www.archive-org-2013.com » ORG » H » HALLESAINTPIERRE

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

    Archived pages: 165 . Archive date: 2013-08.

  • Title: Halle Saint Pierre - Art brut, art singulier - Paris
    Descriptive info: .. Halle Saint Pierre.. ART BRUT ART SINGULIER.. Menu principal.. Aller au contenu principal.. Aller au contenu secondaire.. Accueil.. Musée.. Expositions en cours.. Expositions à venir.. Expositions passées.. Galerie.. Expositions à la Galerie.. La librairie éphémère.. Evénements.. Conférences.. Littéraires.. Concerts.. Projection.. Spectacles.. Hors les murs.. Librairie.. Expositions à la librairie.. Les coups de coeur des libraires.. Catalogues d expositions.. La Halle.. Calendrier.. Infos pratiques.. Contact.. Newsletter.. Partenaires.. Revue de presse.. Liens.. Musées, collections fondations.. Galeries.. Revues.. Blogs.. Sites Internet.. Exposition à venir.. RAW VISION.. 25 ans d Art Brut.. 18/09/ 2013 22/08/2014.. Halle saint Pierre.. C’est un privilège pour la Halle Saint Pierre de célébrer le vingt-cinquième anniversaire de.. Raw Vision.. Fondée en 1989, cette revue anglo-saxonne, basée à Londres, va être la première à défendre la création populaire hors-normes et à lui donner une dimension internationale.. A la fin des années 80, grâce à la constitution de collections privées et la tenue d’expositions pionnières, l’art brut était sorti de la confidentialité qui entourait les premières prospections de Dubuffet.. Mais le dynamisme de son petit réseau de passionnés était sans commune mesure avec l’effervescence qui accompagne aujourd hui sa reconnaissance publique, médiatique et institutionnelle.. Le rôle catalyseur et fédérateur de.. Raw Vision.. fut essentiel.. A un moment où la valeur de l’art contemporain professionnel était remise en cause, la revue montrait l’existence d’une autre scène artistique, méconnue voire ignorée, où l’énergie créatrice s’accomplit contre une culture hégémonique jugée matérialiste, aliénante et obsolète.. Accompagnant depuis ses débuts cette aventure éditoriale dont elle partage l’esprit d’indépendance et de découverte, la Halle Saint Pierre s’est tout naturellement faite l’initiatrice de l’exposition.. Raw Vision, 25 ans d’art brut.. : un éloge du regard et de la création sans entrave, qui préfère le visionnaire au visible, la vision intérieure aux apparences du monde réel.. Quatre-vingts artistes d’Europe, d’Amérique, d’Afrique, d’Inde ou du Japon  ...   major institutions.. In this respect, Raw Vision played a catalytic, unifying role.. When the value of mainstream contemporary art came under scrutiny, the review presented a little known, often obscure alternative artistic scene, whose creative impetus starkly contrasted with the materialism, obsolescence and alienating effect of hegemonic culture.. The Halle Saint Pierre shares this spirit of independence and discovery, and has accompanied this editorial adventure since its inception.. It is in this spirit that the museum initiated the exhibition, Raw Vision, 25 years of Outsider Art: a tribute to unfettered vision and creation that chooses the visionary over the visible and inward vision over the manifestations of the real world.. Eighty artists from Europe, America, Africa, India and Japan have been brought together to illustrate the purest and most direct form of artistic creation, the most inventive forms of contemporary folk art.. Le.. catalogue de l exposition.. sera disponible à la librairie du musée.. * Hors les murs.. Participation de la Halle Saint Pierre à la première édition de l.. Outsider Art Fair.. à Paris.. du 24 au 27 octobre 2013.. Hotel Le A.. Diffuser cette page :.. facebook.. twitter.. delicious.. email.. Cartes blanches aux écrivains fous de piano.. Concert.. du 15/09/2013 au 15/09/2013.. Exposition au musée.. du 18/09/2013 au 22/08/2014.. A voir bientôt : Raw Vision.. Chargement.. Mots clés.. performance.. revue.. Hey.. graffiti.. Lowbrow.. édition.. pop surréalisme.. surréalisme.. outsider.. fous littéraires; André Breton.. écrivains.. fous de piano.. séminaire.. lecture.. art thérapie.. art outsider.. masques.. trangressions.. coup de coeur.. Hey! le film.. street art.. concert.. dada.. roman.. art singulier.. lectures.. art brut.. art naif.. collages.. Hey! modern art pop culture; Hey! ; lowbrow; pop culture.. art.. Raymond Queneau; Jean Pierre Brisset.. Hey! modern art pop culture.. exposition.. poésie.. film.. scultpure.. presse.. pop culture.. auteur.. revue littéraire.. iconographies.. rencontre.. salon des petits éditeurs.. Fièrement propulsé par WordPress.. et.. digiCulture..

    Original link path: /
    Open archive

  • Title: Expositions En Cours | Halle Saint Pierre
    Descriptive info: Rien n a été trouvé.. Toutes nos excuses, mais votre requête pour cette archive n a donné aucun résultat.. Peut-être aurez-vous plus de chance en lançant une recherche.. Recherche..

    Original link path: /category/exposition/en-cours/
    Open archive

  • Title: Expositions à Venir | Halle Saint Pierre
    Descriptive info: Posted on.. 16 avril 2013.. par.. olga.. Mais le dynamisme de son petit réseau de passionnés était sans commune mesure avec l’effervescence qui accompagne aujourd’hui sa reconnaissance publique, médiatique et institutionnelle.. A un moment où la valeur de l’art contemporain professionnel était remise en cause, la revue montrait l’existence d’une autre scène artistique, méconnue voire ignorée, où l’énergie créatrice s accomplit contre une culture hégémonique jugée matérialiste, aliénante et obsolète.. Les artistes.. artists.. Eugene Andolsek Charles Benefiel Mark Beyer Nick Blinko Ilija Bosilj.. Francois Burland Richard Burnside Nek Chand Joe Coleman Aloise Corbaz.. JJ Cromer John Danczyszak Henry Darger Ras Dizzy Jose Dos Santos.. Sam Doyle Tom Duncan Roy Ferdinand  ...   Peter Kapeller.. Andrew Kennedy Johann Korec Norbert Kox Renaldo Kuhler Pradeep Kumar Pushpa Kumari Paul Laffoley Pavel Leonov Augustin Lesage Alexander Lobanov Albert Louden Mami Wata Ray Materson Malcolm McKesson RA Miller.. Francois Monchâtre Edmund Monsiel Sister Gertrude Morgan Raymond Morris Howard Neal Michel Nedjar Ryohei Obata Donald Pass Philadelphia Wireman.. CJ Pyle Martin Ramirez André Robillard Ody Saban Imppu Salminen.. Cheri Samba Shinichi Sawada F.. Schröder-Sonnenstern Herbert Singleton.. Ionel Talpazan W.. Thomas Thompson Miroslav Tichy Mose Tolliver.. Oswald Tschirtner Bill Traylor Willem Van Genk Pascal Verbena.. E.. Von Bruenchenhein Vonn Stropp August Walla George Widener Ben Wilson Scottie Wilson Adolf Wölfli.. Publié dans.. Exposition.. ,.. |.. Mots-clefs :.. outsider art..

    Original link path: /category/exposition/a-venir/
    Open archive

  • Title: Expositions Passées | Halle Saint Pierre
    Descriptive info: HEY ! Modern Art Pop Culture / Part II.. 26 novembre 2012.. 25/01 23/08 2013.. 61 artistes internationaux 14 pays.. ouvert tous les jours.. En septembre 2011 le musée de la Halle Saint Pierre s’associait à la revue.. HEY ! modern art pop culture.. pour présenter l’exposition éponyme qui, conçue comme un cabinet de curiosités du XXIème siècle, se voulait être une synthèse audacieuse et bouillonnante de la scène artistique alternative.. Des figures séditieuses du.. lowbrow art.. nourries de l’iconographie des médias populaires aux fantasmagories du pop surréalisme redécouvrant l’héritage des grandes traditions picturales, des activistes du.. au tatouage, des échappées individuelles et solitaires de l’art brut aux expressions raffinées et libertaires d’un « œil à l’état sauvage », les marges artistiques y étaient présentées dans leur diversité et leur complexité.. /.. part 2.. veut poursuivre l’entreprise qui est celle d’enregistrer tous ces bruits, ces éclats de voix individuels ou collectifs que la culture dominante a longtemps brouillés, déformés ou ignorés.. Ces artistes, que souvent plusieurs générations séparent, ont échappé à l’appauvrissement et l’assèchement d’une modernité rationaliste et unidimensionnelle, dont ils sont l’altérité fécondante.. Ce sont les affinités souterraines qui les relient que l’exposition veut rendre visibles, choisissant pour ce faire les mises en relation polysémiques, sensibles et intuitives.. Qu’elles soient pures expressions d’impulsions créatives ou qu’elles soient les mutations et les détournements de codes déjà existants, les œuvres présentées s’originent dans les multiples expériences des avant-gardes artistiques européennes et de la contre-culture américaine.. - Martine Lusardy.. « Qu’on se le dise, cette nouvelle donne culturelle n’a rien d’une petite secousse nerveuse.. Elle n’est pas provoquée par une poignée d’excités.. Elle peut inspirer l’effroi.. Elle n’a ni coutures apparentes, ni pupitres universitaires, ni soutiens institutionnels.. Elle est notre miel.. Notre émerveillement.. HEY! contre l’uniformisation des formes et des sens.. Et cette nouvelle donne comme une certitude du passé, puis la révélation d’un avenir.. ».. (Anne Julien).. In September 2011, the Halle Saint Pierre museum joined forces with.. HEY! Modern Art Pop Culture.. magazine to present its eponymous exposition which, designed as a 21.. st.. century cabinet of curiosities, wanted to be an audacious and effervescent synthesis of the alternative art scene.. From seditious figures of lowbrow art feeding on the iconography of the popular media to the phantasmagoria of pop surrealism, while rediscovering the legacy of the great pictorial tradition, from street art activists to tattooing, individual and solitary escapes of art brut to refined and libertarian images with a “savage eye”, all these artistic margins were presented in all their diversity and their complexity.. HEY! Modern Art Pop Culture Part II.. aims to carry on this tradition of recording all these noises, these bursts of individual or collective voices that the dominating culture has, for such a long time, shrouded, deformed or ignored.. These artists, who are often separated by several generations, have escaped the poverty and drought of a rationalist and one-dimensional modernity, of which they are the prolific alternative.. The aim of this exposition is to bring to light the underground affinities that link them together, by choosing polysemic, sensitive and intuitive collaborations.. Whether they are the pure expression of creative impulses or mutations and deformations of existing codes, the works on show originate from the numerous experiences of European avant-garde artists and from American counter-culture.. Let’s make one thing clear: this new cultural chapter is not just a nervous tremor.. It is not the creation of an excitable few.. It is frightening, in a way.. It has no stitching to be seen, no university lecterns and no support from institutions.. It is simply our milk and honey.. It is our marvel.. HEY!.. against the standardisation of forms and senses.. May this exhibition stand for a confirmation of the past and the revelation of a future.. Informations pratiques.. HEY! modern art pop culture.. / Part II.. du 25 janvier au 23 août 2013.. vernissage le 24 janvier au soir sur carton.. HALLE SAINT-PIERRE.. 2, rue Ronsard.. 75018 Paris.. M° Anvers (2) / Abbesses (12).. Autour de l’exposition :.. Galerie du bas.. 1 nouvel accrochage tous les mois et demi.. Catalogue disponible en librairie.. 300 pages, conception HEY! éditions Ankama / Label 619.. revue : N°12 le 13 décembre 2012 / N°13 : mars 2013 / N°14 : juin 2013.. La Halle Saint Pierre.. au.. Festival de l Imaginaire.. Colloque :.. De quoi la contre-culture est-elle le oui.. les 22 23 juin 2013.. à la Maison des Cultures du Monde.. HEY! la CIE :.. théâtre/performances.. - 1 représentation par mois pendant l’exposition.. Auditorium Saint Germain / Paris 6e / M° Odéon.. - Le Louvre / Lens : Carte blanche pour l’ouverture,.. 8 avril 2012.. facebook.. com/heylacie.. Contacts presse.. Pierre Laporte Communication.. Frédéric Pillier.. / frederic@pierre-laporte.. com.. Romain Mangion.. / romain@pierre-laporte.. 51, rue des Petites-Ecuries.. 75010 Paris.. 01 45 23 14 14.. Remerciements à nos partenaires :.. Partenaires médias.. art but.. tatouage.. BANDITI DELL’ARTE.. 14 février 2012.. Francesco Nardi, Portes.. Collection privée © Halle Saint Pierre.. Après le succès de.. British outsider art,.. Art Brut Japonais,.. Hey ! modern art pop culture.. ,.. La Halle Saint Pierre présente pour la première fois en France une exposition entièrement dédiée à la création hors normes, italienne :.. 23 mars 2012 6 janvier 2013.. Commissariat : Gustavo Giacosa.. et Martine Lusardy.. , dans toute sa force poétique, est.. la première exposition majeure consacrée à la création hors norme italienne.. Elle ouvre une porte sur l’univers particulier d’individus ayant créé en dehors de tout système artistique officiel ou d’instances culturelles reconnues.. Bien que le milieu de l’art soit maintenant familiarisé avec l’art brut, ce concept reste encore relativement étranger au public italien même si des artistes comme.. Giovanni Podestà.. Carlo Zinelli.. jouissent d’une réputation internationale.. Pendant plus d’un siècle, malgré les efforts et le soutien de quelques critiques d’art, en Italie la création “marginale” reste aujourd’hui souvent oubliée l par la culture officielle.. L’exposition.. à la Halle Saint Pierre est.. un pas de plus vers une reconnaissance institutionnelle.. et critique des pratiques artistiques jusqu’ici pensées comme marginales, l’occasion de découvrir ces formes d’art oubliées par les institutions.. Carlo ZINELLI, Trois Pinocchio , Serpents et animaux © Halle Saint Pierre.. Giovanni PODESTÀ, Salle à manger, Collection La Fabuloserie © Halle Saint-Pierre.. LES BANDITS DE L’ART PAR GUSTAVO GIACOSA.. Melina RICCIO, Etoffes brodées © Halle Saint-Pierre.. On nomme bandits les rebelles qui fuient.. On les a mis au ban de la société et la marge est leur seule issue.. Sans terre ni maître, leur devise : tous pour un, un pour tous.. Héros, champions, vengeurs, combattant pour leur idée personnelle de la justice, bien aimés et poursuivis.. Sur la poussière de leurs errances, ils ont écrit leur histoire et dessiné leur légende.. Ce ne sont pas les bandits applaudis par les touristes anglais à la fin du XIX° siècle, enfermés dans les prisons du Château Saint-Ange, mais des contemporains en fuite pour échapper à un destin d’enfermement et d’oubli que j’ai rencontrés.. Hommes seulement armés de pinceaux bien affutés qui défient les lois et les territoires de l’Etat Majuscule de l’Art.. Leurs exactions saccagent les concepts, déchirent les définitions, violentent et tuent les catégorisations.. J’ai rencontré ces bandits de l’art.. Ce ne fut pas facile de les approcher.. Ni de les convaincre de quitter leurs refuges, de déjouer les résistances et, pour les disparus, le zèle de leurs maîtres.. Avec certains, j’ai vécu dans la « marge », bu leurs breuvages, appris leurs chants et les ai transmis.. Etre avec ces bandits exceptionnellement réunis lors d’un déplacement à l’étranger a formé une caravane bigarrée de nomades exilés.. Bienvenue, mesdames et messieurs, ici commence le Grand Tour au pays des bandits…de l’art ! ».. Gustavo Giacosa, commissaire.. Giovanni BOSCO, Dessin © Halle Saint Pierre.. LA CREATION EN HOPITAL PSYCHIATRIQUE ET EN ATELIER.. D’EXPRESSION LIBRE.. Avec l’arrivée des.. neuroleptiques et la naissance d’un mouvement anti institutionnel.. qui rejoint la contestation politique, le concept d’asile est.. fortement remis en question.. Les changements opérés dans les hôpitaux psychiatriques sont un des aspects d’une.. transformation plus large.. La société des années 60, avec le développement des transports, des moyens de communication de masse, de la scolarisation obligatoire, et d’une.. contestation des institutions traditionnelles,.. favorise une plus grande ouverture, échanges, contacts, mobilité donnant naissance à un flux toujours plus important d’informations, de savoirs et d’images partagés.. En 1957, à l’intérieur de l’hôpital San Giacomo alla Tomba de Vérone, les artistes Michael Noble et Pino Castagna initient une expérience pionnière en proposant un atelier qui se démarque à la fois des.. écoles traditionnelles de dessin.. mettant en jeu des pratiques autoritaires et contraignantes dans le cadre de l’ergothérapie et de celles plus contemporaines de l’art thérapie.. Michael Noble, miroir silencieux de l’Autre, ne.. fixait aucune limites, ne donnait ni objectif ni modèles à suivre,.. mais savait être à l’écoute et laissait émerger dans la spontanéité les visions enfouies.. Il est devenu sans le vouloir.. une.. référence pour les ateliers ultérieurs.. A partir de 1978, avec la mise en vigueur de la loi 180 et la.. transformation des anciens hôpitaux psychiatriques en structures ouvertes,.. les ateliers de création se développent.. Parmi ces laboratoires, tous très différents dans leurs objectifs et leurs motivations, émergent quelques éléments communs.. Ces ateliers,.. surgis spontanément à partir de l’initiative individuelle d’un artiste.. ou d’un critique d’art, ont tous en commun.. d’encourager la liberté d’expression des patients,.. en leur donnant un lieu adéquat, des outils techniques et conceptuels adaptés et en général, un encouragement en même temps attentif et distancié.. Fausto BADARI, sans titre, 2011 - Atelier La Manica Lunga - Fondazione Sospiro©Halle Saint-Pierre.. Parmi les.. nombreux créateurs.. formés dans ces laboratoires,.. beaucoup ont trouvé un accueil.. dans le  ...   socially and geographically marginal life, Italian emigrants who eventually expressed themselves through art off the beaten track.. Amongst the possible approaches to these artistic alternatives, one can opt for that which links them to the context of Italian history throughout two key moments: the implementation of psychiatric institutions and structures, and the abrogation and questioning of the latter.. These two determining moments mark out an important chapter of the history of outcasts, and more specifically that of madness provided its connections with the world of art.. […].. _ Gustavo Giacosa, curator, in Banditi dell’art, 2012.. HEY! MODERN ART POP CULTURE.. 24 août 2011.. mathilde.. Titine K-Leu.. 15 septembre 2011 4 mars 2012.. 66 ARTISTES INTERNATIONAUX.. 3 COLLECTIONS PRIVÉES.. Le musée de la Halle Saint Pierre et la revue HEY! s’associent pour présenter l’exposition.. Rencontre inévitable au sein de la scène culturelle alternative entre les courants de la pop culture et les formes populaires de l’art moderne et contemporain que sont l’art brut et l’art singulier.. Notre société est une « culture-monde » à laquelle l’art pictural n’échappe pas.. Aujourd’hui, l’esprit de la rue et du populaire est partout et gagne les institutions.. Dans l’esprit de la revue HEY!, l’exposition se veut le relais et la caisse de résonance de cet art urbain, pop et outsider.. Qu’ils détournent les fondements d’une civilisation technicienne dont ils représentent les ouvertures permises à la création artistique et à la libre invention, ou qu’ils entretiennent les liens les plus ténus possibles avec toute espèce d’environnement culturel ou de médiatisation, la soixantaine d’artistes présentés dans l’exposition ont en commun de contester les frontières hiérarchiques qui séparent le grand Art de la culture populaire.. Leurs généalogies culturelles et leurs cousinages donnent à cette exposition l’allure d’un cabinet de curiosités du XXI ème siècle.. Représentants emblématiques de la Pop culture ou héritiers de la forme la plus singulière de l’art, l’art brut, ils sont le pollen libre de la création culturelle.. 66 ARTISTES INTERNATIONAUX 3 COLLECTIONS PRIVÉES.. [Show as slideshow].. Murielle BELIN (France) Pierre BETTENCOURT (France) Stéphane BLANQUET (France) Karotte Chris BONOBO (France) Ray CAESAR (USA) CHICKEN (France) Robert COMBAS (France) Dave COOPER (Canada) Alfred Eugène COURSON (France) Robert CRUMB (USA) Henry DARGER (USA) David B.. (France) Ludovic DEBEURME (France) Philippe DEREUX (France) Daniel Martin DIAZ (USA) Hervé DIROSA (France) Alëxone DIZAC (France) Véronique DOREY (France) Elzo DURT (Belgique) ERRÓ (France) Aj FOSIK (USA) Vincent GLOWINSKI (France) Carmen GOMEZ (Suisse) Mischa GOOD (Suisse) Michèl GOUÉRY (France) Alex GROSS (USA) Horst HAACK (Allemagne) Jessica HARRISON (Écosse) Naoto HATTORI (Japon) Chris HIPKISS (UK) Scott HOVE (USA) JONONE (USA) Titine K-LEU (Suisse) Kris KUKSI (USA) Guy LE TATOOER (France) SHIH-YUNG LIN (Taïwan) Mia MÄKILÄ (Suède) Karl MARC (USA) Chris MARS (USA) Eudes MENICHETTI (France) MEZZO (France) Pierre MOLINIER (France) Jean-Luc NAVETTE (France) NEOZOON (Fr / All) Alexandre NICOLAS(France) NUVISH (France) Thomas OTT (Suisse) - PAKITO BOLINO / LE DERNIER CRI (France) RUPPERT MULOT (France) - SAILOR JERRY (USA) - SAUERKIDS (Hollande) - Ronan-Jim SEVELLEC (France) Gilbert SHELTON (USA) - Silvia B.. (Hollande) - Jeff SOTO (USA) - Vee SPEERS (Australie) - Ehren TOOL (USA) - Jean TOURLONIAS (France) - Clovis TROUILLE (France) - TURF ONE (France) - Amandine URRUTY (France) - Anne VAN DER LINDEN (France) - Aurélie WILLIAM LEVAUX (Belgique) Martin WITTFOOTH (Canada) Dan WITZ (USA) YU JINYOUNG (Corée).. CABINET DE CURIOSITÉ / Pierre Bazalgues.. MUSÉE DES ARTS FORAINS.. LA POP GALERIE / Pascal Saumade.. (Collections privées, France).. Partenaires de l exposition.. Expo.. tattoo.. SOUS LE VENT DE L ART BRUT.. 18 juillet 2011.. Sava SekuliĆ.. Collection Charlotte Zander.. 17 janvier 26 août 2011.. La Halle Saint Pierre accueillera du 17 janvier au 26 août 2011 une partie de la collection Charlotte Zander.. Abritée au château de Bönnigheim, en Allemagne, cette collection unique et riche de 4 000 œuvres, dédiée à l’art outsider, est historique.. En effet, elle rassemble un grand nombre de créateurs fous, naïfs, visionnaires, autodidactes de toute sorte qui se sont imposés sur la scène de l’art moderne et en ont bouleversé l’esthétique.. Cette collection est également pionnière dans son esprit, car elle a œuvré à défendre et célébrer, au-delà des catégories de l’art brut, de l’art naïf et de l’art singulier, cette large famille des créateurs marginaux, qui ont inventé des manières révolutionnaires de penser et de peindre.. 49 artistes de l’exposition.. Wölfli, Carlo, Madge Gill, Lesage, Crépin, Walla ou Scottie Wilson sont considérés comme les grands classiques de l’art brut et Rousseau ou Bauchant comme les maîtres incontestés de l’art naïf.. A leurs côtés, Bill Traylor, Boix-Vives, Wallis et Séraphine de Senlis viennent rendre contestables de telles frontières en nous offrant des fascinants témoignages de création inspirée et inventive.. L’exposition sera également l’occasion de découvrir trois artistes amplement présents dans la collection Charlotte Zander mais encore méconnus en France : Bosilj et Sekulic et l’énigmatique Schröder-Sonnenstern dont les visions inouïes ont pourtant attiré l’attention des surréalistes.. Richard.. ANTILHOMME.. André.. Bauchant.. Anselme.. BOIX-VIVES.. Ilija.. BOSILJ.. Tim.. BROWN.. Ida.. BUCHMANN -.. Rosie.. CAMANGA - CARLO.. Fleury-Joseph.. CREPIN.. Préfète.. Duffaut.. Curtis Lee.. FARLEY.. Johann.. FISCHER.. Auguste.. Forestier.. Pietro.. Ghizzardi.. Madge.. GILL.. Thomas.. GRUNDMANN.. Margarethe.. HELD.. Jeffry.. HILL -.. Chris.. HIPKISS.. Vojislav.. Jakic.. Rosemarie.. Koczÿ.. Augustin.. LESAGE.. Gaston.. MOULY.. Jean-Pierre.. NADAU.. Michel.. NEDJAR NIKIFOR.. Heinrich.. Nüsslein.. Prospère.. PIERRE-LOUIS.. Vasilij.. Romanenkov.. Henri.. ROUSSEAU.. Robert.. Saint-Brice.. Louisianne.. Saint Fleurant.. Friedrich.. SCHRÖDER-SONNENSTERN.. Sava.. SekuliĆ.. Zbyněk.. Semerák.. Séraphine.. DE SENLIS.. Matija.. Skurjeni.. Louis.. SOUTTER.. Wolfgang.. TEUCHER.. Bill.. Traylor.. Daniel.. TROPPY.. Oswald.. TSCHIRTNER.. Willem.. VAN GENK.. Germain.. VAN DER STEEN.. WALLA -.. Alfred.. WALLIS.. Scottie.. WILSON.. Josef.. WITTLICH -.. Adolf.. Wölfli.. L’art brut in Zanderland.. Il est des collections prisons.. Il est des collections volières.. Des collections disciplinaires où les œuvres, esclaves d’une doctrine esthétique, défilent sous l’uniforme d’un parti-pris formel.. Et des collections buissonnières où chacune n’est là que pour nous inviter à ouvrir la porte étroite de la cage conceptuelle.. A la seconde série appartient la Collection Charlotte Zander.. C’est à ce volatile programme que souscrit aujourd’hui la Halle Saint-Pierre.. C’est à cet élan d’échanges et de liberté qu’elle invite son public.. Dans cette pelote prodigieusement colorée, patiemment enroulée par Charlotte Zander, le commissariat de l’exposition de la Halle Saint-Pierre a délibérément tiré un fil et c’est celui de l’art brut.. En puisant quelques pépites dans une collection unique par sa façon de combiner art naïf, art brut et outsider art, l’exposition de la Halle Saint-Pierre s’emploie à affiner les critères qui permettent de se reconnaître dans le maquis de la création autodidacte de qualité.. Elle montre combien la notion d’art brut est toujours pour cela un sésame, à condition que son emploi ne soit pas restrictif.. A rebours des tentatives qui visent à diluer l’art brut dans le mainstream pour le faire servir de vitamine à un art conceptuel épuisé, elle en renouvelle la validité sur le mode d’une ouverture à des formes d’art voisines et pourtant différentes.. Si elle s’attache à illustrer une fois de plus la spécificité de l’art brut, c’est sans en faire un bunker.. A son public qui sait qu’on décloisonne d’autant mieux la pensée qu’on dispose de repères souples pour appréhender un domaine complexe, cette exposition propose d’en finir avec l’étanchéité immuable des catégories.. Loin de durcir les frontières entre elles, elle veut contribuer, suivant en cela l’exemple de Charlotte Zander, à les rendre sinon poreuses du moins communicantes.. Son point de vue étant celui de l’art brut qui se fonde sur l’opposition et les correspondances entre Conscient et Inconscient, elle contribue à en étendre le champ par des incursions exploratoires sur des territoires limitrophes qui réservent plus de surprises que l’on croit.. Aussi ne s’est-on pas contenté de réunir ici quelques unes des vedettes dont sont familiers les amateurs d’art brut : Carlo Zinelli, Fleury Joseph Crépin, Johann Fisher, Auguste Forestier, Augustin Lesage, Gaston Mouly, Michel Nedjar, Bill Traylor, Oswald Tschirtner, August Walla, Scottie Wilson, Josef Wittlich, Adolf Wölfli, pour ne citer que les plus connus qui ne sont pas les moins fameux.. Certes, le visiteur ne sera pas frustré de leurs images.. Il sera même comblé sur le triple plan des retrouvailles, du méconnu, de l’inédit.. Mais il ira à la découverte (à la redécouverte pour les plus informés) de créateurs trop peu souvent présentés dans notre pays, bien qu’importants : Ilija Bosilj et Sava Sekulic notamment.. Surtout, il aura le loisir de considérer d’un œil neuf, c’est à dire d’un œil alternativement porté sur la réalité extérieure des tableaux et sur le contenu latent de ceux-ci, quelques unes de ces œuvres estampillées « naïves » mais où le vent de l’art brut trouve cependant à souffler : André Bauchant dont on ne peut s’empêcher de soupçonner l’anguille brute sous la roche naïve ; Anselme Boix-Vives, Saint-Brice et Gaston Mouly que l’on pourrait être tenté de traiter de naïfs alors que les signes de prédation archaïque clairement à l’œuvre dans leurs compositions florales exotiques ou farouchement ludiques font définitivement pencher du côté brut de la force psychique ; Séraphine se laissant hypnotiser jusqu’au délire par sa toile et ses couleurs.. Le rôle de l’art brut et des créations qui lui sont apparentées, c’est de nous donner accès à la chimère, de débusquer son refuge à partir duquel nous construisons, sans le savoir, notre petit for intérieur.. Devant les terrifiantes images de Friedrich Schröder-Sonnestern, le frisson qui nous saisit nous persuade combien celui qui les a faites s’est aventuré loin en terrain exposé pour assigner à l’Autre sa place et nous le rendre du même coup moins dangereux.. Le profit psychique est d’autant plus évident qu’il s’accompagne de plaisir esthétique.. Avec l’art brut, « l’esprit s’achoppe à l’inouï », selon une formule d’ Edmond Jabès.. - Jean-Louis Lanoux, extrait du texte du catalogue.. Charlotte Zander..

    Original link path: /category/exposition/passees/
    Open archive

  • Title: Expositions à La Galerie | Halle Saint Pierre
    Descriptive info: Nadia VALENTINE.. 19 juin 2013.. exposition du 8 juillet / 23 aout.. 2013.. dans le cadre de.. Hey! modern art pop culture /part II.. vernissage mardi 9 juillet à partir de 18h30 et jusqu à 21h30.. Halle Saint Pierre Galerie.. entrée libre ouvert tous les jours jusque fin juillet.. en aout de 12 à 18h (fermé le weekend).. ***.. NADIA VALENTINE.. Vit et travaille à Paris / née en 1962.. Originaire de la Martinique, Nadia Valentine a suivi sa scolarité au lycée de Fort-de-France.. Puis elle fait les Beaux Arts en métropole à Besançon.. « C’est au sein de cette école que j’ai commencé à sentir les préjugés, le désir de mes camarades de me « civiliser », de me sortir de mon » ignorance » pétris d’idées préconçues sur les noirs, alimentés par des « Banania », « oncle Bens » et autres « Pépitos ».. C’était le temps béni des situations et des discussions cocasses et absurdes.. A l’obtention de mon diplôme DNSEP, je me suis installée à Paris où je peins et expose dans de petites galeries ».. Mon travail tourne autour de la représentation de l homme noir au travers du personnage Banania.. Il comporte tous les stéréotypes du Bon nègre , il s appelle Bamboula, il parle petit nègre : Y a bon , toujours souriant.. Son usage dans la publicité pour vendre du chocolat en poudre en habit de tirailleur sénégalais défenseur de la mère patrie, reflète une certaine vision du noir en France à une certaine époque.. Dans mes peintures, je dénonce cette vision raciste tout en la moquant et en l exagérant.. Je jongle avec les clichés d hier et d aujourd hui en équilibre sur un fil entre humour et haine.. Au milieu des non-dits, des ressentiments et des clichés persistants, mes toiles interpellent et interrogent.. Voila la partie française, par contre la partie anglaise prendra un peu plus de temps.. Expositions.. Nick Blinko.. 20 mars 2013.. NICK BLINKO.. – 11 avril / 18 mai 2013.. dans le cadre du festival.. Sonic Protest.. Vernissage jeudi 11 avril de 18h30 à 21h.. avec :.. concert :.. MICRO_PENIS.. [France].. performance :.. ALERTE.. par.. Thierry Madiot.. Galerie (entrée libre).. Chanteur, guitariste, écrivain, figure importante du mouvement anarcho-punk et illustrateur hors norme,.. expose ses dessins obsessionnels et magnifiquement macabres.. L’exposition.. L’exposition des œuvres de.. présentée par.. dans le cadre de l’exposition.. HEY! modern art pop culture/Part II.. à la Halle Saint-Pierre, regroupe dix-huit dessins originaux provenant du livre.. Vision of pope Adrian 37th.. édité par.. Coptic Cat.. , ainsi qu’une quarantaine de dessins à l’encre de formats différents issus de la collection Henry BOXER (Londres), et les pochettes des disques du groupe.. Rudimentary Peni.. Le soir du vernissage.. concert de.. Micro_Penis.. , groupe mulhousien formé de.. Sébastien Borgo.. Alexandre Kittel.. François Heyer.. Claude Spenlehauer.. , et ’“.. Alerte.. ”, une performance basée sur des.. modulations en anneaux acoustiques pour trombone et sirène aérienne.. Franq de Quengo présente Nick Blinko dans la cadre du festival Sonic Protest.. A l occasion du.. Festival Sonic Protes.. t la Halle Saint Pierre est heureuse d accueillir les dessins de.. et les musiciens de.. Micro-Penis.. Un grand merci aux organisateurs.. Franq de Quengo.. et son équipe et à.. Denis Lavaud.. Images du vernissage.. Nick Blinko est né en 1961.. Il vit dans une petite ville proche de Londres.. Son parcours artistique débute dès l’enfance quand il commence à créer des blasons pour ses poupées, et exécute des copies des miniatures élisabéthaines.. Productions innombrables jusqu’aux dessins du milieu des années 80 qu’il exécute durant quatre à huit heures par jour, assis en tailleur sur son lit dans un état de mélancolie presque hypnotique.. Défini comme « schizo-affectif », Nick Blinko fait plusieurs séjours dans des hôpitaux psychiatriques A huit ans il tente une première fois de se suicider.. :« Il y eut des déclencheurs.. Je lisais l’autobiographie de Diane Arbus et, en même temps , Krishnamurti et les Portes de la perception de Aldous Huxley, parfois en alternant une phrase de chaque.. (« There were triggers.. I was reading Diane Arbus autobiography and I was reading Krishnamurti and Aldous Huxley s Doors of Perception at the same time alternately, one sentence from each »).. La seconde fois il a vingt-six ans : «.. J’étais terriblement insatisfait par rapport à la création.. Je ne pouvais pas me concentrer.. J’avais prévu de louer un lieu à Londres et d’y exposer mes œuvres en expliquant pourquoi je mettais fin à ma vie.. (« an immense frustration with the art drove me to it.. I couldn t get my concentration.. I planned to hire a place in London and have an exhibition of my pictures to explain why I was taking my life »).. En 1994 Nick Blinko expose pour la première fois lors d’une exposition organisée par la National Schizophrenia Fellowship.. L’œuvre de Blinko est obsédée par le religieux et le macabre qui forment, comme il l’affirme lui-même, une bonne partie de sa personnalité.. Ses dessins obsessionnels sont réalisés avec un souci fanatique du détail et une extrême finesse.. Ces compositions surpeuplées de personnages et de symboles (monstres minuscules, diables cornus, crânes , poupées fracassées…) proviennent de l’imagerie de base du fantastique et du macabre et ne sont pas sans rappeler l’iconographie vaudou.. Nick Blinko fait partie des artistes de La Collection de l’Art Brut (Lausanne), ainsi que de l’Outsider Collection and Archives (Londres).. En 2005, les travaux de Nick Blinko ont  ...   BELIN + Mr DJUB.. 21 février 2013.. Murielle Belin - Odette.. Mr Djub - Colonne.. exposition du 25 février au 6 avril 2013.. dans le cadre de l exposition au musée.. , part 2.. Halle Saint Pierre.. – Galerie.. ouvert tous les jours – entrée libre.. Murielle BELIN.. Née en 1976, Murielle Belin vit et travaille près de Nancy.. Elle fréquente des ateliers d’artistes, dès l’âge de 10 ans (peintres, marionnettiste prestidigitateur, sculpteur, poètes), s’intéresse à la restauration de tableau avant de décider en 2002 de se consacrer entièrement à la création.. Son univers sombre et sensible est principalement inspiré d’iconographies anciennes (peintures d’anatomie, bestiaires de tous âges, imageries religieuses ou scientifiques).. Elle porte un intérêt particulier pour les techniques artistiques classiques comme la peinture à l’huile sur bois, l’argile ou la gravure, … et des techniques à la marge comme la taxidermie et le papier roulé.. Entre art singulier, art visionnaire et surréalisme, les objets qui sortent de l’atelier de Murielle Belin, sont confectionnés avec patience et minutie.. Ils relèvent d’un brassage spontané et instinctif entre art savant et imagerie populaire, qui laisse parfois poindre, sous les paysages et les personnages torturés, un certain cynisme et un humour discret.. Mr DJUB - Lapin atomique.. Mr DJUB.. « J’ai réalisé mon premier collage en 1983.. J’avais 14ans, j’étais punk, je faisais des fanzines.. Une époque où l’on fabriquait toutes les maquettes de manière traditionnelle… En France, l’héritage punk et situationniste était très ancré.. Si le collage était une pratique naturelle, il était aussi politique, dans l’idée du slogan.. Le collage a une histoire fascinante.. Certains remontent à Jean Charles Dufresny au XVIII siècle.. Pour ce qui me concerne, lorsque je tire le fil, je suis d’abord avec Braque Picasso quand le Cubisme utilisait cette pratique pour créer des espaces, des plans supplémentaires.. Puis, je suis avec les Dadaïstes Raoul Hausmann, Hannah Hoch ou John Heartfield, avec les Surréalistes aussi et particulièrement avec Max Ernst.. C’est à cette période précise que je suis le plus attaché.. Ensuite, j’aime la façon dont les gens d’Art Brut ont fait évoluer les choses en combinant les techniques, passant du papier aux objets pour se raconter.. Le collage est plus une pratique commune qu’un mouvement à proprement parlé.. Par contre, il y a un état d’esprit commun à beaucoup de collagistes : le stakhanovisme de l’affaire.. Ce sont tous des furieux du scalpel pour faire ressurgir un matériel étranger et modifier son sens, l’art du détournement, de la réinterprétation.. Et le vrai truc là-dedans reste jusqu’où tu es capable de t’y inscrire… Je crois aussi qu’il faut savoir distinguer les collagistes des addicts de l’ordi et de l’assemblage pixellisé.. Un des avantages du collage, c’est justement son manque de repère.. En ce sens, aucun dogme n’enferme sa pratique, il n’a donc pas d’école définie.. Ernst disait : «.. si ce sont les plumes qui font le plumage, ce n’est pas la colle qui fait le collage.. En Art, rien ne peut se résumer à une technique.. Mr Djub vit et travaille à Paris.. Livre « Les Mondes Promis » Illustrations Mr Dlub / Textes Rosita Warlock (Editions Rackham).. imageries.. taxidermie.. Véronique Dorey.. 27 décembre 2012.. Véronique DOREY.. « Bestiaire enchanté ».. série de peintures sur bois.. exposition du 24 janvier au 24 février 2013.. Halle Saint Pierre Galerie du bas.. entrée libre.. Coloriste très demandée dans le milieu de la bande dessinée elle a notamment œuvré sous le pseudonyme Ruby pour certains albums de Nicolas de Crécy ou « Le roi des mouches » du duo Mezzo / Pirus Véronique Dorey cachait dans ses cartons à dessins d’hallucinantes pépites graphiques.. A la faveur d une première exposition avec Arts Factory en mai 2005, ses minutieuses acryliques sur papier sont enfin sorties de l’atelier, révélant un travail diabolique de précision.. Puisant les bases de son univers singulier dans la nostalgie des jouets de son enfance, Véronique Dorey a créé au début des années 90 une suite d’images autour de bébés surdoués, conducteurs de bolides et de.. Dinky Toys.. en tout genre.. Suivront les couples légèrement névrosés de la série « A time for love » où, sous l apparente tranquillité d un univers détournant habilement les codes de l’.. american way of life,.. peut.. parfois.. surgir un humour noir des plus féroce.. Niché quelque part entre Chris Ware, Trevor Brown et l’âge d’or de l’illustration publicitaire l’aspect délicieusement suranné de ses compositions est renforcé par un jeu de typographies entièrement «fait main», venu au fil des années légender les saynètes de son petit théâtre en technicolor.. Après une participation remarquée à l’exposition « Hey ! modern art pop culture » en 2011, Véronique Dorey est de retour à la Halle Saint Pierre pour présenter le « Bestiaire enchanté ».. Une toute nouvelle série de peintures sur bois, où d’évanescentes demoiselles apprivoisent animaux et créatures chimériques dans les méandres d’un Eden féerique.. Courtesy ArtsFactory.. HEY! à la Galerie.. 29 novembre 2012.. A l’occasion de l’exposition.. HEY! modern art pop culture/part II.. 25/01/ 23/08 2013.. la.. accueille de jeunes artistes sélectionnés par.. Anne Julien.. dans la « galerie du bas ».. Un nouvel accrochage d’un jeune talent tous les mois et demi.. VÉRONIQUE DOREY.. - 24 janvier / 24 février.. MURIELLE BELIN + Mr DJUB.. – 25 février / 6 avril.. – 11 avril / 18 mai.. (en association avec Sonic Protest).. – 4 juin / 7 juillet.. NADIA VALENTINE.. – 8 juillet / 24 aout..

    Original link path: /category/galerie/
    Open archive

  • Title: La librairie éphémère | Halle Saint Pierre
    Descriptive info: à la Halle Saint Pierre,.. du.. 21 mai au 2 juin 2013.. la librairie éphémère.. plus de 600 titres.. de 50 éditeurs.. peu présents en librairie.. Galerie.. en semaine de 10 à 18 h.. le samedi de 10 à 19 h.. le dimanche de 11 à 18 h.. renseignements.. 01 42 58 72 89.. Interview d Isabel Gautray.. Passage piétons éditions.. , à l origine de la Librairie éphémère (2012).. autour des livres, une exposition.. • le dessin original d’.. Hassan Mussa.. pour l’album application.. Zebra.. des originaux d’.. Hassaan Ali Ahmed, Salah El Mur, d’Attayyeb.. Elbio Mazée.. illustrateurs pour les.. éditions Grandir.. Grandir, une petite maison avec un catalogue impressionnant de plus de 500 titres, sort de la clandestinité et s’affiche.. •.. des originaux de.. I love Montmartre.. de.. Claire Dupoizat.. aux éditions.. La belle Gabrielle.. –.. la petite maison d édition montmartroise qui vous fait découvrir.. les secrets les mieux gardés de la Butte.. vernissage jeudi 23 mai.. de 18 à 21 heures.. • à 20 heures.. Lecture de quelques nouvelles extraites du CD :.. New York Tic Tac.. de l auteur O Henry.. aux éditions Caracolivres,.. Olivier Lecerf.. Fabienne Prost.. (Comédiens-Voix off).. Caracolivres, initiée par Fabienne Prost propose un catalogue de livres audio numériques et quelques CDs.. (Littérature classique, française et étrangère, Jeunesse).. samedi 25 mai.. à partir de 15 heures.. Claire Dupoizat dédicacera son livre.. aux.. éditions.. de 15 à 18 heures.. Lecture.. Jean -Louis Jacopin.. Tôle.. Les Querpéens, La cellule.. secrète.. aux.. Editions du Quintelaud.. – Les éditions du Quintelaud publient.. des ouvrages de fiction  ...   invitent les éditions.. Alain Beaulet.. Al Manar.. Anacharsis.. Art fiction.. Arts factory.. Atelier du poisson soluble.. La Barque.. La Belle Gabrielle.. Caracolivres.. Carnet de dessert lune.. Chant des muses.. Cheval vert.. Chemin de fer.. Cousu main.. lLes Doigts dans la prose.. Domens.. Etats civils.. Fanlac.. Findakly.. Fond du tiroir.. Les Fondeurs de Briques.. Grandir.. Ici même.. Impeccables.. Jasmin.. Jean-Pierre Blanpain.. du Lampion.. Lettr’Ange.. Litan.. Mare Nostrum.. Moebius production.. Nef des fous.. L’OEil d’or.. L’Or des fous.. Le Passager Clandestin.. La Pionnière.. du Quintelaud.. La Renarde rouge.. Les Rêveurs.. Rougerie.. Rue des cascades.. Sandre.. Séquences.. Skarloht.. Sillage.. Sonneur.. Territoires Témoins.. Taste y Cool.. United dead artists.. Un thé chez les fous.. Vampir actif.. Vedrana.. Vergers des hespérides.. Les Xérographes.. Yvette Paulette.. Zinc.. Dans la presse.. La Librairie éphémère, le livre redécouvert.. A la Halle Saint-Pierre, à Paris, le forum des éditeurs atypiques propose 800 titres inclassables.. On la présente souvent comme le salon parisien des petits éditeurs.. La Librairie éphémère n’a pourtant rien à voir avec le traditionnel alignement de stands et son lourd attirail.. Dans le hall de la Halle Saint-Pierre, à Montmartre, qui l’accueille depuis plus de dix ans, 800 titres ont été soigneusement disposés sur des tables, dans une présentation sobre qui mélange sciemment les 50 maisons d’édition invitées.. Un carnet agrafé de l’éditeur Alain Beaulet (du dessin en marge de la BD classique), voisine avec un recueil de poésie illustré par un peintre (éditions Al Manar), à côté d’un premier roman chez le Sonneur ou la Dragonne.. Libération.. par Louise Bastard de Crisnay, 1.. er.. juin 2012..

    Original link path: /2168-2/
    Open archive

  • Title: Evénements | Halle Saint Pierre
    Descriptive info: Navigation des articles.. Articles plus anciens.. 26 juin 2013.. le troisième dimanche de chaque mois.. nouvelle saison à partir de septembre 2013.. le dimanche 15 septembre 2013,.. de 18 heures à minuit.. Un « NOCTURNE » EXCEPTIONNEL.. en compagnie de.. Proust, Nietzsche, Pasternak, Gurdjieff, Schumann, Novalis, Daumal, Baudelaire.. Réservation conseillée : 01 42 58 72 89.. Participation aux frais :10€ plein tarif ; 8€ tarif réduit*.. Une programmation de Catherine David.. Chers amis épris de littérature et de musique,.. concilier la musique du langage et le langage de la musique.. ….. Entrelacer les sons et les sens, les mots et les notes, les.. é.. motions et les pens.. es, les paroles et les gestes, les livres et les partitions.. Telle est l’ambition des « Cartes blanches aux écrivains fous de piano » de la Halle Saint Pierre.. Depuis 2009.. Nous avons déjà eu le plaisir d’accueillir.. Mariella Righini, Loup Verlet.. avec.. Bernard Vitrac, Catherine David, Nancy Huston, Romain Villet.. et son trio le.. Bopstine, Jacques Drillon.. Jean-Louis Haguenauer, Jean-Pierre Luminet.. Jean-Marie Lecoq, Raphaël Enthoven.. Catherine David, Emmanuel Carrère.. Elisabeth Sombart, Jacques Lederer, François-Joël Thiollier.. avec.. Jacqueline Rousseau-Dujardin, Jacques Saglier, Michèle Penniello.. Nathalie Faverais, Braz Velloso.. Anne Guglielmetti, Irakly Avaliani.. , et.. Gabriella Torma.. Catherine David*.. *Catherine David, auteure notamment de la “Beauté du geste” (Calmann-Lévy 1994, Babel 2006) et de « Crescendo, avis aux amateurs » (Actes Sud 2006).. Programme du.. NOCTURNE.. Quatre Cartes blanches aux écrivains fous de piano.. 1/ Dimanche 15 septembre 2013 à 18 heures.. Concert-lecture Marcel Proust, à la recherche de la « petite phrase ».. Catherine David.. , piano, et.. Raphaël Enthoven.. , philosophe, poursuivent leur enquête mélodique à l’intérieur du texte proustien, à l’occasion de la parution du.. Dictionnaire amoureux de Proust.. Jean-Paul et Raphaël Enthoven.. (Plon).. Soirée Marcel Proust.. « la petite phrase, dès qu il l entendait, savait rendre libre en lui l espace qui pour elle était nécessaire, les proportions de l âme de Swann s en trouvaient changées; une marge y était réservée à une jouissance qui elle non plus ne correspondait à aucun objet extérieur ».. Raphaël Enthoven*.. lira quelques extraits de.. A la Recherche du temps perdu.. , tous consacrés à la mystérieuse « petite phrase » musicale contenue dans la fameuse sonate de Vinteuil, la petite phrase « dansante, pastorale, intercalée, épisodique, appartenant à un autre monde ».. En écho à la musique du texte proustien,.. Catherine David**.. nous proposera au piano quelques incarnations possibles de cette petite phrase non identifiée — avec l’aide de Mozart, Schubert, Chopin, Brahms, Schumann, Debussy, Erik Satie.. * Raphaël Enthoven.. Après avoir travaillé au Magazine LIRE de 2002 à 2005, Raphaël Enthoven a participé au lancement de.. Philosophie Magazine.. où il tient une rubrique régulière depuis le premier numéro, dont les textes ont été rassemblés dans trois recueils, tous parus chez Gallimard (.. L’endroit du décor, Le Philosophe de service et autres textes.. Matière Première.. ).. Mais son premier livre, à mi-chemin de l’essai et du roman, intitulé.. Un jeu d’enfant – la philosophie.. , est paru chez Fayard en 2007.. Dès l’obtention de l’agrégation, RE participa, aux cotés de Michel Onfray, au lancement de l’Université Populaire de Caen, puis contribua à la création de la.. Société Normande de Philosophie.. , avant d’organiser et d’animer, depuis 2004, d’abord à la Bibliothèque François Mitterrand puis au Théâtre de l’Odéon, une dizaine de rencontres par an avec des philosophes, des écrivains et des historiens de l’art mus par l’oxymore cher à Antoine Vitez de « l’élitisme pour tous ».. Parallèlement à cela, de 2003 à 2006, RE a construit une bibliothèque orale sur France-Culture dans le cadre de l’émission «.. Commentaires.. » (accessible en CD) dont l’objet était de donner à comprendre à un public aussi large que possible les classiques de la pensée.. Enfin, de 2007 à 2011, tout en concevant et animant l’émission « Philosophie » sur ARTE (depuis 2008), RE a produit et animé,.. Les Nouveaux chemins de la connaissance.. qui proposaient et proposent encore aux auditeurs de France-Culture une heure quotidienne de philosophie, d’histoire de l’art et de littérature.. Enfin, après avoir participé à la matinale de France-Culture (« Le monde selon Raphaël Enthoven »), RE a lancé une nouvelle émission depuis septembre 2012, intitulée.. Le Gai Savoir.. et diffusée chaque dimanche, de 16h à 17h.. Mais que ce soit à la radio, à la télévision, dans les journaux ou dans une salle de classe, Raphaël Enthoven enseigne la philosophie.. La philosophie donne envie d enseigner, dit-il, comme l amour donne envie de chanter.. Partant du principe que si la philosophie ne fait pas de progrès, on peut néanmoins faire des progrès en philosophie, il s attache à montrer combien les expériences de la vie quotidienne entrent en résonance avec les textes classiques.. Fervent lecteur de Spinoza, il ne cesse de parcourir le chemin qui conduit, dans L Ethique, de l absence d espoir à l allégresse.. ** Catherine David.. Romancière, essayiste, journaliste et pianiste amateur, Catherine David (de son vrai nom Catherine Gradwohl) est née à Paris en 1949.. Elle vit à Montmartre et partage son temps entre le journalisme, la littérature et la musique.. De mère américaine et de père français, elle est née à Paris.. Ecole Jean-Cavaillès puis Lycée de Sèvres.. Un an dans un collège américain (Swarthmore).. Diplômée de l Institut d Etudes Politiques de Paris, licenciée en Histoire (Paris I-Sorbonne).. Après un passage dans l édition (Gallimard, Jean-Jacques Pauvert), elle s est dirigée vers la critique littéraire et le journalisme.. Au.. Nouvel Observateur.. entre 1972 et 2008.. elle a publié des centaines d’articles dans de nombreux domaines de la culture littérature, histoire, philosophie, psychanalyse, sciences humaines, histoire des sciences.. Autour du beau Yamaha de la Halle Saint Pierre, elle organise depuis 2009 les.. , où se créent des résonances inédites entre les textes et les musiques, les livres et les partitions, les sons et les sens.. PUBLICATIONS.. L Océan miniature.. , roman, Seuil 1983.. Simone Signoret ou la mémoire partagée.. , essai biographique, Robert Laffont 1990.. La Beauté du geste.. , essai sur le piano et le tai chi chuan, Calmann-Lévy 1994.. Passage de l Ange.. , roman, Calmann-Lévy 1995.. L Homme qui savait tout.. , le roman de Pic de la Mirandole.. , roman historique, Seuil 2001.. Clandestine.. , récit, Seuil 2003.. Crescendo.. Avis aux amateurs.. , essai, Actes Sud, 2006.. Les Violons sur le moi, pourquoi la célébrité nous fascine,.. Denoël, 2010.. 2/.. Dimanche 15 septembre 2013 à 19h30.. Le Feu des signes.. Friedrich Nietzsche au piano.. Concert-lecture en deux parties consacré à.. « Trois écrivains-compositeurs.. Nietzsche, Pasternak et Gurdjieff.. » par.. Alain Kremski.. , piano et.. Zeno Bianu.. , poésie.. Ce soir, il sera surtout question de.. la musique de Nietzsche.. C’est le 20 octobre 2013.. dans le cadre habituel de nos Cartes blanches aux écrivains fous de piano, qu.. ’Alain Kremski.. Zeno Biano.. nous donneront un deuxième concert-lecture, intitulé.. L’Esprit des steppes.. consacré à.. Pasternak.. et à.. Gurdjieff.. *.. Pourquoi un artiste choisit-il à un moment de sa vie une voie – la littérature – plutôt qu une autre – la musique ? Cette énigme, à laquelle on ne saurait répondre, sera le fil rouge de ces deux soirées consacrées aux musiques de ces trois écrivains qui sont aussi des compositeurs méconnus.. Le pianiste ultra-sensible.. Alain KREMSKI.. nous fera découvrir quelques unes des créations musicales de ces maîtres de l’écriture.. Le poète philosophe non moins sensible.. Zeno BIANU.. nous fera entendre leurs paroles.. O.. n me demande souvent pourquoi je joue les musiques pour piano composées par les écrivains.. NIETZSCHE, PASTERNAK, GURDJIEFF.. , musiques peu connues du grand public, surprenantes et inattendues.. Il ne s agit pas d une simple curiosité anecdotique : je ne les jouerais pas si elles n étaient pas d abord belles et émouvantes, tout simplement.. Mais elles me fascinent, parce qu elles font apparaître quelque chose de mystérieux, qui est de l ordre du destin.. Pourquoi un homme choisit à un moment de sa vie une voie – la littérature – plutôt qu une.. autre – la musique ? Énigme, à laquelle nous ne saurions répondre.. PASTERNAK.. NIETZSCHE.. , ont composé des musiques authentiques, vraies.. Ils auraient pu devenir des compositeurs accomplis et aussi connus que.. BRAHMS, SCHUMANN.. ou.. SCRIABINE.. , s ils avaient approfondi ce chemin.. * Alain Kremski.. Grand prix de la Ville Paris, Premier Prix du Concours International de composition PRINCE PIERRE DE MONACO ( catégorie musique symphonique ) Premier Grand Prix de Rome, Prix de la MARSDEN FOUNDATION ( New York ) et de la Fondation Lili BOULANGER , Alain Kremski mène une double carrière de compositeur et de pianiste.. Il a été encouragé dans ses études par Olivier MESSIAEN, Darius MILHAUD, André JOLIVET, Henri DUTILLEUX, Nadia BOULANGER, etc.. Compositions pour piano, orchestre, choeur, musique de chambre.. Il compose aussi pour une collection d instruments d Asie : Bols rituels chantants ( Tibet ) Bols bouddhiques sacrés (Japon ), Grands bols de cérémonies taoïste ( Chine ) Gongs et grandes plaques rituelles de monastères.. ( Birmanie ) Cloches de temples ( Inde, Népal Tibet ) etc Collection rare d instruments anciens avec lesquels il donne également des récitals, invité dans les festivals en Europe, Amérique du Sud, Asie.. Collaborations pour le théâtre, le cinéma, la danse avec Peter BROOK, Aurélien BORY, Carolyn CARLSON, Laurent TUEL, créations de nombreux concerts/lectures avec Jeanne MOREAU, Michaël LONSDALE, Zéno BIANU, Jean-Loup PHILIPPE, Aurore CLEMENT.. Il a enregistré de nombreux CD, notamment les musiques extraordinaires et peu connues des écrivains NIETZSCHE, PASTERNAK, GURDJIEFF.. La plupart de ses CD ont obtenu le ffff.. TELERAMA,.. le.. CHOC du MONDE DE LA MUSIQUE.. CLASSICA.. ** Zeno Bianu.. Né à Paris en 1950, Zéno Bianu fut l’un des signataires du.. Manifeste électrique.. qui secoua la poésie des années 1970.. Il est l’auteur d’une oeuvre multiforme, forte de cinquante ouvrages, qui interroge la poésie, le théâtre, le jazz et l’Orient.. Publiés notamment chez Gallimard (.. Infiniment proche, Le désespoir n’existe pas, Prendre feu.. – avec André Velter) et chez Fata Morgana (.. Traité des possibles, La troisième rive.. ), ses écrits entrent volontiers en résonance avec les grandes figures-limites de l’art : d’Antonin Artaud aux Poètes du Grand Jeu, de Van Gogh à Yves Klein.. On lui doit également une trilogie publiée aux éditions du Castor Astral :.. Chet Baker, Jimi Hendrix, John Coltrane.. Ses pièces et adaptations, éditées par Actes Sud-Papiers, ont été jouées au Festival d Avignon et à l Odéon-Théâtre de l Europe, notamment.. Le Chevalier d’Olmedo,.. dans une mise en scène de Lluis Pasqual, avec Jean-Marc Barr,.. L’Idiot, dernière nuit,.. avec Denis Lavant et.. Un Magicien,.. avec Robin Renucci.. Ses textes ont croisé les voix de Tchéky Karyo, Jacques Bonnaffé, Jean-Luc Debattice, François Marthouret, Pierre Clémenti, Isabelle Carré, Juliet Berto, Geneviève Page, Thierry Hancisse, Clovis Cornillac, Agnès Sourdillon, Elise Caron… Familier des poétiques orientales, il a composé deux anthologies de haikus avec Corinne Atlan (.. Poésie.. /Gallimard).. 3/ Dimanche 15 septembre 2013 à 21 heures.. « la Poésie du cosmos ».. avec Ali HIRECHE, piano et Jean-Pierre LUMINET, lecture.. L’astrophysicien.. Jean-Pierre Luminet.. a trouvé des limites à l’univers, mais son univers n’a pas de limites, à part celles du temps, qu’il a le don d’étirer : recherches scientifiques, écriture et musique, il mène toutes ces activités de front, et avec une égale passion.. Soirée autour de.. Schumann.. – les Novelettes op.. 21 n° 1 et 8, le Carnaval op.. 9.. Textes contemporains de.. Novalis, Jean-Paul Richter, Victor Hugo, Baudelaire, Gérard de Nerval et Edgar Poe,.. illustrant un romantisme noir qui fait écho à la sensibilité schumanienne.. * Jean-Pierre Luminet.. Il s’appelle Luminet et il a des étoiles plein les yeux.. C’est peut-être à force de les regarder, les étoiles… Même s’il précise qu’il n’est pas astronome mais théoricien et que son regard se porte davantage sur ses calculs que vers le fond de l’univers.. Car celui-ci n’est pas infini, figurez-vous.. C’est un « dodécaèdre de Poincaré ».. Eh oui.. C’est en tout cas la théorie de notre Jazzfan.. Jean-Pierre Luminet, qui est donc astrophysicien, romancier et poète, est aussi pianiste.. Avec autant de passion que pour le reste de ses activités.. « Ce ne sont pas des hobbies », explique-t-il avec beaucoup de sérieux, ça lui tient visiblement à cœur.. « Quand je me lance dans l’écriture (de romans, de poèmes) ou dans la musique, ça n’est pas pour me reposer de mes recherches scientifiques.. Ces activités sont indispensables à mon appréhension globale du monde : j’explore des chemins différents et complémentaires.. Leur point commun, c’est l’imaginaire, qui me plonge à chaque fois dans des états mentaux différents.. Son état mental, pour l’heure, est au jazz, qu’il a d’abord appris par les doigts, en « pianotant » du ragtime, après le classique.. C’est alors qu’il a acheté ses premiers disques, dont ceux de Duke Ellington, et qu’il a découvert le « son voluptueux » de Johnny Hodges.. C’est le début d’une longue histoire d’amour, nous y sommes.. La suite, ça a été cette découverte des standards : « J’aime l’idée du standard et des versions qu’on en donne.. Ce qui me plaît, dans l’interprétation du standard, c’est l’esprit foncièrement explorateur.. C’est aussi pour ça que j’aime le jazz : pour cette recherche permanente de quelque chose de nouveau, d’une expression nouvelle à partir d’un substrat qui est toujours le même.. Ça me plaît, ces variations, ces broderies autour de thèmes qui, le plus souvent, sont simples, voire simplistes, en comparaison de ce qu’on a en classique.. Erroll Garner, dans le genre (pianiste) l’épate : « C’est l’un des rares pianistes qui arrivent à swinguer sans l’appui d’une rythmique.. Son décalage entre les deux mains est le moteur qui le fait avancer.. » Et qui nous fait taper du pied.. « C’est une composante qui ne m’est pas indispensable, même si elle me séduit ».. Pas indispensable, comme chez Monk, son « musicien fétiche et préféré, le plus étrange et le plus original ».. Difficile, en effet, de taper du pied sur cette version inusable au piano solo de « ‘Round Midnight »….. Lorsque Jean-Pierre Luminet a découvert le pianiste, assez tardivement dans son parcours d’amateur de jazz, il en a été « intrigué.. Au-delà des partitions que je déchiffrais, j’ai voulu en savoir davantage en entrant dans la chair de sa musique.. J’avais passé un an au CIM (école de jazz à Paris) et je m’y étais passionné pour les dictées de notes.. J’ai donc écouté à n’en plus finir les enregistrements de Monk, mesure par mesure.. Et ce morceau-là, je l’ai relevé, note par note, y compris avec les fausses notes.. Depuis une quinzaine d’années, je le joue sans cesse ! » Il nous a dit qu’il était passionné… A ce point qu’il en rêve ! « Et dans ces rêves, parfois, je me vois en fabuleux pianiste.. » Il a les yeux plein d’étoiles… Au LUTH, son laboratoire de recherche au CNRS (ça ne s’invente pas), on travaille sur la « théorie des cordes », et Jean-Pierre Luminet y a passé beaucoup de temps à décoder les « harmoniques » du rayonnement fossile.. C’est le même qui remarque que, dans le jazz, il y a beaucoup de « all stars ».. On tient une piste, non ?.. A visiter, le site de Jean-Pierre Luminet :.. http://luth2.. obspm.. fr/~luminet/.. A lire, son dernier ouvrage paru en mai :.. Bonnes nouvelles des étoiles,.. Jean-Pierre Luminet et Elisa Brune (éd.. Odile Jacob).. ** Ali Hirèche.. Ali Hirèche est né a Paris en 1976.. Il y commende ses études musicales avec le pianiste Antonio Ruiz-Pipo.. A l’âge de 15 ans, il s’installe en Italie où il poursuit sa formation au conservatoire G.. Verdi de Milan sous la direction de Riccardo Risaliti.. Il y obtient un premier Prix avec les félicitations du jury en 1997.. Parallèlement il est admis à l’Académie de Imola ”Incontri col Maestro”, ce qui lui permettra de participer entre autres aux Master Classes d’Alexander Lonquich, Andrei Jasinzky et Louis Lortie.. Successivement il fréquente la Fondation pour le piano de Cadenabbia où il se perfectionnera auprès d’artistes éminents tels que William Grant Nabore, Andreas Staier, Dimitry Baschkyrov, Charles Rosen, Peter Frankl et Boris Berman.. Dès ses 15 ans Ali Hirèche se produit aussi bien en récital qu’avec orchestre en Italie (Milan, salle Verdi, salle Puccini) qu’en Allemagne (Munich, Gasteig, Baden-Baden), Autriche, etc….. Il participe aussi à de nombreux concours internationaux et y remporte plusieurs prix:.. · Concours International Rovere D’Oro 1993.. · Concours International de Senigaglia 1995.. · Prix de la Critique au Concours Européen de Taranto 1998.. · Deuxième prix au Concours International Luciano Gante.. · Premier Prix au Concours La Fenice di Venezia 1999.. Plus récemment, il obtient le premier Prix des rencontres internationales de Mée sur Seine, exclusivement destinées aux lauréats de concours internationaux.. Suite à ces nombreux succès, Ali Hirèche poursuit sa carrière au cours de laquelle il se produit dans le cadre de saisons prestigieuses en Italie à Milan, Venise (Palafenice, Théâtre Malibran, Ateneo Veneto), Palerme(Théâtre Politeama) avec l’orchestre symphonique de Sicile, Bologne (Théâtre communal)ainsi qu’au Théâtre de Budrio dans le cadre du “Bologna festival”, Padoue, Varese, Rome, festival de “Riva del Garda” avec l’orchestre « Junge Philarmonie Salzburg », au festival ”Valentiniano”de Rieti, Villa Carlotta de Tremezzo….. Après plusieurs années passées en Italie, Ali Hirèche retourne en France.. Dès 2003 il est invité à la salle Cortot, aux festivals ”Piano en Valois” (2004 2007), Cordes sur Ciel, Deauville, Pays Briard et joue pour la première fois en Afrique du Sud avec le Durban Symphony Orchestra sous la direction de Nicolas Cleobori.. Il a en outre effectué plusieurs enregistrements discographiques pour “Tau records”, ”Assicurazioni Generali”, radiophoniques pour France Musique, ”Radio Classica” (en tant qu’auteur et producteur de l’émission “Il pianista”) ainsi que pour la télévision nationale italienne (Rai).. En 2009 il a publié un CD dédié à Brahms par le label Soupir (distribution Harmonia Mundi).. http://www.. alihireche.. com/.. 4/.. Dimanche 15 septembre 2013, de 22h30 à minuit.. Baudelaire : L or d un poète.. Spectacle conçu et réalisé par.. Leili Anvar.. Frédéric Ferney.. Arrangements musicaux de.. Stephan Caso.. (piano).. Un romantisme noir, douloureux, sans remède, parfois haineux, souvent parodique, presque obscène, mais sec.. Et lucide.. Baudelaire, ce n est ni du Musset ni du Lamartine.. C’est un esclaffement féroce.. Une humilité de catastrophe.. Une stoïque ardeur.. Une suprême intelligence de soi et du monde qui n’est qu’amour, ironie, dégoût.. Tout repose, dans ce spectacle inspiré des œuvres intimes et des poèmes de Baudelaire, sur une alternance entre le haut et le bas ; l essor et la chute ; l immanence et la transcendance ; le prosaïque et le rhapsodique ; la « boue » et « l or ».. La rencontre de Baudelaire, sous la forme d un trio pour deux voix avec piano.. La musique, entre improvisations et variations sur des musiques de Prokofiev, Shostakovitch, Chopin, Mozart, Ravel, s’entremêle au vers et à la prose de Baudelaire, créant une gangue fragile et puissante à la fois, pour interroger, caresser ou exacerber le texte.. Stephan Caso*.. Stephan Caso est franco-américain, Professeur Consultant, Pianiste et compositeur, Écrivain et traducteur, ancien élève de l École Normale de Musique de Paris SACEM SACD.. **.. Leili Anvar est normalienne, agrégée et docteur en littérature persane.. Maître de conférences à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales, elle est aussi chroniqueuse sur France culture (émission les Racines du Ciel ) et dans le Monde des Religions ( Lettres spirituelles ).. Elle a publié notamment.. Rûmî.. (Entrelas, 2004),.. Rûmî ou la religion de l’amour.. (Seuil, 2010),.. Le Cantique des Oiseaux.. (éditions Diane de Selliers, 2012).. Elle a écrit le livret de l’Oratorio « Majnûn/Leylâ : l’amour mystique » pour l’ouverture du Festival de Fès des musiques sacrées 2011.. Formée à L’Ecole d’Art Dramatique Marcelle Tassencourt (Versailles), Leili Anvar est aussi comédienne.. Elle joue dans la troupe de l’Archicube et organise des soirées de concert/lecture autour des grandes œuvres spirituelles (Institut du Monde Arabe, Théâtre de la Ville, Festival de Fès des musiques sacrées du monde, Festival des musiques sacrées de Grasse, Festival des cultures soufies, Festival Les Orientales, le « Jardin des Contes » de Cannes, les Rencontres de Cannes, UNESCO…).. *** Frédéric Ferney.. Frédéric Ferney est écrivain, essayiste et journaliste littéraire, ancien directeur des pages culturelles du.. Nouvel Observateur.. , critique dramatique au.. Figaro.. , animateur de l’émission littéraire.. Droit d’auteurs.. , rebaptisée.. Le.. Bateau livre.. sur France 5.. Actuellement rédacteur en chef de.. La Revue.. , conseiller éditorial du groupe.. IDM- Jeune Afrique.. , critique littéraire sur France Culture.. Auteur notamment de.. La Comédie littéraire.. (1987) ;.. Éloge de la France immobile.. (1994),.. Le Dernier Amour de Monsieur M.. (2005),.. Oscar Wilde ou les cendres de la gloire.. (2007),.. Précaution inutile Marcel Proust.. (2008).. Comédien dans la troupe permanente de la Cité Internationale, il a participé à l’atelier théâtral d’Antoine Vitez, à Ivry.. Animateur d’un atelier théâtral au Centre Culturel Français de Rome, il a aussi suivi des stages de clown à la Scuola di Mimo e di Spettacolo.. avec Roy Bosier (1976-1978) ; acteur dans.. Who’s afraid of Virginia Woolf.. d’Edward Albee (en anglais), au Teatro in Parioli, à Rome.. Depuis plusieurs années, il participe à des lectures/concerts de contes et poèmes, notamment avec Leili Anvar, au Théâtre de la Ville à Paris, au Festival « Jardin des contes » à Cannes (2011) ou aux Rencontres de Cannes (2011, 2012), aux festivals des musiques sacrées de Fès et de Grasse.. C.. D.. concerts.. piano.. Cartes blanches aux écrivains fous de piano 2013/2014.. Dimanche 20 octobre 2013, 19h30.. L’esprit des steppes.. Concert-lecture en deux parties consacré à « Trois écrivains-compositeurs :.. Nietzsche, Pasternak et Gurdjeff.. , piano.. Soirée russe consacrée à.. Boris Pasternak.. Georges Gurdjieff.. Boris Pasternak.. « La maison de famille des PASTERNAK accueillait de nombreux artistes.. Une atmosphère dans laquelle vivait le jeune Boris, qui apporta à SCRIABINE ses premières compositions.. Mais ensuite, il a très peu composé.. Un prélude pour piano, œuvre de jeunesse (1906) m a profondément touché.. Il se dégage de cette musique romantique une force extraordinaire et des harmonies audacieuses.. On y retrouve parfois la même atmosphère que dans.. le Docteur Jivago.. , ou certains poèmes.. Thomas de HARTMANN écrivait : «.. La musique de GURDJIEFF est très variée.. La plus émouvante est celle qu il se rappelle avoir entendue au cours de ses voyages en Asie dans des temples peu connus.. En entendant cette musique, on est remué jusqu au fond de l’Être ».. (« Notre vie avec Gurdjieff » – éditions Planète).. Les musiques de GURDJIEFF sont liées à un voyage à la fois géographique et spirituel, qui me rappelle mes lectures de jeunesse, comme.. Michel Strogoff.. de Jules Verne ou l’extraordinaire journal de voyage d Alexandra David-NeeL.. Il a été encouragé dans ses études par Olivier MESSIAEN, Darius MILHAUD, André JOLIVET, Henri DUTILLEUX, Nadia BOULANGER, etc….. Compositions pour piano, orchestre, chœur, musique de chambre.. Il compose aussi pour une collection d’instruments d’Asie : Bols rituels chantants ( Tibet ) Bols bouddhiques sacrés (Japon ), Grands bols de cérémonies taoïste ( Chine ) Gongs et grandes plaques rituelles de monastères.. ( Birmanie ) Cloches de temples ( Inde, Népal Tibet ) etc… Collection rare d’instruments anciens avec lesquels il donne également des récitals, invité dans les festivals en Europe, Amérique du Sud, Asie….. Collaborations pour le théâtre, le cinéma, la danse avec Peter BROOK, Aurélien BORY, Carolyn CARLSON, Laurent TUEL, créations de nombreux concerts/lectures avec Jeanne MOREAU, Michaël LONSDALE, Zéno BIANU, Jean-Loup PHILIPPE, Aurore CLEMENT….. Ses pièces et adaptations, éditées par Actes Sud-Papiers, ont été jouées au Festival d’Avignon et à l’Odéon-Théâtre de l’Europe, notamment.. _______________________________________________________________________.. Dimanche 17 novembre 2013, 19h30.. Soirée Poulenc.. FRANCIS ET LOULOU.. Hakim Bentchouala,.. pianiste et comédien.. MariellaRighini,.. écrivaine.. Mariella Righini.. , écrivaine et journaliste, et également pianiste dilettante, a imaginé une interview de.. Francis Poulenc.. Louise de Vilmorin.. , d après des mots prononcés ou écrits par le compositeur.. Francis, c’est Poulenc.. Né la dernière année du XIXème et mort il y a tout juste cinquante ans.. Son élégance, sa faconde, son esprit étincelant et caustique.. Sa fraîcheur, privilégiant l’intuition sur l’intellect, l’authenticité sur le calcul.. Sa signature musicale, identifiable entre toutes.. Le moine et le voyou sous ses habits de dandy.. Aussi vrai dans son raffinement que dans sa gouaille.. Son art de mettre les rimes amies en musique : Apollinaire, Aragon, Breton, Cocteau.. Et de poser sur ses mélodies les plus belles voix de ses «.. rossignols à larmes.. », de Duval à Piaf.. Ses maîtres idolâtrés, Debussy, Stravinski.. Et ses maîtresses, de cœur et de cour, muses et musiciennes, telles Marie-Laure de Noailles, Marie Blanche de Polignac, et… Loulou.. Ou Louise de Vilmorin.. Encore une Madame de Femme de lettres et du monde, poétesse et papillon de salons.. Le Bleu ou le Vert, où, envoûtés, se pressent les Tout-Paris, Tout-Londres, Tout-Vienne, Tout-Rome des arts.. Du talent et des sentiments sous ses airs volages.. Son goût profond pour la musique fait écho à la sensibilité poétique de Poulenc.. Un élan les porte l’un vers l’autre, que le musicien qualifie de «.. coup de foudre.. poétique.. Le pianiste.. Hakim Bentchtouala.. interprète les œuvres pianistiques les plus saisissantes de.. L’écrivain et journaliste.. Mariella Righini,.. reprenant des mots écrits ou prononcés.. par le compositeur, a imaginé cette interview, vive et sans complaisance,.. Francis par Loulou.. * Mariella Righini.. De père italien et de mère suisse, Mariella Righini grandit à Florence et étudie à Paris.. Diplômée de l’Institut d’Études Politiques, elle poursuit une double carrière, journalistique et littéraire.. Au Nouvel Observateur, où elle a été rédactrice en chef adjointe, elle demeure l’une des signatures.. Elle publie neuf livres, essais et romans, traduits en plusieurs langues.. L’un d’eux, « Cappuccino » a été adapté pour le théâtre et joué deux saisons consécutives en Pologne.. Elle étudie le piano de 5 ans ( à (Florence) à 22 ans ( à Paris, Schola Cantorum), l’abandonne de longues années, puis le reprend à zéro il y a trois ans.. Bibliographie de Mariella Righini.. - Questions à la Chanson.. avec Georges Moustaki, témoignage, Stock, 1973.. - Écoute ma différence.. , essai, Grasset, 1978.. - La passion, Ginette,.. roman, Grasset, 1983.. - Et la lune battait son plein.. , roman, Grasset, 1985.. - Anna-Maria Pierangeli, une madone à Babylone.. , roman, Robert Laffont, 1989.. - Automne-Hiver,.. roman, Olivier Orban, 1992.. - Florentine,.. roman, Flammarion, 1995.. - Cappuccino.. , roman, Flammarion, 1999.. - Bonbon Piment,.. roman, Grasset, 2004.. Né à Alger.. , Hakim Bentchouala.. commence ses études musicales en France où il obtient la médaille d’or de piano au CNR de Toulouse avec Françoise Thinat.. Il monte à Paris pour travailler avec Yvonne Loriod et Gabriella Torma et à New York avec Constance Keene.. Diplômé de concours internationaux : Arte Libre à Sao Paulo, bourse Mozart-Henessy).. , il se spécialise très tôt dans la musique française et travaille avec des compositeurs contemporains tels que Charles Chaynes, Jean Français, Didier Goret, est l’invité de nombreux festivals en France et à l’étranger pour des concerts et master-class (Asie, USA, Amérique Centrale, Amérique du Sud) et est entendu en concerts radiodiffusés et télévisés.. Pour l’ouverture du festival de cinéma « Ciné mémoire » il accompagne un film muet sur une partition originale : « Judex ».. Il interprète et compose une trentaine de musiques de films : « Metropolis », « Gribiche » de Jacques Feyder, « Safety-Last » de Harold Loyd, « Wagner », « El Dorado », « Rue des âmes perdues », « Dentelle », « La chute de la maison Husher », « VERDUN », « Visions d’Histoire » (sorti en DVD en 2007).. Il a été invité à jouer au  ...   l’homme descend de la grenouille.. Cette trouvaille qu’il tend à légitimer, puis à exploiter par un jeu d’associations verbales d’une richesse inouïe, corrobore pour lui la constatation anatomique que « la semence humaine, vue au microscope, est telle qu’on croirait voir une flaque d’eau pleine de jeunes têtards de grenouilles, les petits êtres de cette semence en rappellent complètement la forme et les allures».. Ainsi se développe, sur un fond pansexualiste d’une grande valeur hallucinatoire, et à l’abri d’une rare érudition, une suite vertigineuse d’équations de mots dont la rigueur ne laisse pas d’être impressionnante, et se constitue une doctrine qui se donne pour la clef certaine et infaillible du livre de vie.. Brisset ne cache pas qu’il est ébloui lui‐même de l’éclat du présent qu’il apporte à l’homme et qui doit lui conférer la toute‐puissance divine.. (…) Il s’annonce lui‐même comme le septième ange de l’Apocalypse et l’Archange de la résurrection.. Vie de Brisset par Marc Décimo.. Jean‐Pierre Brisset est né le 13 avril 1913, à l’âge de 76 ans, à Paris, le jour où il est couronné Prince des Penseurs.. Apparemment décédé à La Ferte‐Mace (dans l’Orne) le 2 septembre 1919, son existence se poursuit au‐delà de ces contingences communes, ce qui, pour le 7e Ange de l’Apocalypse, est la moindre des choses.. Sa pensée, plus verte que celle d’aucun académicien (pour donner le change, ils se parent d’habits verts), est célébrée d’Henri Barbusse à André Blavier, en passant par les épiphanies de Marcel Duchamp, André Breton, Jules Romains, Georges Duhamel, Stefan Zweig, Simon Hantaï, Raymond Queneau et de tant d’autres, écrivains, linguistes, psychanalystes, compositeurs et peintres….. Brisset est administrativement né d’une mère (la question du père est parfois épineuse) le 30 octobre 1837 à La Sauvagère, une commune de l’Orne.. Il fréquente l’école jusqu’à l’âge de 12 ans et travaille aux champs jusqu’en 1852, date à laquelle s’offre à lui, à Paris, la possibilité d’une carrière pâtissière.. Cependant, il s’engage bientôt dans l’armée.. Et Brisset de participer aux campagnes de Crimée (Sébastopol), d Italie (Magenta) et d Allemagne (fin à Sedan, la bouche).. Il retire de cette période une médaille militaire, un peu de galons, deux blessures, l’une à la cuisse, l’autre à la tête, des emprisonnements, une déportation à Magdebourg et la maîtrise de deux langues vivantes, l’italien et l’allemand, histoire de survivre et de garder la tête haute.. En 1871, pour faire surface même en période trouble (c’est la Commune), il se fait maître‐nageur à Marseille.. Il peut ainsi expérimenter son Art de nager, publié l’année précédente et, surtout, la ceinture‐caleçon aérifère de natation à double réservoir compensateur (à l’usage des deux sexes) qu’il vient d’inventer.. L’obtention d’un brevet de capacité pour l enseignement primaire l’amène à devenir professeur libre de langues vivantes en Allemagne, puis à Paris.. Pour aider ses élèves, il fait paraître en 1874 la Méthode zur Erlernung der Französischen Sprache puis, en 1878, une Grammaire logique.. Pour faciliter l enseignement de l écriture et du dessin, il propose en 1876 “la planchette calligraphique”, une sorte de normographe.. S’il reprend du service à cette date comme capitaine, c est pour mieux démissionner l année suivante.. Après le coup d État de Mac‐Mahon en 1877, comme un certain nombre d officiers républicains, Brisset renonce aux prérogatives de son grade.. L insuccès relatif de ses visions natatoires et grammaticales le pousse à se faire recevoir, en 1879, au concours de commissaire de surveillance administrative des Chemins de fer.. Nommé à Orchies dans le Nord, il cherche à se rapprocher de sa famille, restée dans l Orne et le Calvados ; le 4 mars 1880, il est affecté à Angers, à la gare Saint‐Serge.. C’est près de ce monument ferroviaire qu’en juin 1883 il est visité par Jésus, place Ayrault.. Il est élu pour démontrer que “ le latin est un langage artificiel ”, qu “ il n y a pas eu de langue romane ” et que le sanscrit, le zend, l hébreu, le grec et le latin sont d “ infâmes argots ”, des langues artificielles, inventées comme quelque volapük Enfin libéré des langues mortes, Brisset entend dans les langues vivantes (et surtout dans la langue française) coasser les grenouilles : quoi ? Coa ? C’est la première leçon.. Et le son qu’elles émettent (les grenouilles n’ont pas de sexe apparent), c’est le cri qu’elles poussèrent à l’aube de l’humanité lorsque, dans d’horribles souffrances, elles se découvrirent au bas du ventre un appendice qui pointait : “ Coa ? Quoi ? Qu’est‐ce que c’est ? Que sexe est ? Kékséksa ? ”.. Dans les marais Saint‐Serge, non loin de sa gare, Brisset va, la nuit, vérifier : les grenouilles répètent continûment comme litanies cette archaïque scène.. Dès lors, comme un train peut en cacher un autre, révélations et livres se succèdent et les mots de raconter leurs maux, d’expliquer tous les Mystères, la véritable création de l’homme, l’histoire des origines batraciennes, les premiers temps….. De 1896 à 1899, il officie en gare Saint‐Laud.. Bien qu’excellent commissaire, comme en témoignent les rapports annuels d inspection, ses chefs lui reprochent de s’occuper trop de linguistique, d’où il est résulté, disent‐il, une tournure d’esprit assez bizarre qui ne laisse pas d’inquiéter : la monomanie de la théorie de la parole.. De 1908 à 1914, Brisset vit à Angers au 19 de la rue Saint‐Lazare.. Marc Décimo.. La Presse….. Pataphysicien sans le savoir.. Un spectacle qui s’ouvre par le tracé d’une gidouille (pour schématiser la création du monde et rappeler qu’aux pôles on naît) ne saurait être mauvais.. Celui-ci s’intitulait.. « Mots à lier ».. Gilles Rosière, l’auteur, avait proposé un texte collant à la fois à la vie et aux œuvres sans jamais « noyer » le spectateur.. Marc Décimo, Viridis Candela, Monitoires du Collège de ‘Pataphysique.. Le Courrier de l ouest.. Brisset et ses « Maux alliés nés ».. La Compagnie A.. T.. E.. donnait en création, la semaine dernière au Théâtre du Champ de Bataille à Angers, des textes de Jean-Pierre Brisset, « Mots à lier ».. Une excellence verbale et linguistique.. Prince de l’allitération.. L’ancien commissaire de surveillance administrative en gare d’Angers Saint‐Serge mérite aujourd’hui sa rue, comme le demande la pétition qui tourne aujourd’hui sur la place de la ville.. Il est le « Prince des penseurs ».. Le style Brisset est remarquable.. La finesse du texte, le choix de mots et les difficultés syntaxiques font du comédien un orfèvre de la diction et le prince ‐ à son tour ‐ de l’allitération et du calembour.. Son « Conte de la folie ordinaire Brissettien » tient dans l’analyse précise du mot abstrait : « ses mots à lier », « ses mots aliénés », voire ses «maux alliés nés ».. Jean‐Pierre Brisset, éléments biobibliographiques.. , né à La Sauvagère (Orne) le 30 octobre 1837 et mort à La Ferté-Macé le 2 septembre 1919, est un écrivain français, connu à la fois comme un saint du.. calendrier pataphysique.. et comme un.. fou littéraire.. L écrivain André Breton lui a réservé une place de choix dans son anthologie de l humour noir.. En 1883, il publie une nouvelle édition de la.. Grammaire logique.. et reçoit la révélation qui sera le fondement de tous ses ouvrages :.. « L’homme est né dans l’eau, son ancêtre est la grenouille et l’analyse des langues humaines apporte la preuve de cette théorie.. En 1890, il publie.. Le mystère de Dieu est accompli.. et donne plusieurs conférences à Paris.. En 1895, il prend ses fonctions de commissaire de surveillance administrative à la gare Saint-Laud d Angers, puis termine sa carrière à la gare de L Aigle dans l’Orne.. En 1900, il fait distribuer à Paris par des crieurs une feuille au format d’un quotidien,.. La Grande Nouvelle.. , qui annonce la parution de.. La Science de Dieu ou la création de l’homme.. Puis il publie en 1906.. Les Prophéties accomplies (Daniel et l’Apocalypse).. En 1912, l écrivain Jules Romains trouve.. ainsi que.. Les Origines humaines.. , qui vient de paraître.. Il organise avec des amis habitués des canulars l élection du « prince des Penseurs ».. Brisset est élu le 6 janvier 1913 et une journée Brisset est organisée à Paris, avec banquet, discours et conférence du prince des Penseurs à l’Hôtel des sociétés savantes.. Un legs à Jules Romains permettra l’instauration d’un dîner annuel à la mémoire du prince des Penseurs jusqu’en 1939.. Extraits de.. La Grammaire logique, résolvant toutes les difficultés et faisant connaître par l analyse de la parole la formation des langues et celle du genre humain.. (1883) :.. I : L ire.. Le premier i est le membre raide ou droit.. La violence de l érection créa l ire ou la colère, fit jeter les premiers cris et aller de tous côtés.. On peut dire que la vie commença par la lettre i, comme c est par la laiterie que l enfant commence à vivre.. L : La langue.. L est la consonne des lèvres et de la langue; elle appelle vers le sexe, le premier lieu, l yeu.. Le langue à-jeu, le l engage, le langage.. Son origine est un appel au lèchement.. Q : La queue.. Nous avons indiqué spécialement la valeur de queux à la lettre C.. Les queues réelles causaient des querelles.. Tu ma queue use, tu m accuses.. La queue use à sillon, l accusation.. Qui sexe queue use, sa queue use.. Citations.. « Quand on est mort, c est pour longtemps.. « Il n est pas nécessaire d être nu pour penser », devant.. Le Penseur.. d Auguste Rodin.. Biographie.. 30 octobre 1837 : Naissance de Jean‐Pierre Brisset à La Sauvagère, dans l’Orne, de parents fermiers.. Il quitte l’école à 12 ans et à quinze ans il part comme apprenti pâtissier à Paris.. 1855 : S’engage dans l’armée pour sept ans et part pour la guerre de Crimée.. 1859 : Campagne en Italie contre l’Autriche.. Il apprend l’italien.. Blessé à Magenta, il est fait prisonnier.. 1870 : Sous‐lieutenant au 50e de ligne, il est fait prisonnier et envoyé à Magdebourg, en Saxe ou il apprend l’allemand.. 1871 : Publication de La natation ou l’art de nager appris seul en moins d’une heure.. Démission de l’armée et départ à Marseille.. Dépôt du brevet de la ceinture‐caleçon aérifère de natation.. Échec commercial.. Retour à Magdebourg où il travaille comme professeur de français et éventuellement d’italien.. 1874 : Édition à Comtes d’auteur de la Methode zur Erlernung der Französischen Sprache.. 1876 : Retour à Paris.. Nommé capitaine au 32e Régiment d’infanterie.. Dépôt du brevet de la planchette calligraphique destinée à l’enseignement de l’écriture et du dessin.. 1877 : Démission de l’armée.. Professeur de langues vivantes à Paris, il n’obtient pas d’emploi dans l’Instruction publique car il n a pas de diplôme de latin.. 1878 : Publication de la première édition de La grammaire logique ou théorie d’une nouvelle analyse mathématique….. 1879 : Nommé commissaire de surveillance administrative des Chemins de Fer, à Orchies (Nord).. 1880 : Nommé à sa demande à la gare d’Angers Saint‐Serge.. 1883 : Nouvelle édition, plus complète, de la Grammaire logique.. 1890 : Imprime lui‐même Le mystère de Dieu est accompli (Chez l’auteur, en gare d’Angers Saint‐Serge).. 1891 : La mairie d’Angers et le propriétaire du cirque‐théâtre lui refusent leurs salles pour ses conférences qu’il donnera en août à Paris, salle des Capucines et au café turc, Bd du Temple, face à la pâtisserie où il fit son apprentissage.. 1895 : Entre en fonctions à la gare Saint‐Laud à Angers.. 1899 : Nommé à la gare de L’Aigle, dans l’Orne.. 1900 : Fait distribuer à Paris La Grande Nouvelle qui annonce la parution de La Science de Dieu ou la création de l’homme.. 1906 : Les Prophéties accomplies (Daniel et l’Apocalypse).. 3 juin : Conférence publique à l’Hôtel des Sociétés Savantes, à Paris, rue Danton.. 1908 : Habite à Angers, 19 rue Saint‐Lazare, jusqu’en 1914.. 1912 : Jules Romains, professeur à Laon reçoit Le mystère de Dieu est accompli, édité en 1890 et Les origines humaines qui vient de paraître.. Il organise avec ses amis l élection du Prince des penseurs.. 1913 : Le 6 janvier, J.. ‐P.. Brisset est élu « Prince des penseurs ».. 13 avril : Journée Pierre Brisset à Paris.. Conférence rue Danton, à l’Hôtel des Sociétés savantes.. 1919 : Meurt le 2 septembre à midi, après avoir refusé l’extrême‐onction.. Sa tombe à La Ferte‐Mace est aujourd’hui disparue.. Une somme d’argent léguée à Jules Romains permit l’instauration d’un dîner annuel à sa mémoire jusqu’en 1939.. Site : www.. atetc.. Email : atetc@laposte.. net.. oulipo; pataphysique.. Rencontres poétiques.. 10 mars 2013.. Lectures et rencontres avec les auteurs.. samedi 25 mai 2013 à 15 heures.. - auditorium.. Claude Held.. Récit Sporadique Laossissètoucom.. Édition Propos de Campagne.. Nina Karacosta.. Vertiges.. Précédents.. , éditons.. Corrupt Press.. Werner Lambersy.. A l’ombre du Bonsaï,.. éditions.. L’Âne qui butine.. Marie Brunette Spire.. Les cahiers André Spire – Mots et Notes.. Cahiers de Peut-être.. Patrick Beurard-Valdoye.. Théorie des noms,.. Textuel.. Patrick Williamson.. Trois rivières, Three rivers.. Bilingue français-anglais éditions L’Harmattan.. Notes biographiques.. est un poète belge né à Anvers le 16 novembre 1941.. Auteur d une quarantaine d ouvrages, il est considéré comme une voix majeure de la littérature francophone.. Il a reçu de nombreux prix.. Werner Lambersy vit et travaille actuellement à Paris où il a été responsable de la promotion des lettres belges de langue française (Centre Wallonie-Bruxelles).. Il est avant tout poète, un des plus importants de la Belgique francophone à l heure actuelle.. Tout en variant dans leur ton et leur forme de l extrême dépouillement à une respiration ample, sa poésie, à travers quelque quarante ouvrages publiés, poursuit une méditation ininterrompue sur le dépassement de soi dans l amour (tant charnel que mystique) et l écriture.. en savoir plus : http://wernerlambersy.. hautetfort.. A paraitre prochainement :.. Opsimath.. éd.. Ficelles V.. Rougier juin 2013.. Extrait de.. A l ombre du bonsaï,.. L Âne qui butine.. Vide e[s]t plein.. Silence en transe.. Le mouvement recueille son dû.. Dû à qui ?.. Acquis en suspense.. à libre et interprétation.. ainsi.. ni gloire.. ni répit.. qui suit le soit par abstinence de.. Le regard du poète syncope le temps.. Né à Paris en 1936.. Vit à 10 km d’Orléans depuis 1967.. Des textes ont paru dans une centaine de revues et d’anthologies; certains ont été lus à Paris, Bradford, Belgrade, Rome, Rotterdam, Casablanca.. Des performances ont été réalisées en compagnie de Jacques Remus (musique électro-acoustique), Mathias Autexier (zarb) et Mohamed Alnama (‘ûd) à Manosque (1998), à Casablanca (1999).. Des traductions de poèmes anglais, américains, italiens et espagnols ont paru en revue (La Traductière, Propos de Campagne), en livre (aux éditions de l’Amourier) et sur internet.. Des poèmes de Claude Held ont été traduits en anglais, en allemand et en espagnol.. Ecrire signifie pour moi : travailler la langue en tant que matériau brut et sensible, à la limite de la prose et de la poésie ; j’aime par ailleurs accompagner le regard du peintre, du photographe, rendre compte avec eux de notre temps par approches successives, décalées, éphémères.. En lisant les autres langues, en les traduisant parfois, je redécouvre l’étrangeté de ma propre langue.. Dernières publications.. Récits sporadiques de Laossissètoucom.. , fiction, Propos/2, 2012 (photographie de Michel Foissier).. – Périphérie, poèmes, La Porte, 2012.. en savoir plus : http://www.. m-e-l.. fr/claude-held,ec,522.. est née à Athènes en Grèce.. Elle a vécu 15 ans à New York et réside à présent à Paris.. Elle a étudié la poésie au Poetry Project et à la Poet’s House à New York.. ditchpoetry.. com/ninakaracosta.. htm.. Marie-Brunette Spire.. est universitaire, chercheur et traductrice.. Elle est aussi la fille du poète.. André Spire.. , qui fut, avec Charles Péguy, l un des introducteurs de Zangwill en France.. Elle publie la première traduction intégrale du livre d Israël Zangwill « les enfants du ghetto ».. est un poète né dans le Territoire de Belfort au cours des années cinquante.. Il vit à Paris.. Son œuvre poétique a pour centre de gravité le « cycle des exil », actuellement constitué de cinq livres publiés.. La capacité du poème à travailler l’histoire collective comme matière première toujours vive, et à se construire en une forme-sens nommée « le narré », constitue le.. continuum.. majeur des ouvrages de ce cycle en cours.. Patrick Beurard-Valdoye accorde une importance première à la mise en voix de ses poèmes.. Il donne ainsi régulièrement des «récitals», tenant à la distinction entre cette pratique et celle des lectures publiques.. Ces prestations, faisant écho à celles de poètes comme Kurt Schwitters, Ghérasim Luca, ou encore Oskar Pastior et Bernard Heidsieck, ont donné lieu à des enregistrements.. , un poète et traducteur anglais, est né en 1960 à Madrid.. Il travaille et habite près de Paris.. Il a traduit Yves Bonnefoy et Jacques Dupin entre autres, et des choix de poèmes du poète tunisien Tahar Bekri et du poète québécois Gilles Cyr.. En 1995 et 2003, il était invité au Festival International de Poésie à Trois-Rivières au Québec.. Il a également publié une anthologie bilingue de poètes francophones d’Afrique et du monde arabe.. Angleterre, 2010).. rencontre poétiques.. Transgression(s.. 9 mars 2013.. Recherches en Esthétique.. revue du C.. R.. A.. P.. Présentation de la revue lectures avec :.. Dominique Berthet.. Dominique Chateau.. Pierre Juhasz.. Jean-Marc Lachaud.. document audio : entretien avec.. Edgar Morin.. dimanche 9 juin 2013 à 15 heures.. - auditorium (entrée libre).. réservations conseillées :.. Présentation synthétique des intervenants.. : Professeur des Universités, il enseigne l’esthétique et la critique d’art à l’Université des Antilles-Guyane.. Directeur de la revue.. Commissaire d’exposition.. Critique d’art, membre de l’AICA-France.. Dernière publication :.. Pratiques plastiques contemporaines en Martinique.. , L’Harmattan, 2012.. : Professeur à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne où il enseigne l’esthétique et les études cinématographiques.. Dernières publications :.. Christian Jaccard, Énergies dissipées.. , Bernard Chauveau éditeur, 2011.. La Subjectivité au cinéma.. , Presses Universitaires de Rennes, 2011.. Dialectique ou antinomie ? Comment penser,.. Paris, L’Harmattan, 2012.. : Agrégé d’Arts plastiques à l’UFR des Arts Plastiques et Sciences de l’Art de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.. Plasticien.. Il publie régulièrement des critiques sur le site.. Paris-art.. Dernière publications : « L’insolent insolite de la subversion : autour de Soulèvements , une exposition de Jean-Jacques Lebel (…) », in.. Recherches en Esthétique.. n° 16, 2010.. : Professeur des Universités, il enseigne l’esthétique au sein de l’UFR Arts de l’Université de Strasbourg.. Auteur de plusieurs essais et articles sur les théories esthétiques et sur les démarches artistiques des XX.. et XXI.. siècles.. Art et aliénation,.. Paris, PUF, 2012.. n° 18.. «.. Transgression(s).. Éditorial.. Ce 18.. numéro de.. questionne la notion de « transgression(s) ».. s.. qui accompagne ce terme laisse entendre qu’il y aurait de petites et de grandes transgressions.. De même, indique-t-il qu’il y aurait différentes formes de transgression.. Qu’est-ce que transgresser ? Passer par-dessus une loi, un ordre, une obligation.. D’où les renvois synonymiques : désobéir, contrevenir, enfreindre, violer.. Qu’en est-il dans le domaine artistique ? L’idée générale reste la même, mais ce qui est de l’ordre de la déviance répréhensible dans la sphère sociale est plutôt, dans le cas de l’art, appréhendé comme source de renouvellement, de réorientation, d’invention, de nouveauté, d’audace.. La dimension condamnable se transmue donc dans ce cas en une sorte de valeur ajoutée.. Les plus importantes et les plus radicales transgressions ont vu le jour avec l’art moderne, puis avec l’art contemporain.. L’art du passé (antérieur au XIX.. siècle) a connu lui aussi son lot de transgressions, mais il s’agissait de prises de liberté au sein d’une même forme et d’une même esthétique : l’esthétique de la.. mimésis.. Les transgressions de l’art moderne et de l’art contemporain ont, quant à elles, bouleversé les codes esthétiques, repoussé les limites de l’art, reconfiguré la face de l’art.. Si la transgression fut le moteur de l’art moderne, a-t-elle les mêmes implications et enjeux dans l’art contemporain ? La situation est complexe et oblige à envisager les choses avec circonspection.. L’art contemporain a certes lui aussi connu de nombreuses transgressions, mais ces dernières décennies ont également montré que la transgression n’est pas toujours une marque de rupture, de critique ou de résistance de la part des artistes et qu’elle est parfois aussi liée à des considérations commerciales.. N’a-t-on pas aussi observé à un certain moment un encouragement à la transgression émanent de structures a priori peu enclines à apprécier, habituellement, les provocations artistiques ? Plus globalement, on peut aussi se demander quelle est la marge de manœuvre des artistes bénéficiant d’aides et de subventions ? Sont-ils en situation de pouvoir oser de véritables transgressions ? Se pose encore la question de la récupération par le « système » du potentiel de contestation de l’art et de remise en cause.. Par ailleurs, transgresser, y compris en art n’est pas sans risques et sans conséquence.. L’actualité internationale nous montre bien que certaines transgressions artistiques, ont parfois d’importantes répercussions ; souvent d’ailleurs disproportionnées quand elles ne sont pas dramatiques.. Ce nouveau numéro de.. propose une vingtaine d’articles sur cette question délicate de la transgression.. Plusieurs d’entre eux se font échos et se répondent alors même que les auteurs ne se sont pas concertés.. De nombreux cas sont ici étudiés relevant des arts plastiques, de la photographie, des nouvelles technologies, etc.. , et qui concernent plusieurs régions du monde : l’Europe, le Maghreb, la Caraïbe, les Amériques.. On pourra lire aussi en fin de volume un passionnant témoignage d’Edgar Morin dans lequel cette grande figure de la pensée française retrace son parcours et ses engagements.. Il revient sur quelques-uns de ses principaux concepts comme ceux d’espérance et de reliance.. Dans le contexte d’intolérance, de fanatisme religieux, d’exclusion de l’autre que nous connaissons, l’acuité de la pensée de cet auteur nous est d’un grand secours et nous montre « le chemin de l’espérance ».. Caractéristiques du numéro : format 21 x 29,7 cm, 212 pages.. plus un cahier couleur de 8 p.. Sommaire.. Editorial :.. Dominique BERTHET.. I – La transgression en question.. Marc JIMENEZ,.. L’art de la transgression,.. entretien avec Dominique Berthet.. Dominique CHATEAU,.. Autopsie d’une transgression.. Michel GUÉRIN,.. Expérience des limites / Crise de l’expérience.. Dominique BERTHET,.. Au risque de la transgression.. Sébastien RONGIER,.. Scatologie et transgressions contemporaines.. SENTIER,.. Les formes mises à nu.. II – Œuvres et démarches transgressives.. Jean-Marc LACHAUD,.. Brefs commentaires sur les images.. transgressives.. Joël-Peter Witkin.. Samia KASSAB-CHARFI,.. Traversées, transgressions de Marianne Catzaras.. Portraits et Déluges.. Isabel NOGUEIRA,.. Image photographique, aura et transgression.. Aline DALLIER-POPPER,.. Le transgresseur des confins de l’art.. Hommage à Yves Klein (1928-1962).. Frank POPPER,.. Grégory Chatonsky et la transgression des codes esthétiques contemporains.. Gisèle GRAMMARE, La Maison de l’Armateur.. , un lieu transgressif.. III – Art et transgression en Caraïbe et au Brésil.. Scarlett JESUS, Marron’art.. en Guadeloupe.. Christian BRACY,.. Transgression(s) – Avancées et / ou régressions.. Sophie RAVION D’INGIANNI,.. De quelques transgressions dans l’art cubain.. Myrna GUERRERO VILLALONA,.. La transgression dans les Arts visuels en République Dominicaine.. Hugues HENRI,.. Transgression et anthropologie brésiliennes.. IV – Rencontre avec Edgar Morin.. Patrick CHAMOISEAU,.. Pour saluer M.. Edgar MORIN,.. Au cœur de l’engagement.. , entretien avec Dominique Berthet.. V – NOTES DE LECTURE / PUBLICATIONS RECENTES.. , revue du C.. RECHERCHES EN ESTHETIQUES est l organe éditorial du Centre d’Etudes et de Recherches en Esthétique et Arts Plastiques (CEREAP) à l IUFM des Antilles.. Sous la direction de Dominique Berthet.. 1 numéro par an.. Diffusion Jean-Michel Place.. La revue.. La revue, publiée en Martinique, rassemble autour d’un thème entre vingt et vingt-cinq articles par numéro.. Revue théorique internationale, ses domaines de réflexions couvrent un large registre : les arts plastiques, l’esthétique, la philosophie, la littérature, les arts du spectacle, l’architecture, la photographie, le cinéma, la musique, la bande dessinée, etc.. Une place importante est aussi accordée dans chaque numéro aux artistes contemporains et en particulier à ceux de la Caraïbe, devenant de ce fait l’un des rares outils d’information et surtout d’analyse de l’art de cette région.. La revue est diffusée dans les universités et écoles d’art ainsi que dans plusieurs musées français et étrangers.. Recherches en Esthétique s’inscrit résolument dans son temps.. Cette revue crée des liens entre les lieux, les individus, les esthétiques ; elle témoigne de cet esprit d’ouverture sans lequel il n’y pas de rencontres et de partages possibles.. Interdisciplinaire et critique, elle propose des points de vue croisés sur des thèmes qui trouvent des résonances particulièrement riches en art.. Cette revue est l’actualité d’une pensée qui montre le divers à l’œuvre.. esthétique.. Séminaire mensuel art et thérapie.. 3 mars 2013.. L’avenir est-il oblique ? Pour l’avènement de la métaphore.. séminaire mensuel conçu et animé par.. Jean-Pierre Klein.. Psychiatre honoraire des Hôpitaux, pionnier de l’art-thérapie en France et en Espagne.. Interview de Jean-Pierre Klein à la Halle Saint Pierre.. Chaque.. troisième samedi.. du mois à partir de janvier 2013, de 14H30 à 16H30.. sauf le 8 juin qui est le 2.. samedi.. samedi 8 juin de 14H30 à 16H30.. Invité :.. Stéphane Charpier.. Professeur de neuroscience à l Université Pierre et Marie Curie; Directeur de l équipe Dynamiques des Réseaux et Excitabilité cellulaire de l Institut du Cerveau et de la Moelle épinière,.. Inconscient permanent et création continue :.. point de vue d un neurophysiologiste.. ou : comment les neurones font de l esprit.. Entrée : 10 €/ 5 € pour les élèves INECAT.. Réservations conseillées : 01 42 58 72 89.. CONFÉRENCES 2013.. Après trois années consacrées aux questions «.. Pouvons-nous redevenir artistes de nos vies ?.. », «.. L’énigme de la création est-elle ineffable ?.. Art-thérapie et changement de paradigme.. », nous abordons le repérage d’une construction déjà en œuvre de notre futur à partir de conceptualisations référentielles existantes (en philosophie, en psychanalyse, en théories de l’art).. La revue.. Art et Thérapie.. s’est mise dès 1981 sous le signe du « et comme 3 ».. Dans un monde obsédé de binaire, nous prônons le détour, la métaphore, l’image, la représentation, la poésie, la symbolisation,… Nous sommes passés du constat de « l’assassinat du symbolique » au passage de l’inconnu à soi que l’on est vers l’inconnu de soi que l’on crée.. La métaphore n’est pas l’énigme, mais la solution de l’énigme ».. Paul Ricoeur.. Serait-elle la clé du monde qui advient ? «.. Les images qui guérissent ne sont pas celles qui disent notre souffrance mais celles qui nous amènent ailleurs » Bachelard.. 19 /01.. - Philippe Jeammet,.. psychanalyste spécialiste de l’adolescence.. Violence, Créativité Destructivité.. 16 /02.. Michel Cazenave,.. philosophe, écrivain, poète, spécialiste de l’œuvre de Jung,.. Symbole et créativité.. 16 /03.. Hélène Trocmé-Fabre,.. docteur en linguistique,.. Le langage du vivant.. combler le fossé entre nos langues européennes et le langage du vivant d’autres civilisations.. 20 /04.. Cédric Aubouy, acteur clown et logicien en mathématique,.. La diagonale du clown, une approche théorique, une approche alternative des sciences théoriques.. 18/ 05.. -.. Dominique Bertrand,.. musicien voyageur et écrivain, mythologue,.. La diagonale du fou,.. philosophie, musique, mathématique.. 08 /06.. - (exceptionnellement 2.. samedi du mois) Stéphane Charpier,.. (Institut du Cerveau et de la Moelle épinière),.. Inconscient permanent et création continue : point de vue d un neurophysiologiste.. Jean Pierre Klein,.. Pionnier de l’art-thérapie en France et en Espagne, Jean-Pierre Klein est l’auteur de nombreux livres, soutenus notamment par Paul Ricoeur ou Jean Duvignaud, dont le.. « Que Sais-je ? » sur L’art-thérapie.. Psychiatre honoraire des Hôpitaux, docteur habilité à diriger des recherches en psychologie, auteur dramatique, il dirige l’INECAT, première école à délivrer des.. titres professionnels de « médiateur artistique » et d’« art-thérapeute » reconnus par l’État.. INECAT.. Art et Thérapie/Institut National d’Expression, de Création, d’Art et Thérapie.. (Revue, et établissement d’enseignement supérieur délivrant des titres professionnels de médiateur artistique et d’art-thérapeute reconnus par l’Etat).. INECAT/Art et Thérapie, 27, rue Boyer, 75020 Paris.. inecat.. org..

    Original link path: /category/evenements/
    Open archive

  • Title: Conférences | Halle Saint Pierre
    Original link path: /category/evenements/conferences/
    (No additional info available in detailed archive for this subpage)

  • Title: Littéraires | Halle Saint Pierre
    Original link path: /category/evenements/litteraires/
    (No additional info available in detailed archive for this subpage)

  • Title: Concerts | Halle Saint Pierre
    Original link path: /category/evenements/concerts/
    (No additional info available in detailed archive for this subpage)

  • Title: Projection | Halle Saint Pierre
    Descriptive info: HEY! le film.. interviews, images live.. et journal de bord : un portrait.. Hey!.. sous toutes ses latitudes!.. projections.. gratuites.. samedi 29 juin de 14 à 17 heures.. Halle Saint Pierre auditorium.. Du montage de la première exposition HEY! au musée de la Halle Saint Pierre (2011) à la clôture du festival HEY! O LET’S GO au Cirque Electrique (2012), une équipe de tournage a suivi Anne Julien occupés à faire vivre leur projet artistique HEY! en librairie (avec la revue d’art trimestrielle) sur les planches d’un théâtre (avec leur Cie) et dans l’enceinte d’un musée (avec l’exposition HEY! Modern Art Pop culture 1).. Au cœur de cette foisonnante galaxie, peu à peu, se dessine  ...   de l’art et des marges dont ils disent “qu’elles sont le germe de tout”.. 52 minutes qui s’attachent, entre interviews, images live et journal de bord, à réaliser un portrait de HEY! dans ses grandes largeurs, monde de création et liberté où se côtoient artistes performers internationaux – loin des codes de l’art contemporain.. Fiche Technique du film.. Co Auteurs/Co Réalisateurs : Damien D.. Richard – Christophe Antonin.. Montage : Mauricio Pérez.. Mixage son : Solid Studio – Karim Hamida et Jérome Sallenave.. Motion design : Batmanu.. Co Productions : C’est au Quatre/Les Instinctifs.. Producteur délégué : Christophe Antonin (Les Instinctifs).. Post Production : Bollywood Productions.. Contact pour la Presse et la diffusion : christophe.. antonin@gmail..

    Original link path: /category/projection-2/
    Open archive


  • Archived pages: 165