parce qu'ils se sont injecté un médicament qui leur permet de ne plus jamais dormir.. Marcos, personnage central de ce roman écrit au subjectif, hésite entre l'absence de rêve et l'absence de sommeil.. Car il est passionnément attaché à son oreiller, surtout amoureux de sa mère, dont il fut le compagnon depuis l'enfance au cours de ses tournées.. À l'instant où cette danseuse de légende vient de mourir, sa décision est prise.. Deux.. dealers.. lui vendent les seringues.. Coup de téléphone.. Appel d'urgence de la police : « Venez, nous avons besoin de vous.. ».. Explication, Marcos possède un don particulier.. Sur un simple effort de volonté, il parvient à percer la personnalité de n'importe quel humain, à travers ses souvenirs les plus intimes.. Cette fois, l'enjeu est de taille.. Car il ne s'agit pas d'un délinquant mais d'un extraterrestre, qui ressemble à Alain Delon dans.. Plein soleil.. Je devine que vous frétillez d'impatience, prêts à vous connecter sur votre site d'achat par internet, ou mieux, à vous rendre à la librairie la plus proche.. Malheureusement, ce résumé — où je ne dévoile rien puisqu'il figure sous une autre forme en quatrième page de couverture — n'est que le squelette d'un roman de Science-Fiction.. En ce qui concerne la chair, Espinosa emprunte “la voie du rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme” pour nous parler de l'amour, du sexe, des rapports ambigus entre mères et fils, du rôle du rêve.. Certes, porté par une écriture talentueuse qui explore avec mélancolie le sens de la fatalité.. Ce qui me fait regretter l'absence d'un traitement spéculatif du récit.. Plutôt que cette dérive sentimentale, où l'auteur dévoile son obsession vis-à-vis de l'inceste, en nous offrant un dénouement qui ressemble à un conte pour adultes.. Malgré cela, si vous aimez la littérature générale teintée de Science-Fiction, n'hésitez pas, c'est un roman d'une lecture agréable.. Petite anecdote pour finir, les autorités d'une province suédoise viennent de mettre en chantier un sujet d'importance : promulguer une loi pour contraindre les individus mâles à uriner assis.. Car c'est une humiliation pour les personnes du sexe opposé de voir les hommes pisser debout.. Cela me rappelle un épisode fameux de Mandrake où le prince Paulo avait pris une ordonnance pour qu'on peigne les feuilles des arbres en rouge, parce qu'il détestait le vert.. Lire aussi l'entrée du carnet d'Ellen Herzfeld consacrée à :.. Notes.. [.. ] Des amis m'ont dit que, dans sa version originale, ils ont profité jusqu'à la fin d'un redoutable plaisir.. ] Probable allusion au roman d'Adolfo Bioy Casares,.. l'Invention de Morel.. , dont l'influence se fait sentir chez Ohl.. ] Là, c'est à vous de décider si vous achetez ce livre ou non pour savoir de quoi il s'agit.. le mardi 2 avril 2013, 12:58 -.. php/trackback/201.. Philippe Curval, entrée de carnet : Meurtre à l'envers.. php/post/2013/04/02/Meurtre-a-l-envers..

    Original link path: /cosmos/curval/index.php/post/2013/04/02/Meurtre-a-l-envers
    Open archive

  • Title: John Gribbin : the Alice encounter - Ellen Herzfeld
    Descriptive info: herzfeld.. Ellen Herzfeld : Velléitaire et fantasque, un journal à parution kantonpeusuelle.. fr/cp200.. ›› John Gribbin : the Alice encounter.. : Velléitaire et fantasque, un journal à parution kantonpeusuelle.. John Scalzi : Redshirts au mépris du danger.. Eric Brown : Starship seasons.. lundi 11 mars 2013.. John Gribbin : the Alice encounter.. Ayant bien aimé le précédent livre de Gribbin,.. Timeswitch.. , je partais pleine d'optimisme pour celui-ci.. The Alice encounter.. est un très court roman, une novella — 160 pages, ce qui est souvent un bon point en ce qui me concerne.. Mais dès la première, j'ai compris qu'il y avait un problème.. L'auteur précise dans une petite introduction qu'il s'agit ici en fait d'une suite à deux romans qu'il a écrits « il y a longtemps » avec Marcus Chown (c'était en 1988 et 1991, mais il ne le dit pas explicitement) et donne en deux courts paragraphes quelques éléments indispensables à la compréhension de la situation présentée dans ce nouveau livre.. Ensuite, tout au long de l'histoire, il y aura des rappels brefs d'événements peut-être décrits plus longuement dans les livres précédents, ce qui est certes suffisant pour comprendre le texte actuel mais pas assez pour en faire quelque chose, même court, qui soit intellectuellement et émotionnellement satisfaisant.. Pourtant, c'est une histoire de Science-Fiction de la plus pure espèce, dont la prémisse est que si notre univers est apparemment composé de 90 % de matière que nous ne pouvons percevoir, la matière sombre.. , il se peut qu'il existe un univers similaire au nôtre fait de cette matière, dans lequel pourraient vivre des êtres pensants qui constateraient qu'il manque 10 % de matière dans leur univers, c'est-à-dire celle qui compose le nôtre.. Et, ces êtres, curieux comme il se doit, auraient les moyens de venir explorer une anomalie de leur univers qui semble contenir une forte densité de.. leur.. matière sombre.. Cette intrusion chez nous entraîne des perturbations diverses qui ont des conséquences fâcheuses pour notre système : un refroidissement de la surface du soleil et une pluie de comètes dont certaines risquent d'entrer en collision avec des planètes habitées, la Terre et Mars.. Car ça se passe autour de l'année 2550, alors que Mars est colonisée par les restes d'une rébellion de colons lunaires et que la Terre se résume à une petite population réfugiée sur quelques îles qui  ...   avec un peu d'amour, d'amitié et de jalousie saupoudrée pour donner du goût.. Une première version, plus courte, de cette novella est parue dans.. Interzone.. en 1994.. Je l'ai parcourue et j'ai pu constater qu'il s'agissait de toute la partie qui se passe sur le vaisseau interstellaire.. Je n'ai pas vérifié s'il y avait eu ou non de la réécriture.. Le vraiment nouveau, c'est la partie qui se passe sur Mars, celle que j'ai trouvée nettement moins intéressante : peu d'originalité et beaucoup de clichés.. Voici donc un sujet accrocheur, du moins ce qui concerne la rencontre du nième type — la “communication” avec des êtres faits de matière sombre n'étant pas traitée tous les jours — , entrepris par quelqu'un qui sait de quoi il parle (Gribbin est astrophysicien de formation et écrit surtout des articles scientifiques et de vulgarisation).. Hélas, le résultat est sec, sans émotion, sans vie.. Il aurait peut-être fallu que je lise les deux livres qui le précèdent pour mieux apprécier mais les quelques critiques de l'époque que je viens de regarder ne m'y incitent guère et de toute façon il est trop tard.. J'ai eu l'impression que l'auteur n'a pas su concilier le fait que le lecteur ne connaissait pas les événements qui avaient abouti à la situation décrite avec une absence d'envie de se répéter, lui, qui avait déjà raconté tout ça par le menu.. On peut penser, pour être charitable, qu'il s'agit de trois livres qui auraient dû n'en faire qu'un seul, si l'auteur avait voulu ou avait pu s'y consacrer.. Le contraire d'une trilogie, en quelque sorte.. Quant à l'écriture, au sens littéraire du terme, passons.. Voilà qui démontre encore une fois, si besoin était, que les idées hardies ne suffisent pas à faire un bon texte, même en SF.. hard.. Éditeurs, petits ou grands, qui vous arrêtez un court instant ici, passez votre chemin.. ] Cette matière sombre est aussi, parfois, appelée “matière miroir” ou, par extension, du moins chez les Anglo-saxons férus de Lewis Carroll, “matière Alice”, d'où le titre du livre.. EllenH.. le lundi 11 mars 2013, 15:11 -.. Lectures.. org/cosmos/herzfeld/index.. php/trackback/200.. Derniers billets.. Eric Brown : Starship seasons.. Charles Stross : the Apocalypse codex.. Jeanne-A Debats et Jean-Claude Dunyach : Destination univers.. Lectures.. Photo.. Web.. Ellen Herzfeld, entrée de carnet : John Gribbin : the Alice encounter.. 23 décembre 2013.. php/post/2013/03/11/John-Gribbin-the-Alice-encounter..

    Original link path: /cosmos/herzfeld/index.php/post/2013/03/11/John-Gribbin-the-Alice-encounter
    Open archive

  • Title: Dyschroniques de nuit - Philippe Curval
    Descriptive info: fr/cp194.. ›› Dyschroniques de nuit.. Wiki à gogo.. Meurtre à l'envers.. vendredi 8 février 2013.. Ce n'est pas tous les jours qu'on a le plaisir de voir apparaître une nouvelle collection de Science-Fiction.. Le passager clandestin nous en fait la surprise avec ".. Dyschroniques.. En publiant d'un coup quatre volumes de petit format, élégants, bien imprimés, plutôt nouvelles et novellas, dont le propos est de remettre en perspective des textes parus au siècle dernier, déjà en phase avec nos sociétés actuelles par leurs qualités spéculatives.. D'abord, l'étonnante nouvelle de Murray Leinster, ".. un Logique nommé Joe.. ", qui, en 1946, date à laquelle les ordinateurs pesaient plusieurs tonnes, nous propose un état des lieux d'un monde où chacun possède un portable capable de se connecter avec des banques de données du monde entier.. Ce qui est déjà une performance en soi sur le seul plan de l'anticipation, pour un écrivain né en 1896.. Mais je ne vous wikipédierai pas puisque vous pouvez le faire à ma place.. Quelle émotion pourtant, quand je découvris, en 1951, le premier volume du "Rayon fantastique",.. l'Assassinat des États-Unis.. , dont l'auteur, un certain Will Jenkins, n'était autre que Murray Leinster.. Ceci n'aurait qu'un caractère anecdotique si "un Logique nommé Joe" ne se limitait qu'à prédire l'avenir avec intuition.. Par son style ironique et léger, son dénouement inventif, cette nouvelle mérite de s'inscrire au panthéon de la SF.. Parue en 1968, choisie par Philippe Lécuyer qui est le directeur de cette collection, ".. la Tour des damnés.. ", de Brian Aldiss, démontre combien cet auteur, trop souvent négligé, s'inscrit parmi les meilleurs de la Science-Fiction anglaise.. À partir d'une idée monstrueuse, enfermer des familles d'Indiens dans une énorme tour sans fenêtres, pour vérifier les effets de la surpopulation.. Nourris, logés, mal  ...   intermédiaire, semi-intermédiaire ou supérieur, chacun est convenablement nourri, reçoit des actions des grosses sociétés.. Drogué, fixé devant sa télé, le peuple ne s'intéresse qu'aux combats sanglants de ces Compagnies qui se font une guerre incessante.. Un nommé Joe, vétéran, capitaine veut accéder au rang de supérieur en choisissant de défendre Aspirotube contre Aéroglisseur, pourtant favori, car il détient un plan secret.. Très campbellien, Reynolds, qui penche à gauche et n'a pas la plume délicate, broie du noir à propos de ce monde sans espoir où, comme en Union soviétique, chacun profite ou pâtit de la situation sociale déterminée à sa naissance.. Le plus amusant dans cette histoire, c'est de découvrir des inventions comme l'aéromobile, un véhicule qui vole et se dégonfle au stationnement.. Quant au quatrième volume, je ne vous en parlerai pas car il s'agit de ma nouvelle, ".. le Testament d'un enfant mort.. Sachez pourtant que, malgré les apparences, c'est un texte de.. hard science.. le vendredi 8 février 2013, 15:45 -.. Jean-no.. — à 10:11, le lundi 2 septembre 2013.. Le cas de Murray Leinster (.. http://hyperbate.. fr/dernier/?p=409.. ) me passionne, parce qu'il montre que l'imagination est plus libre quand l'imaginaire n'est pas encombré par des représentations trop précises.. En 1946, en entendant parler d'une machine à penser, Leinster a réussi à imaginer l'informatique personnelle en quoi personne n'a cru jusqu'au milieu des années 1970 : l'image d'une informatique lourde et imposante, coûteuse, s'était imposée dans l'esprit.. J'ai traduit une nouvelle très étonnante de 1879, par un dénommé Edward Page Mitchell, "l'homme le plus doué du monde", qui sera publiée en fin d'année et qui, dans le même genre, imagine la pensée mécanique en extrapolant les inventions de Charles Babbage :.. lespressesdureel.. com/ouv.. php/trackback/194.. Philippe Curval, entrée de carnet : Dyschroniques de nuit.. php/post/2013/02/08/Dyschroniques-de-nuit..

    Original link path: /cosmos/curval/index.php/post/2013/02/08/Dyschroniques-de-nuit
    Open archive

  • Title: Wiki à gogo - Philippe Curval
    Descriptive info: fr/cp190.. ›› Wiki à gogo.. Louper Looper ou pas ?.. Dyschroniques de nuit.. mardi 15 janvier 2013.. J'apprends à l'instant que les responsables de la province de Naples viennent d'inventer le “napo”.. Il s'agit d'une monnaie originale, imprimée spécialement pour les habitants de la région — où l'on compte la plus grande masse de faux billets en euros générée par la mafia — afin de sécuriser les échanges.. Et surtout de permettre à ceux qui possèdent ces nouvelles espèces de bénéficier d'une réduction de dix pour cent sur tous leurs achats.. Je vois très bien l'avenir de l'Europe se dessiner dans le droit fil de ce qui se produit actuellement.. J'imagine avec une amertume non dissimulée l'époque où l'on troquera des parigos contre des napos, des napos contre des barcelos, des barcelos contre des cracovis, et pourquoi pas des fouillylesois.. Quel bonheur pour les banquiers de trafiquer sur les variations des taux de change enfin restaurés !.. N'apparaît pas encore, même en profil perdu, le stanbuli, monnaie qui devrait s'imposer dès que la Turquie entrera dans l'Europe.. Ce qui ne saurait tarder d'après Ian McDonald puisque, à la fin des années 2020, il décrit, dans.. la Maison des derviches.. avec une minutie de détail qui stupéfie, comment ce pays se transformera une fois son adhésion acceptée.. C'est-à-dire pas du tout.. Car le légendaire Istanbul de toujours perdurera.. Sauf qu'il est envahi de “nanos”.. Ce n'est pas une nouvelle monnaie mais la conséquence d'une hyperprépondérance dans la Science-Fiction contemporaine de ce concept utilisable à toutes les sauces dont on tambouille le principe et la définition, afin de résoudre la plupart des problèmes engendrés par les débordements effrénés d'une littérature spéculative avide de renouvellement.. La nano-fiction est née.. J'avais, avec beaucoup de remords, abandonné en cours de route le précédent roman de McDonald,.. le Fleuve des dieux.. , dont l'action se passait en Inde, en raison d'une abondance de locutions propres au pays ou purement inventées.. Pour une raison très simple : il se trouvait flanqué d'un glossaire.. Et dans ce glossaire,.. exit.. la référence d'une bonne moitié des mots inconnus.. Quoi de plus frustrant que de suspendre sa lecture à cause de son ignorance pour ne pas découvrir la définition du terme qui vous a interrompu !.. D'ailleurs, qu'y a-t-il de plus détestable que les glossaires pour les œuvres de fiction ? Pire que les notes en bas de page dans les volumes de la Pléiade ! Ils brisent l'amnésie passagère indispensable pour s'abandonner au plaisir infini du “lire”.. Par bonheur,.. en est dépourvue.. Ce qui laisse aux courants d'air méphitiques de la SF le pouvoir de vous chambouler le cerveau.. À cette occasion, je veux rendre hommage à Jean-Pierre Pugi,  ...   et de vols successifs.. Adnan, vertigineux équilibriste de la finance, qui fait partie des Ultralords de l'univers, va tenter de vendre du gaz bon marché en provenance d'Iran.. Car, depuis que la centrale nucléaire a été bombardée, le pays contaminé subit une quarantaine.. Enfin, deux petits génies, Yaşar et Aso, cherchent à trouver des fonds pour créer une.. startup.. nanotechnologique.. Grâce à la bio-informatique, ils projettent de charger l'ADN non codant pour y transcrire et y stocker chez chacun d'entre nous mille trois cent cinquante zettabits d'informations, plus que la totalité des connaissances depuis le commencement de l'Humanité.. Ne vous inquiétez pas de l'abondance de ces résumés, conçus pour vous aguicher.. Tous ces sujets sont déjà exposés dans les soixante premières pages du roman.. Il vous en restera encore quatre cent soixante-deux pour découvrir comment ils évolueront, se combineront jusqu'au dénouement un peu court en jambes.. Ces différentes actions tournent autour de la place Adem-Dede où habitent la plupart des participants de ce technodrame contemporain dans l'ancienne maison des derviches délabrée, porteuse de mémoire.. Car, plus intéressé par la Sublime Porte, le Bosphore, la Corne d'or, les rues, leur trafic, ses odeurs, ses souks, son architecture, sa population métissée couche sur couche au cours des invasions, des migrations, des empires et des califats depuis des siècles, des persécutions religieuses, que par une rigoureuse stratégie narrative, Ian McDonald va s'employer à nous faire pénétrer dans les coulisses d'une ville aux mille mystères.. Dès qu'une action s'engage, ses personnages s'interrogent sur le passé des lieux, les souvenirs qu'ils suscitent, digressent sur l'histoire, sondent l'origine des objets qu'ils découvrent, multiplient les discours sur l'intégration de la Turquie dans l'Europe, vaticinent sur son avenir, s'émeuvent des amours oubliées, parcourent les ruelles, s'introduisent dans les hammams, remuent la boue séculaire qui stagne au fond des eaux.. Bref, en admirateur passionné, Ian McDonald construit en leur compagnie son Istanbul intérieur.. Si j'ai intitulé ce blog "Wiki à gogo", ce n'est que pour faire un jeu de mots.. Car s'il n'est pas certain qu'Ian McDonald ait longtemps vécu dans la ville aux trois mille mosquées, il est évident qu'il en a exploré les entrailles bien au-delà de ce que peut proposer Wikipédia.. Et surtout qu'il a accompli un superbe effort littéraire pour nous donner à voir un monde urbain d'une vertigineuse complexité où s'élaboreront peut-être en secret nos sociétés de demain.. Et si, comme je le souhaite, vous avez envie de plonger dans le miel du plaisir, n'hésitez pas à lire ensuite.. Aziyadé.. de Pierre Loti, et.. Rives de mort.. de Thomas M.. Disch.. Istanbul deviendra votre ville fétiche.. le mardi 15 janvier 2013, 18:14 -.. php/trackback/190.. Philippe Curval, entrée de carnet : Wiki à gogo.. php/post/2013/01/15/Wiki-a-gogo..

    Original link path: /cosmos/curval/index.php/post/2013/01/15/Wiki-a-gogo
    Open archive

  • Title: ´Océanique´ par Greg Egan | Quarante-Deux/Préfaces de Gérard Klein
    Descriptive info: klein.. Quarante-Deux : les Archives stellaires.. Gérard Klein : préfaces, postfaces et articles sur la.. fr/1bN.. Préfaces et postfaces.. Océanique.. Préfaces et postfaces de.. Greg Egan :.. nouvelles de Science-Fiction réunies par Quarante-Deux, 2009.. préface de.. , 2012.. par ailleurs :.. amazon.. fr.. biblio.. [ 1 ].. [ 2 ].. zine.. philippe.. curval.. chroniques.. 1.. ] [.. 2.. ].. Greg Egan, dans ses romans et plus encore peut-être dans ses nouvelles, rejoint le projet de Hugo Gernsback, il y a plus d'un siècle, avec la revue.. Modern electrics.. dès 1911, puis dans.. Amazing stories.. à partir de 1926 : réenchanter la science et la technique et les rendre séduisantes grâce aux charmes de la fiction avec certes des moyens littéraires à l'époque plus rudimentaires que ceux de l'auteur australien.. La science aussi a beaucoup changé.. (1).. Jadis, naguère et tantôt, la science fut accusée de désenchanter la réalité.. Elle aurait ruiné l'animisme, détrôné les dieux anciens, chassé les dryades et les faunes, exclu la licorne, désarmé la magie, ridiculisé l'astrologie, bref rendu terne et vulgaire tout ce qui alimentait frayeurs et songes, et elle aurait même aboli la nécessité d'un grand ordonnateur au point que, de nos jours, certains, soucieux de lui rendre une chance, ont prétendu voir sa face dans les cieux astronomiques et même décrypter ses pensées dans les subtiles constantes qui forment l'ossature de notre univers.. Ce désenchantement fut surtout invoqué au.. xix.. e.. et au.. xx.. siècles, alors que les progrès de la science et l'empire croissant des techniques rendaient de plus en plus invraisemblables les vieilles superstitions et, mieux encore, réenchantaient le monde au moyen de nouvelles “fictions” scientifiques.. Car la première leçon des nouvelles de Greg Egan, c'est que la science est composée de “fictions”.. Bien entendu, ces “fictions” scientifiques n'ont pas le caractère arbitraire des fictions littéraires.. Elles sont construites à partir de méthodes, d'observations et de mesures rigoureuses.. Le principe métaphysique de l'unité du réel les contraint à se doter de règles à peu près similaires dans tous les domaines.. Ces hypothèses et ces théories que je nomme ici “fictions” scientifiques, quoique multiples, variables et changeantes, s'appuient en général les unes sur les autres, se côtoient sans s'exclure, fusionnent parfois et constituent une réalité à peu près cohérente quoique incomplète.. Cette réalité est toutefois très différente de la conception que s'en faisaient les scientistes du.. siècle : ils pensaient soulever le voile qui masque le réel et le révéler progressivement dans sa nudité authentique.. Mais ce n'est pas ainsi que les sciences fonctionnent.. Le réel ne se livre pas nu : il ne dit jamais ce qu'il est mais il dit non aux théories réfutées par l'expérience, ce qui permet de savoir au moins ce qu'il n'est pas.. Il tolère, provisoirement, les autres.. Les sciences produisent sans cesse des “fictions” réalistes locales qui ont l'ambition de constituer un tableau global, la réalité, mais qui n'en sont pas moins fragiles et le plus souvent provisoires.. Il arrive même qu'elles semblent inconciliables, comme la relativité et la physique quantique, au point de faire douter de l'unité du réel.. Et du coup, je trouve, pour ma part, plus d'enchantements dans la diversité des articles d'une revue scientifique en une année que dans toutes.. les Métamorphoses.. d'Ovide, que je ne mésestime pas pour autant.. Il est facile de trouver de ces “fictions” devenues obsolètes.. Ainsi, au.. xvii.. siècle, Isaac Newton introduit un espace et un temps absolus, commodes pour y loger sa théorie de l'attraction universelle.. Cela contrevient certes aux principes de la relativité tels que les a énoncés Galilée, de façon sans doute insuffisamment détaillée.. Mais pendant deux siècles, ces absolus vont résister.. Ils y sont peut-être aidés par la représentation référentielle des coordonnées cartésiennes qui assignent une place à tout corps et permettent de décrire son mouvement.. Ils vont donner naissance à l'idée d'un éther qui emplirait tout l'espace et par rapport auquel il serait possible de mesurer le mouvement absolu des corps, par exemple de notre Terre, fiction alors commode et solidement fondée en théorie : il faut bien un milieu dans lequel les ondes de lumière se propagent.. La dissipation définitive de cette illusion à la suite des expériences de Michelson et Morley valut à Henri Poincaré une mésaventure instructive.. (2).. Comme il avait réaffirmé et précisé le principe de la relativité, frôlant la relativité restreinte d'Einstein, au point de dire qu'on ne pouvait parler en toute rigueur d'un mouvement.. absolu.. de rotation de la Terre mais seulement d'une “croyance” commode voire indispensable, de mauvais esprits lui reprochèrent d'en revenir à une conception pré-Copernicienne de l'astronomie, notre planète immobile occupant le centre de l'univers, ou s'en félicitèrent.. Cela engendra une polémique journalistique, scientifico-religieuse, qui dura au moins de 1900 à 1908, et contre laquelle Poincaré, ulcéré, ne cessa de se défendre, notamment dans son recueil d'essais,.. la Valeur de la science.. (1905).. Passons sur les preuves du mouvement de la Terre par rapport aux astres proches et à ceux du firmament, terme qui, à lui seul, en dit long déjà sur la pérennité de représentations illusoires.. Mais comment justifier la rotation du plan d'oscillation du pendule de Foucault si l'on écarte tout espace absolu ? Ernst Mach, à la fin du.. siècle, l'expliquait par l'attraction des étoiles lointaines, autrement dit par la distribution de la masse moyenne de l'univers.. On ne dispose pas aujourd'hui d'une meilleure explication.. Mach proposait, pour vérifier ou réfuter son principe, une expérience intéressante pour un auteur de Science-Fiction.. Si dans notre univers, on fait tourner sur son axe un seau empli d'eau et soumis à une accélération (qui permet que l'eau reste dans le seau), la surface de l'eau adopte une forme parabolique sous l'effet de ce qu'on appelle incorrectement la force centrifuge.. (3).. Selon Mach, dans un univers totalement vide, la surface de l'eau demeurerait parfaitement plane.. Reste qu'il demeure difficile d'accéder à un univers totalement vide, même de nos jours.. (4).. Dans.. , Poincaré, confronté aux multiples crises de la physique de son temps, énumère une série de phénomènes alors incompréhensibles et qui semblaient mettre en danger les principes les plus nécessaires.. Ainsi le mouvement brownien lui paraît ébranler le principe de Carnot puisqu'il ne cesse jamais, au lieu de se convertir en chaleur, et qu'il s'augmente même plus les particules sont petites ; le principe de relativité n'est sauvé des expériences de Michelson et Morley.. « qu'en accumulant les hypothèses ».. (p.. 133) ;.. (5).. le principe de Newton de l'égalité de l'action et de la réaction semble mis en cause par le recul d'une antenne émettant une onde radio, donc de l'énergie pure, sans masse ; le principe de Lavoisier de la conservation des masses ne résiste pas aux  ...   un site consacré à la Science-Fiction faisait naguère une constatation qu'il ne parvenait pas à s'expliquer.. Ingénieur chimiste, il savait pertinemment que ses publications étaient inintelligibles à quiconque ne connaissait pas sa discipline.. Mais paradoxalement, il constatait qu'il pouvait lire un travail ethnologique de sa fille alors qu'il ne connaissait pas les concepts de ce domaine.. C'est que la chimie est foncièrement tomiste alors que la description et même le raisonnement ethnologiques passent par un holisme dont on peut ne pas saisir toutes les significations mais qui prend toujours la forme d'un récit, d'une histoire.. Les structuralistes ont essayé de s'en affranchir mais on sait que, pour l'essentiel, ils ont échoué.. Les nouvelles et romans de Greg Egan, couvrant presque tout le champ des complexités, allant des particules élémentaires en passant par la biologie à l'humain qui est son sujet principal, explorent cette opposition et cette complémentarité paradoxales du tomisme et de l'holisme.. Y a-t-il quelque part un invariant absolu ? Si tout est mathématisable, tout est logique, ce qu'il semble penser et qui est le fondement de l'approche scientifique même si elle est très difficile voire impossible à appliquer, pour dire le moins, à un grand nombre de domaines de l'expérience courante.. Mais cette conviction même, il s'emploie à l'ébranler dans deux textes comme "Radieux".. (8).. et "les Entiers sombres" : il y propose, faisant écho à l'interrogation de Poincaré sur la logique propre à des êtres très différents de nous, et s'appuyant sur les théorèmes de Gödel sur l'incomplétude de tout système mathématique aussi puissant que l'arithmétique, que des calculs sur des très grands nombres pourraient révéler une autre logique et mettre en péril une autre causalité.. Ce qu'il n'explique pas bien, à vrai dire, c'est comment les habitants de cette autre causalité parviennent à négocier avec des humains.. Mais cette lacune inévitable n'est pas l'essentiel : ce dont il est question ici, c'est d'un doute ontologique qui rejoint curieusement celui d'un auteur aussi peu porté sur les sciences que Philip K.. Egan l'exprime d'une autre façon dans son roman.. Schild's ladder.. , demeuré inédit en français.. La mathématisation de l'univers selon lui le conduit à envisager sans sourciller la numérisation de personnalités conscientes, humaines ou non, que rien ne distingue plus d'intelligences artificielles.. Non sans soulever la question de savoir ce qui survit dans cette immortalité de sauvegardes informatiques et d'incrémentations illimitée dans sa nouvelle "Rêves de transition",.. (9).. soi-même ou bien un automate à son image.. Je suis sceptique.. (10).. quant à la production d'une intelligence artificielle dans les décennies à venir, voire au-delà, et plus encore quant à la transcription d'un cerveau sur un support informatique.. Je n'y vois aucun obstacle métaphysique mais seulement celui de notre ignorance : nous ne savons rien que de superficiel sur le fonctionnement de l'intelligence humaine ou même animale, ni sur le rôle qu'y jouent émotions et affects.. Si l'on appelle intelligent le comportement d'un thermostat ou même celui d'une voiture qui fait toute seule un créneau ou d'un avion qui décolle, vole et se pose sans pilote, ou de façon plus générale d'un mécanisme qui exécute un programme précis parfaitement défini en exploitant des paramètres formels qui lui sont fournis à mesure, je n'y vois pas d'inconvénient sauf celui d'un abus de langage.. Une telle “intelligence” est téléologique, c'est-à-dire qu'elle est destinée à remplir une fonction prédéfinie, ce qui n'est pas le cas de l'intelligence humaine ni de celle des.. chats auxquels j'ai été présenté.. Mon scepticisme ne s'étend cependant pas aux fictions littéraires et en particulier à celles de Greg Egan.. Toutefois, Egan, en informaticien, assimile sans hésiter un cerveau humain à un ordinateur, c'est-à-dire à une machine de Turing, et cela dès son roman.. Or rien n'est moins évident.. Aucun code ou programme de nature informatique n'a jamais été mis en évidence dans le fonctionnement du cerveau qui ne procède pas à des calculs à proprement parler et qui est même assez médiocre dans cet exercice.. Sa complexité semble extrêmement difficile voire impossible à simuler sur un ordinateur, même un million de fois plus puissant que les plus performants d'aujourd'hui.. Il n'y a pas deux cerveaux identiques, et chacun évolue toute sa vie.. Et une simulation ne suffit pas : celles des écoulements turbulents hydrodynamiques ne mouillent pas.. Le cerveau fonctionne très vraisemblablement sur un mode analogique radicalement différent du mode discontinu du calcul binaire.. Les neurotransmetteurs, au nombre d'au moins une centaine, jouent un rôle fondamental très difficile à modéliser et que négligent les tenants des réseaux neuronaux qui ne prennent en considération que les relations électriques entre neurones, déjà incroyablement nombreuses et complexes.. Bien entendu des fonctions partielles du système nerveux, comme celles ayant trait à la perception et en particulier à la vision et à l'audition seront certainement élucidées.. Mais le problème, pour ne pas dire le mystère, de la conscience demeure aujourd'hui entier.. Tout cela, Greg Egan le sait mieux que moi, car il est, dans toute l'histoire de la Science-Fiction, l'auteur qui réunit le plus remarquable talent d'écrivain et la plus vaste et la plus récente culture scientifique.. (11).. Mais cela ne l'empêche pas de jouer, pour notre plaisir, avec ces concepts même s'ils sont aussi improbables que le voyage dans le temps ou que le déplacement à des vitesses supraluminiques.. par Greg Egan.. Librairie Générale Française › le Livre de poche › Science-Fiction, [2.. série], nº 32777, novembre 2012.. Concerne :.. Mon lecteur aura compris que lorsque j'utilise le terme "la science" par simplicité, il recouvre le processus scientifique, c'est-à-dire l'ensemble complexe de règles et de méthodes, variables selon les domaines, qui se trouve en perpétuel réarrangement, et non un savoir acquis pour l'éternité.. ↑.. Voir.. Pour la science.. , nº 417, juillet 2012, p.. 78.. Certains miroirs de télescope sont produits ainsi, l'eau étant remplacée par du mercure réfléchissant.. la Magie du cosmos.. de Brian Greene (.. The Fabric of the Cosmos.. , 2005).. Édition de référence : Flammarion › Champs sciences, 2011.. Réponse en 2016.. "Les Entiers sombres".. Dans le recueil de même titre.. Également dans le recueil.. Voir mes préfaces au.. Problème de Turing.. , de Marvin Minsky et Harry Harrison, et à.. Excession.. d'Iain M.. Banks.. Mon scepticisme s'étend au projet.. Blue brain.. de Henry Markram ou du moins à ses ultimes prétentions, tant prisées des journalistes.. Il faut rendre hommage ici aux traducteurs de ses nouvelles, Quarante-Deux, Francis Lustman, Sylvie Denis.. et al.. , qui les ont rendues avec toute l'exactitude nécessaire.. section Gérard Klein.. tout Quarante-Deux.. Navigation.. l'auteur.. liste des préfaces.. Sections.. ´Océanique´ par Greg Egan, préface de Gérard Klein présentée par Quarante-Deux.. 2 mai 2013.. (première publication : novembre 2012).. 11 août 2013.. (création : 10 janvier 2013).. org/archives/klein/prefaces/Oceanique..

    Original link path: /archives/klein/prefaces/Oceanique/
    Open archive

  • Title: 2011 : évolution du site | Quarante-Deux
    Descriptive info: années.. 2011.. Historique de l'évolution du site.. fr/2011.. ›› 2011.. Historique de l'évolution du site de.. D.. E.. Marzfeld.. Année 2011.. Ce qui se passe ensuite en.. 2012.. Étapes regroupées par année depuis la création du site, fin 1994, et sa date de première mise en ligne, le 11 février 1995 ; à lire de manière chronologique à partir de la fin de chaque page….. 2011, 29 décembre.. Mise en ligne d'une nouvelle version du.. de Jean-Pierre Queille.. 2011, 19 décembre.. Ajout de :.. le Livre du long soleil.. par Gene Wolfe.. dans les préfaces et postfaces de.. 2011, 16 décembre.. Mise en ligne de deux albums photo consacrés aux.. Rencontres de l'Imaginaire 2010 2011.. 2011, 1.. er.. décembre.. Mise en ligne d'une entrée du carnet de Philippe Curval consacrée à :.. Time out.. par Andrew Niccol.. 2011, 29 novembre.. the City and the city.. par China Miéville.. 2011, 28 novembre.. Ajout d'.. une Porte sur l'été.. par Robert Heinlein.. 2011, 26 novembre.. Ajout de.. la Dimension des miracles.. par Robert Sheckley.. 2011, 24 novembre.. 2011, 20 novembre.. Mise en ligne d'un album photo consacré aux.. Dystopiales.. à la librairie Charybde à Paris, le 15 novembre 2011.. Mise en ligne d'une entrée du carnet d'Ellen Herzfeld consacrée à :.. la Guerre tranquille.. par Paul J.. McAuley.. 2011, 22 octobre.. Mise en ligne d'un album photo consacré au.. passage de Robert Silverberg.. au Déjeuner du lundi à Paris, le 3 octobre 2011.. 2011, 3 octobre.. 2011, 2 octobre.. Axis.. par Robert Charles Wilson.. 2011, 27 septembre.. Ajout de trois articles de.. dans.. : "une Approche de formes politiques imaginaires" et deux textes sur Jules Verne, ".. Deux ans de vacances.. , robinsonnade et utopie" "Naviguons sur.. l'Île à hélice.. 2011, 25 septembre.. Mise en ligne d'un album photo consacré à la.. signature de Jacques Abeille.. à la librairie Charybde à Paris, le 24 septembre 2011.. 2011, 12  ...   2011, 7 août.. , fanzine critique consacré à la Science-Fiction, avec la mise en ligne du nº 65-66.. 2011, 4 août.. 2011, 19 juillet.. , fanzine critique consacré à la Science-Fiction, avec la mise en ligne du nº 64.. Starfall.. par Stephen Baxter.. 2011, 11 juillet.. par John Gribbin.. 2011, 4 juin.. 2011, 31 mai.. prises lors des.. Imaginales.. à Épinal, du 26 au 29 mai 2011.. 2011, 24 mai.. Avec un an de retard, mise en ligne d'un nouvel.. à Épinal, du 27 au 30 mai 2010.. 2011, 20 mai.. Ajout d'une dizaine d'articles de.. , s'échelonnant des années 50 à nos jours : Jules Verne, Marcel Aymé, Ernst Jünger, Limite, l'Enfer, les extraterrestres, etc.. 2011, 19 mai.. Futuriales.. à Aulnay-sous-bois, le 14 mai 2011.. 2011, 2 mai.. Up Jim River.. par Michael Flynn.. 2011, 30 avril.. Ajout des années 2007 et 2008 de :.. , dans les.. chroniques de Philippe Curval.. 2011, 3 avril.. How to live safely in a science fictional universe.. par Charles Yu.. 2011, 26 mars.. 2011, 24 mars.. a aussi un compte Twitter pour annoncer la prise en compte des ouvrages publiés après 2010 :.. @exliibris.. Par contre, le.. fil des catalogages.. mentionne toutes les intégrations, quelle que soit la date de publication.. 2011, 17 mars.. Quarante-Deux a maintenant un compte Twitter pour ceux qui désireraient suivre les mises à jour du site de cette façon :.. @xlii42.. 2011, 8 mars.. prises lors du salon.. Zone franche.. à Bagneux, le 5 mars 2011.. 2011, 12 février.. 2011, 2 février.. Echo.. par Jack McDevitt.. 2011, 2 janvier.. the Quantum thief.. par Hannu Rajaniemi.. Ce qui s'est passé précédemment en.. 2010.. Années.. 2013.. 2009.. 2008.. 2007.. 2006.. 2005.. 2004.. 2003.. 2002.. 2001.. 2000.. 1999.. 1998.. 1997.. 1996.. 1995.. 1994.. Annexes.. Historique de l'évolution du site de Science-Fiction de Quarante-Deux : 2011.. 16 septembre 2012.. 30 juillet 2013.. (création : 1.. janvier 2011).. org/historique/2011..

    Original link path: /historique/2011/
    Open archive

  • Title: 2010 : évolution du site | Quarante-Deux
    Descriptive info: fr/2010.. ›› 2010.. Année 2010.. 2010, 29 décembre.. 2010, 9 décembre.. Starfish.. par Peter Watts.. 2010, 20 novembre.. 2010, 8 novembre.. par Ian McDonald.. 2010, 20 octobre.. 2010, 3 octobre.. the Six directions of space.. par Alastair Reynolds.. 2010, 20 septembre.. the Fuller memorandum.. par Charles Stross.. 2010, 18 septembre.. the Windup girl.. par Paolo Bacigalupi.. 2010, 11 septembre.. rentrée des petits éditeurs de l'Imaginaire 2010.. 2010, 1.. septembre.. Convention nationale de Science-Fiction à Grenoble.. 2010, 28 août.. 2010, 14 août.. Crucible.. par Nancy Kress.. 2010, 15 juillet.. 2010, 4 juillet.. Feux croisés.. 2010, 6 juin.. 2010, 4 juin.. the  ...   2010, 13 mai.. Time travelers never die.. 2010, 29 avril.. Resplendent.. 2010, 27 avril.. l'Essence de l'art.. par Iain M.. 2010, 10 avril.. 2010, 3 avril.. Transcendance.. 2010, 21 mars.. Mise en ligne d'une entrée du carnet de Philippe Curval consacrée à.. Jacques Spitz Pierre Véry.. 2010, 20 mars.. Mise en ligne d'une nouvelle de Philippe Curval :.. Des nouvelles de Kantor.. 2010, 19 mars.. Regarde le soleil.. par James Patrick Kelly.. 2010, 8 mars.. Exultant.. 2010, 7 mars.. Coalescence.. 2010, 7 février.. 2010, 21 janvier.. Historique de l'évolution du site de Science-Fiction de Quarante-Deux : 2010.. janvier 2010).. org/historique/2010..

    Original link path: /historique/2010/
    Open archive



  •  


    Archived pages: 1235