www.archive-org-2013.com » ORG » L » L-ABOMINABLE

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

    Archived pages: 6 . Archive date: 2013-11.

  • Title: Bienvenue sur le site de L'Abominable
    Descriptive info: .. L Abominable.. 30, rue de Genève.. 93 120 La Courneuve.. Tel : 01 82 02 62 72.. nous envoyer un mel.. Plan d'accès.. à télécharger.. Historique.. Fonctionnement.. Outils.. Travaux réalisés.. 10 ans de L'Abominable.. Filmlabs.. Programmation de soutien.. english version.. Operation.. Support program.. L'Abominable est un laboratoire cinématographique d'artistes.. Depuis 1996, il met à disposition de cinéastes et de plasticiens les.. outils.. qui permettent de travailler les supports du cinéma argentique : super-8, 16 mm et 35 mm.. Le lieu fonctionne comme un atelier partagé où les machines qui servent à la fabrication des films sont mutualisées : un cinéaste peut y développer ses originaux négatifs ou inversibles, réaliser des trucages et des changements de format, faire du montage, travailler le son ou tirer des copies.. Ceux qui ont une connaissance des instruments forment ceux qui débutent.. Après cet accompagnement, chacun devient autonome dans la réalisation de ses travaux et explore lui-même les possibilités techniques.. Ainsi, sans sélection préalable des projets, sont produits des films d'une grande diversité, des performances cinématographiques live ou des installations utilisant le support film.. L'ampleur de ce qui s'y réalise et la spécificité des pratiques font de L'Abominable un lieu de création original, un conservatoire vivant des techniques cinématographiques.. Si vous voulez  ...   séances, comme par exemple la série.. 10 ans de L'Abominable.. au Ciné 104 de Pantin en 2006-2007.. Dans les dernières années, plus d'une vingtaine de laboratoires cinématographiques d'artistes ont été créés en Europe et dans le monde.. Moments de rencontres et de projections, coups de mains ponctuels ou réguliers, débats et échanges de tous ordres, depuis le début ces structures sont en lien les unes avec les autres.. Elles forment ainsi un réseau où sont mises en partage les expériences et les questions techniques, esthétiques et politiques propres à ces pratiques.. Depuis 2005, le site.. recense les différentes structures, permet de mutualiser les connaissances techniques acquises ici et là, de faire connaître les oeuvres réalisées, de débattre et de s'organiser.. L'évolution de L'Abominable, comme de l'ensemble de ces laboratoires, témoigne d'une histoire en devenir.. À l'ère où le numérique s'impose, des artistes récupèrent l'outil cinématographique des mains de l'industrie et se réapproprient l'ensemble du processus de fabrication.. Cette autonomie nouvelle permet de réaliser des films en allant jusqu'à s'affranchir des circuits de productions et de financements institutionnels.. Mais plus qu'une simple économie, elle permet, en se confrontant concrètement à la fabrication des images, d'utiliser de nouveaux outils, d'inventer des écritures singulières et de défricher des territoires inédits du cinéma..

    Original link path: /
    Open archive

  • Title: Pour nous rejoindre
    Descriptive info: Façade.. de Yannick Koller.. retour à la page d'accueil.. L'association L'Abominable ne fait pas de prestation de service type développement ou gonflage en 16mm.. Pour y travailler, il faut devenir adhérent, ce qui se fait au cours d'une journée d'initiation où les différents outils sont présentés.. Les nouveaux venus peuvent alors présenter leur pratique et envisager avec nous la manière de conduire les travaux qu'ils souhaitent réaliser au l'abo.. Dans un deuxième temps, rendez-vous  ...   l'adhérent soit autonome.. Pour ceux qui travaillent en autoproduction, des tarifs modiques permettent de couvrir les frais de fonctionnement dans le cadre d'un encadrement bénévole.. Dans le cas où l'adhérent recoit un financement pour son projet, un devis comprenant la rémunération de l'assistance fournie est réalisé.. Pour nous contacter :.. labo@l-abominable.. org.. Si vous voulez faire faire un développement, un tirage ou tout autre travail, vous trouverez une liste de.. prestataires.. sur le site Filmlabs..

    Original link path: /fonctionnement.html
    Open archive

  • Title: Les mains dans l'eau tiède et raisonnablement assaisonnée
    Descriptive info: Le développement se fait en spire, comme en photo.. Une spire peut contenir jusqu'à 2x15m de super-8 ou bien 30 m de 16mm.. Il faut la charger dans le noir complet, puis on la fait passer dans les cuves contenant les produits chimiques.. Le nombre de bains, les durées et les températures dépendent du type de traitement.. Ensuite, il n'y a plus qu'à faire sécher.. et projeter le résultat.. La tireuse optique, ou truca , permet de refilmer image par image un original de manière cadencée.. La caméra Bolex 16 mm cadre en macro le photogramme s8 ou 16 et l'ensemble est commandé de manière à pouvoir réaliser ralentis,  ...   sur ce modèle à l'aide de filtres des trois couleurs primaires et de trous de différentes tailles qui permettent de moduler la lumière en fonction du résultat qu'on veut obtenir.. Pour les plus accros à l'odeur du fixateur, une développeuse automatique permet désormais de développer des négatifs couleurs 16mm et des copies 16mm couleur muettes tandis qu'une deuxième est dédiée aux positifs 16mm noir et blanc.. La caméra son permet d'effectuer un négatif son (son optique).. Le banc-titre permet de réaliser des sous-titres, des génériques et des cartons.. Une caméra 16mm filme le plan de travail.. Ce banc-titre permet également de kinescoper un fichier video (projeté sur un écran)..

    Original link path: /Technique/technique.html
    Open archive

  • Title: Programme de soutien
    Descriptive info: Mer.. de Martine Rousset.. Quelques cinéastes ont accepté de mettre gracieusement à disposition une copie personnelle de leur film pour constituer ce programme.. Ces films sont par ailleurs distribués par.. Ces copies sont donc à votre disposition, à prix libre, uniquement si vous souhaitez projeter le programme dans son ensemble.. Télécharger.. le programme en pdf.. K (LES FEMMES).. Frédérique Devaux.. 2003 / 16 mm / couleur / son / 5 min.. K, pour Kabylie, est une chronique en plusieurs parties.. Cette troisième partie traite des femmes.. Jamais encore un sujet ne s'est prêté aussi bien à ma pratique expérimentale.. En Kabylie, une femme n'est jamais majeure.. Comme partout dans le monde, ce sont elles qui s'occupent des enfants, de la famille, du ménage.. Elles sont effacées (au sens propre du terme) de la vie sociale extèrieure.. Ce sont des ombres qui s'activent dans tous les espaces qui leur sont exclusivement réservés (notamment la fontaine).. Malgré tout, elles sont solidaires, elles chantent, elles dansent.. http://www.. lightcone.. org/fr/film-3534-k-les-femmes.. html.. TERMINUS FOR YOU.. Nicolas Rey.. 1996 / 16 mm / n b / son / 10 min.. Il y a fort longtemps, l'homme, ému de l'âpreté des dénivellations de ce bas monde, inventa l'escalier.. Debout en bas de ces quelques marches, assis à leur sommet, contemplant le paysage, l'homme eût un instant de bonheur.. Mais sa joie fut de courte durée.. C'est seulement beaucoup plus tard, après de longs siècles passés à monter et descendre ces foutus escaliers qu'il avait construit un peu partout, que l'homme, dans un sursaut technologique, inventa l'escalier mécanique, qu'il baptisa du doux nom d' escalator.. Enfin, le vieux rêve de s'élever sans effort dans les airs ou de s'enfoncer dans les entrailles de la terre devenait accessible au plus grand nombre !.. Fort de ce succès, l'homme décida d'appliquer le même système à quelques couloirs du métro, dont la grande longueur n'avait d'égale que la malheureuse platitude.. Certes il n'était point question ici d'altitude, mais peut-être la simple accélération du mouvement des corps fournirait-elle suffisamment d'excitation à l'être humain pour le désennuyer.. Le cinéma, inventé à peu près à la même époque que le métropolitain, ne réussissait-il pas à divertir les foules rien qu'en agissant sur l'ouïe et la vue ? Rien n'y fit : on s'ennuyait toujours aussi ferme dans les couloirs de M.. Bienvenüe.. L'homme fit alors preuve de génie.. Il décida de placer sur les murs, à intervalles réguliers, d'immenses placards publicitaires multicolores.. Enfin, tout s'éclaira : le perpétuel va-et-vient des piétons translatés, la tragédie de leur croisement, le choc de leur évitement,.. L'espace devint le temps.. et le temps se fit.. rencontre avec l'inconnu.. Le cinéma, toujours pas mort,.. n'était pas mal placé.. pour en être le témoin.. org/fr/film-1229-terminus-for-you.. PARTIES VISIBLE ET INVISIBLE D'UN ENSEMBLE SOUS TENSION.. Emmanuel Lefrant.. 2009 / 16 mm / couleur / son / 7 min.. Afrique, 2003 : mécanismes de la mémoire et du souvenir.. J'ai filmé un paysage de brousse, et enterré simultanément un ruban de film à l'endroit même où ce plan a été filmé : l'émulsion, victime de l'érosion, est ainsi sujette à une dégradation biochimique.. Le résultat de ce  ...   Paris; et aussi d y emmener une caméra.. J ai exposé deux bobines de Super-8 tri-x à 9 images par seconde (5 minutes d images), et j ai enregistré le son sur mini-disc (22 minutes de son).. je ne pensais plus à ces bobines, qui sont restées non développées pendant deux ans et demi.. Quand je les ai retrouvées en juin 2001, je les ai traitées comme négatif.. J ai été surpris par le résultat et je les ai gonflées en pellicule 16mm positive haut contraste.. Puis j ai tiré par contact le 16mm positif sur du 16mm négatif.. Ensuite, avec une tireuse optique, j ai tiré image par image à travers ces bobines master négatives et positives sur de la négative couleur à travers des filtres colorés, en suivant une notation précise du concert.. J ai choisi les principes suivants :.. - les 6945 notes jouées pendant le concert correspondent aux 6923 images de la pellicule Super-8 qui a été tournée.. Aucune image n est omise, ni tirée deux fois.. - la vitesse du pianiste dirige la vitesse de défilement des images.. - les quintes diminuées discordantes dans la musique sont traduites en discordance visuelle, selon les méthodes suivantes, pour chacune des sept parties du concert, en essayant de répliquer dans le cortex visuel les harmoniques (overtones) qui se manifestent, en écoutant, dans le lobe temporel :.. # oscillation entre positif et négatif.. # oppositions sur la roue de couleur (bleu/jaune).. # oppositions de sensibilité des cônes rétiniens (rouge/vert).. # différentes fréquences de clignotement (battements en dissonance).. # groupements d images noir et blanc négatives et monochromes pour créer des images.. antômes harmoniques (overtones) rétiniennes.. # masquages de l écran droite/gauche et impression des images en miroir.. # fondus enchaînés entre les mêmes images négatives et positives.. - quand plus de deux notes sont jouées, les couleurs additionnelles correspondent à la complexité des fréquences sonores.. Le résultat final est à la fois un journal filmé spontané, un document-trace du concert, un flicker film structuraliste, un film traité à la main, une représentation graphique de la musique, et un essai de l application des principes de la science cognitive de la sensation et la perception à l art cinématographique.. org/fr/film-3072-charlemagne-2-piltzer.. Olivier Fouchard.. NEUF ET DEMI.. 1999 / 16 mm / n b / sil / 3 min.. Il s agit d un autoportrait qui s efface, laissant la place à une danse de rythmes lumineux.. Tourné originellement en 9,5mm, le film a été tiré sur film positif n/b haut contraste 16mm.. Merci à Mr Eliopoulos, Laurent Huyart, Large Films, Mahine ROUHI, l atelier MTK et Light Cone.. http://lightcone.. org/fr/film-2383-neuf-et-demi.. MER.. Martine Rousset.. 2003 / 16 mm / couleur / son / 20 min.. La mer est un langage dont on a perdu le sens.. J.. L.. Borges.. la méditérranée, celle ci.. Le soleil.. de l écrit sur l eau ?.. la rumeur violente du vent des vagues.. la voix sauvage de l écrit de l eau.. quelques fictions enfantines dans l écrit de l eau sûrement très cruelles,.. des jeux de guerre.. langage perdu.. enfance souveraine.. c est la mer qui gagne.. bien fait.. org/fr/film-3458-mer..

    Original link path: /programme/programme.html
    Open archive

  • Title: To join us
    Descriptive info: of Yannick Koller.. version française.. home page back.. As a non-profit association, the lab offers no professional services such as processing or 16mm blow-ups.. In order to work in the lab you must become a member by participating in an initiation day during which the different machines are demonstrated.. New members can then present their projects and determine with us the best way to achieve these in the lab.. Later, members  ...   help new members until they are able to work on their own.. Artists self-producing their work pay modest prices to cover administration costs in a volunteer spirit.. If the member receives financing grants, we draw up an estimate including our time and assistance.. To contact us :.. If you wish to have your film developed, your copy printed or anything else, you will find a list of.. providers.. on Filmlabs website..

    Original link path: /fonctionnement-en.html
    Open archive

  • Title: Support program
    Descriptive info: of Martine Rousset.. A few filmmakers have agreed to make available a personal copy of their film in order to form this program.. This films are in addition distributed by.. This copies are thus at your disposal, at pay as you want, only if you wish to screen the program in a whole.. Download.. the program in pdf.. 2003 / 16 mm / color / sound / 5 min / distr : Light Cone.. The film K3 (Les Femmes) by Frédérique Devaux is dedicated to the Kabili women of North Africa.. The artist uses the procedure of superimposing images and sounds to highlight the difficulty the women face in proclaiming their identity.. The shots project the activities of Kabili women; usually.. involving the raising of children, the family, and the household.. Erased from the exterior society, their marginalization is depicted through the fading in and out of images and sounds.. However, within their spaces, exclusively reserved for them, they remain loyal, they sing, dance, and resist a society that does not take into account their full worth.. org/en/film-3534-k-les-femmes.. 1996 / 16 mm / b w / sound / 10 min / distr : Light Cone.. Terminus for you, by Nicolas Rey, takes us on a strange journey.. That of passengers in the Paris metro.. They use a moving railway which takes them from one platform to another, from one line to another and from one destination to the next.. What do we actually see ? The thick grain of the black and white film composes very pictorial images.. Geometric shapes come and go.. The faces of people come into view and then flit away.. Glimpses of words, titles torn from posters, are interspersed between these fleeting encounters.. This playfully introduces different chapters.. Love, solitude, couples, etc.. The highly polished soundtrack artfully introduces other elements.. You have to listen carefully to appreciate the subtle details, like the faces which emerge from the flames blown by a fire-eater.. Thus, the soundtrack evokes a variety of atmospheres: that of fairground, of a circus, and the lazy waters of a river flowing between its banks the Seine no doubt setting the pace and commenting, like the posters, on the endless stream of passengers.. The filmmaker ingeniously presents people according to affinities: mocking young girls in a hurry, tired old couples This is a real comédie humaine presented to us in a few fragments and a small number of shots.. Then, a few minutes from the end, the cinematic process reaches the outermost limit and the images disintegrate.. The film itself seems to decompose and the faces only leave their final impression on the canvas.. Painful spectres, during three minutes, follow one another before giving way to a last joke played by the author.. This short visual essay, on the borderline between the documentary he seizes an everyday situation and avant-garde film to which he pays a tribute defies, with irrepressible joy, any narrow classification.. It freely combines painting, photography and cinema and reveals a passion for reality and a love of humanity to which the filmmaker has already accustomed us.. (BB).. org/en/film-1229-terminus-for-you.. 2009 / 16 mm / color  ...   work of art that wavers between documentary and private diary.. It s a subtle study, in black and white, of the actions and behaviors that have no purpose beyond their presence.. An original soundtrack contributes to the successful impression of a sleepwalk through Paris.. org/en/film-2809-promenaux.. 2002 / 16 mm / color / sound / 22 min / distr : Light Cone.. On December 9 1998, Charlemagne asked me to bring friends to his piano concert at an opening at the Gérard Piltzer gallery in Paris, and to bring a movie camera.. I shot two rolls of super-8 tri-x at 9 frames per second and recorded the sound on mini-disc.. I forgot about the rolls of film left him undeveloped for a year and a half.. When I found them and processed them as negative, I was surprised with the results and I blew them up onto 16 mm positive high-contrast stock.. I then contact printed the positive 16 mm to negative 16 mm and optically printed frame by frame through these positive and negative master rolls onto color negative stock throughcolored filters, following a precise notation of the concert music.. I chose the following principles :.. -The 6945 notes played in the concert correspond to 6923 frames of super-8 film that were shot.. No frames are left out or printed twice.. -Speed of playing controls speed of frame succession.. -Discordant diminished fifths are translated into the following methods of visual discordance for the seven parts of the concert in a attempt to replicate in the visual cortex the harmonic overtones that arise in the temporal lobe when listening :.. #Flicker between negative and positive,.. #between opposites on color wheel (red/green),.. #between opposites in retinal cone sensivities (red/green),.. #between different flicker frequencies (frequencies beating in discordance);.. #clusters of b/w negative and monochrome frames to create overtonal retinal afterimages,.. #left/right screen masking and mirror image printing,.. #crossfading between negative and positive images.. #When more than two notes are played,the additional colors correspond to the complexity of sound frequencies.. The final result is at once a diary film, a document of the concert, a structural flicker film, a hand-processing film, a graphic representation of music, and a attempt to apply cognitive principles in sensation and perception to film art.. org/en/film-3072-charlemagne-2-piltzer.. 1999 / 16 mm / b w / silent / 3 min / distr : Light Cone.. A self-portrait which erases itself, leaving place to a dance of luminous rhythms.. Shot originally on 9.. 5mm, the film was contact printed on b w high contrast positive 16mm film.. Thanks to Mr Eliopoulos, Laurent Huyart, Large Films, Mahine ROUHI, MTK and Light Cone.. org/en/film-2383-neuf-et-demi.. 2003 / 16 mm / color / sound / 20 min / distr : Light Cone.. the sea is a language whose meaning we have lost (Jorge Luis Borges).. The mediterranean sea.. this one.. the sun.. writings on the water ?.. the violent sound of the wind s waves.. the wild voice of the water s writings.. a few childish fictions in the water s writings , certainly.. very cruel ,.. games of war.. lost language.. sovereign childhood.. the sea is the winner.. org/en/film-3458-mer..

    Original link path: /programme/programme-en.html
    Open archive


  • Archived pages: 6